Efficace à l’oral comme les meilleurs conférenciers 

Prendre la parole et être percutant

minions-kevin-parle-dans-sa-bananeCe n’est pas toujours chose aisée. Pourtant être efficace à l’oral est important dans de nombreux contextes professionnels et personnels. Les dirigeants et les cadres sont exposés quotidiennement à la prise de parole en public, face à de petits auditoires ou des bien plus grands. Mais l’importance d’être efficace à l’oral se pose aussi chaque jour pour les commerciaux, et pour toutes les personnes travaillant au contact du public… pour être réellement pragmatique, tous autant que nous sommes, sommes amenés à nous exprimer à l’oral. Peu peuvent prétendre ne pas communiquer verbalement avec d’autres personnes au cours d’une journée. A moins de vivre, seul(e), en autarcie de façon totalement isolée.

Pour beaucoup de personnes, être efficace à l’oral est un problème à cause du trac. En effet, nombreux d’entres nous ont le trac en faisant leur entrée sur le devant de la scène (entendez sur le lieu de leur prise de parole).
Non, en fait, tous autant que nous sommes, du meilleur conférencier au plus grand comédien en passant par la plus grande star de rock, avons le trac à ce moment-là et c’est normal. En faisant notre entrée, en déclenchant l’impulsion, nous nous plongeons dans le vide de l’inconnu. Tout et n’importe quoi peut se produire et il faudra y faire face coûte que coûte avec repartie et improvisation !

Il y a aussi, la peur de ne pas plaire, le stress de ne pas satisfaire son public, le risque de l’imprévu… évidemment, la composante de l’enjeu et de la dimension de la prise de parole influence sur le niveau de stress généré.

Ce qui fait la différence entre les bons orateurs et les autres se situe entre l’évolution de cet état de stress, qui est au départ positif. Pour les derniers ce stress devient bloquant, négatifs. Pour les premiers, ce stress les porte dans la fluidité.
Etre orateur est alors un plaisir. Le stress déclenché leur permet juste de se préparer à être d’attaque, à déployer leurs moyens et à mobiliser leur énergie pour faire de leur mieux, pour offrir une prestation de qualité à leur auditoire.

J’ai plaisir à vous partager le passage ci-après que j’affectionne particulièrement.

Profession de foi du conférencier

Conférence« – Un conférencier ! S’exclama Léon Daudet. Quelle bonne idée ! Écoute, me dit-il, en m’attirant à lui, écoute mes conseils dictés par l’expérience. Ne sois jamais ennuyeux. Pratique la clarté comme une hygiène et la drôlerie comme un remède. Dis-toi que les gens à qui tu t’adresseras attendent trois choses : apprendre, s’émouvoir, se distraire. Telles sont les règles d’or du métier de conférencier. A toi de donner ce qu’on te demande. Tout en parlant, mets-toi, en pensée, dans le fauteuil d’un auditeur, et dit-toi : de quoi ai-je envie à présent ? Que ça change… Change aussi ton fusil d’épaule, ne laisse pas s’assoupir ton auditoire : tu ne le réveilleras plus. Penses toujours à ce qu’il est venu chercher : une distraction d’ordre supérieur. Ne sois jamais vulgaire mais vivant. Ne te mets pas « à la portée de la foule « , hisse-la au contraire jusqu’au niveau où tu veux la tenir. N’oublie pas qu’un bon mot est un bienfait des Dieux, et qu’une image juste l’emporte sur le meilleur des raisonnements. Parle sans papier pour qu’on t’écoute… Sois vigilant, toujours prêt à intervenir, à modifier l’ambiance. Ne crains pas d’être poétique à propos : un brin de poésie donnera du sel à tes propos. Une conférence n’est pas un cours : ne sois pas trop didactique. Instruis sans cesser de plaire. Ne sois pas trop, long, laisse les gens sur leur faim, c’est le meilleur moyen de rester toi-même en appétit. Pour apprendre ton difficile métier, parle beaucoup, parle partout, ne laisse pas échapper une occasion de parler. Surtout, ne t’inscris jamais à un cours d’orateur. Ce métier, assez spécial, est de ceux où l’on fait soi-même son apprentissage. On est son propre professeur et parfois son maître. Cultive ton enthousiasme comme une plante merveilleuse. Maintenant va en paix ! »

Conseils de Léon Daudet rapportés par Bernard Gavoty dans Parler… parler !

Une foule aime se laisser-aller au charme de l’éloquence

chanteur de charmeVotre intervention doit être comme une conversation entre amis au cours de laquelle chacun de vos auditeurs doit avoir l’impression que vous lui parlez à lui et à lui seul. Établir et entretenir une relation et un contact visuel est donc essentiel.

Votre groupe d’auditeurs est constitué de vos sympathisants, d’indifférents et de personnes hostiles. A vous de faire ce qu’il faut pour faire croître le premier groupe dès les premiers instants.

Chacun aura sa façon de réagir, qu’il soit un bavard encombrant, un silencieux complice, un silencieux absent, un silencieux tacticien ou un silencieux méprisant. En étant observateur de leur langage corporel et de leur regard, il vous sera possible de savoir quel est leur positionnement vis-à-vis de vous.

Comment être efficace

-Soyez concis et précis.

-Utilisez un langage simple, des exemples concrets et/ou factuels, des illustrations percutantes.

– Employez-vous à proposer un volume et un ton de voix adapté et articulez !

– Posez des silences tactiques et lourds de sens

– définissez un canevas simple et improvisez autour avec confiance

– entraînez-vous suffisamment. Pour maîtriser votre sujet avec aisance

Les secrets de l’orateur d’excellence sont : la maîtrise de soi, l’art de manier les silences, la commande de la respiration, la pose de la voix, le réflexe de diction, le jeu du regard et la disponibilité gestuelle – François Bory dans « La meilleure façon de parler »

L’éloquence se révèle dans la mise en scène. A ce propos, il existe un excellent livre sur ce thème adapté aux commerciaux et aux autres :  Vendeurs : Mettez-vous en scène – Les techniques du théâtre appliquées à la vente

Cultivez votre présence et votre charisme

Pour cela, le chant et le théâtre sont de bons entraînements. Vous y travaillez votre souffle, la portée de votre voix et vous vous habituez à être sur scène et à vous exposer.

charismeLe charisme et la présence sont des composantes innées de votre personnalité. Une personne charismatique est souvent définie comme dégageant une aura particulière et une présence imposante, même lorsqu’elle est petite et fluette ;).

Ce charisme, vous pouvez le développer lorsque vous acceptez de vous révéler à vous-même et au monde en étant centré(e), droit(e) dans vos bottes, lorsque vous osez être authentique que vous faites votre coming-out en quelque sorte et devenez qui vous êtes réellement. Votre richesse unique, votre authenticité se manifeste lorsque vous embrassez votre excellence, l’essence de vous-même.

Si vous êtes confronté un blocage limitant, la PNL (programmation neuro-linguistique), l’hypnose, le coaching génératif, sont des outils efficaces;  parlez-en à votre coach.

Pour développer ce point, e vous conseille vivement un workshop qui a lieu bientôt à Grasse du 13 au 15 novembre : Le leadership et la présence authentique par le Dr Richard Moss auteur de Le Mandala de l’Etre : Découvrir le pouvoir de conscience
A plaisir de vous y rencontrer 😉

Trackbacks & Pings

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *