Connaître ou ignorer notre avenir, quel est le mieux ?

Savoir ou ne pas savoir ce que l’avenir nous réserve, telle est la question.

13582090_1084977454906905_6673392071381920466_oDepuis la rentrée, comme je vous l’avez annoncé, je propose de rencontrer les personnes qui le souhaitent gratuitement et sans rendez-vous le mardi chez Anges & minéraux à Pégomas. J’adore cette boutique qui regorge de ressources. Mais ce n’est pas le sujet. Il se trouve que je partage cette « vacation » avec un voyant. Et j’observe le flux quasi constant des personnes souhaitant connaître leur avenir. Je me pose alors la question du bien fondé de savoir d’avance notre avenir.

Pourquoi souhaitons-nous connaitre notre avenir ?

book-863418_960_720Posez-vous la question. Qu’est-ce qui vous pousserait à consulter un voyant ?
Il est indéniable, qu’en premier lieu c’est certainement la peur. La peur de souffrir, la peur d’être déçu(e), la peur de se tromper ou d’être trompé(e), de se leurrer soi-même… Chercher à porter les éléments de notre avenir à notre connaissance est donc une stratégie pour nous protéger et nous y préparer.

En quoi savoir notre avenir a du bon ?

Quoi de plus excitant que de savoir que le projet qui est entrain de germer dans votre esprit rencontrera emotions-content-pas-contentun grand succès et que votre investissement portera ses fruits ?
C’est un véritable booster de motivation.
En cela, savoir est juste magique.
Vous serez heureux/se de vous investir encore davantage.

Mais dans le cas inverse, savoir que le succès ne sera pas au rendez-vous est terriblement atroce. A quoi bon persister, apprendre à s’améliorer, chercher à faire de nouveaux apprentissages, essayer de se dépasser alors que notre entreprise est vouée à l’échec ?
La part des éléments que nous aurions pu apprendre de nos erreurs ne sont-ils pas ainsi jeter aux orties ? Votre rêve risque de tomber en lambeau prématurément alors qu’il aurait pu vous faire grandir.

Et si le voyant (ou la voyante) se trompait ? ou vous mentait ?

angel-749625_960_720Oui, s’il (elle) vous annonçait que votre entreprise est vouée à l’échec, que pourrait-il vous arriver de pire que s’il (elle) se trompait dans son interprétation ?
Peut-être aller vous faire la plus grosse erreur de votre vie en l’écoutant. Mais en même temps, s’il(elle) a raison, il(elle) vous épargne bien des déconvenues !

Le métier de voyant(e) est complexe, car dans la multitude de possibilités, il faut avoir la capacité d’être suffisamment clairvoyant(e) pour réussir à faire le tri, entre tous les possibles, pour offrir la prédiction la plus juste. Après, il se pose la question de la verbalisation et la justesse des mots utilisés pour inclure un maximum de possibilités.

Connaître l’avenir peut ternir vos visualisations de l’avenir.

couple-coeur-soleilImaginons que vous vivez la plus belle relation que vous n’ayez jamais connu. Vous être transporté(e). Votre coeur bat la chamade. Vous voyez la vie en rose.
Pensez-vous vraiment qu’il soit utile d’aller consulter un voyant au risque qu’il vous annonce que la fin de cette idylle est proche ?

Cela me rappelle le questionnement que subissent certaines familles lorsqu’un proche est très malade et que sa fin est proche. Mieux vaut-il lui révéler l’existence de sa maladie au risque de l’anéantir ? ou bien de lui permettre de profiter du temps qui lui reste pour faire ce dont elle toujours rêver ? ou mentir par omission ? Le cas de conscient est épineux.

Alors mieux vaut-il savoir ou ne pas savoir ?

Le questionnement est problématique. Pourtant, il semble que la plupart des gens ressortent de chez le (la) voyant(e) et « oublient » ce qui leur a été dit pour pouvoir continuer sur leur lancée.

Ceux qui ont été rassurer sur leur chance de succès partent remontés à bloc. Les autres prendront soin de se dire que le voyant(e) se trompait et reste sur le même chemin.

La fiction est souvent une réalité plus vraie qu'il n'y parait !

Usage des oracles dans les temps anciens

Dans les temps anciens, oracles et pythies étaient des figures extrêmement importantes pour les puissants. On les consultait une fois par an ou exceptionnellement dans des cas urgents d’importance majeur. L’objectif n’était pas de connaître l’avenir par curiosité ou par peur. Le but était de savoir si on se trouvait sur la bonne voie ou s’il fallait ajuster certains éléments pour aller là où on le souhaitait.
La prédiction d’aujourd’hui ne sera pas celle de demain si vous changer des éléments influençant les possibles. C’est ici que vous avez en fait un impact sur ce qui doit se matérialiser dans l’avenir.

Ainsi, consulter un(e) voyant(e), medium, cartomancien(ne) a un réel intérêt mais ne doit pas être considéré comme la vérité absolue et non modifiable, dans certains cas tout au moins. Votre libre arbitre a toujours la possibilité de retourner les éléments.

Apprenez à déguster la douceur de l’instant présent

N’est-il pas bien plus judicieux d’apprécier l’instant présent et déguster ce bonheur à plein coeur ? En appréciant chaque instant de la vie, nous avons la possibilité de faire le choix de vivre nos rêves à chaque instant. Il n’y aura pas de regret à l’angle de la rue dans la mesure où vous êtes juste, vrai et faites toujours au mieux.

soleil-orange-canards-volantL’instant présent est extraordinaire car il est le seul moment qui offre bonheur, émerveillement et contentement. Le bonheur et la paix sont dans l’instant présent si vous parvenez à relativiser et à contempler la richesse et les merveilles que vous offrent la nature.

Le passé s’en est allé, il ne reviendra pas.
Le regret est un mauvais compagnon.
Le futur n’est pas là, il a bien le temps d’arriver.
L’anxiété risque de vous consumer si vous l’invitez.

Et l’expérience m’a montré que nous avons beau envisager toutes les possibilités à venir, une autre pointera le bout de son nez.
Alors à quoi bon se détruire la santé ?
Le lâcher-prise est votre meilleur ami.
Respirez et souriez 😉

Femme-respiration-consciente-bonheur-liberation

2 réponses to “Connaître ou ignorer notre avenir, quel est le mieux ?

  • Bonjour, je suis voyant de métier (d’ailleurs le voyant qui partage cette « vacation » avec vous.)
    Je réagis au sujet de votre article que je trouve aussi nuancé que plein de bon sens… C’est d’ailleurs ce « bon sens », qui nous permet de s’orienter dans la bonne direction.
    Je viendrai rajouter depuis « l’autre coté du miroir » que le voyant à une grande responsabilité éthique, psychologique et formelle sur les mots qui sortent de sa bouche… Le fait est que beaucoup de personnes sont d’excellents voyants et d’une justesse incroyable(ne parlons pas des charlatans c’est un autre sujet) …cependant il ne s’agit pas d’un concours de « super pouvoirs » et encore moins d’une « mission divine »…
    Mais simplement et surtout d’une vocation, une ouverture du champs des possibles, qui se doit d’être écologique pour la personne qui consulte. Et à ce moment là l’information de son avenir devient un outil en tant que tel et non plus une vérité irrémédiable … Le consultant ressort alors avec des perspectives qui vont lui permettre de mieux construire son propre destin, avec des éléments et certains angles de vue plus larges temporellement et intuitivement … La voyance doit être selon moi évolutive et humaniste dans son essence….
    Je vous remercie en tous les cas pour cet article qui explique admirablement ce que peut représenter la quête de l’avenir, si chère à l’humanité.
    Spirituellement William Demeurs

    • Merci William. Je pense qu’il est possible de se tutoyer. Merci pour les éléments que tu apportes. La vision d’un professionnel expérimenté et compétent est plus affutée et prend plus de sens que celle de l’observateur-expérimentateur qui cherche à retranscrire correctement un processus.
      A demain

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *