Chacun peut contribuer facilement à la lutte contre le frelon asiatique

frelon asiatiqueCe type de sujet est inhabituel sur le blog, pourtant la lutte contre le frelon asiatique est une nécessité. Le frelon asiatique, aussi appelé frelon à pattes jaunes est un fléau qui décime les ruches.
Un seul frelon peut décimer plusieurs ruches et toutes les abeilles qu’elles contiennent. Or, ce frelon n’a aucun prédateur.
Si nous n’apportons pas tous autant que nous sommes notre contribution pour éviter sa prolifération, la disparition des ruches pourrait se faire en seulement quelques années !
Cette année, mon demi-frère apiculteur bio-dynamique à perdu 30 ruches à cause du frelon asiatique !
Sans les abeilles, la pollinisation des fleurs sera quasiment inexistante. A moins que l’homme ne la réalise lui-même à la main mais ce sera long et fastidieux !
Or, pour obtenir des fruits et des légumes, les plantes ont besoin des abeilles (plus d’info sur la pollinisation des abeilles)
 
Identification des frelons
differences-frelons Aucune région ne sera épargnée même au nord de la Loire. La prolifération du frelon asiatique empire chaque année. C’est une véritable préoccupation environnementale. Leur progression atteint maintenant la Belgique et les Pays Bas.

Le cycle de vie de ce frelon a une faiblesse qui permet à chacun d’agir utilement, individuellement et facilement contre le fléau.

Les nids

doc internetLes nids peuvent faire de 10 cm à 1 mètre. Ceux construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver et ne seront pas recolonisés. 

Si vous en découvrez pendant la saison chaude, contactez un désinsectiseur, les sapeurs-pompiers n’ayant plus le droit d’intervenir.

L’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent. A cette même période, les reines et jeunes reines se camouflent, dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs etc…

Elles n’en sortent que courant février et recommencent à s’alimenter.
C’est maintenant que chacun peut agir et contribuer en faisant sa part.

Comment faire sa part ?

Il suffit de fabriquer un piège simple et le mettre dans votre jardin ou sur votre balcon.
Ces pièges ont pour but d’attirer les futures fondatrices de nids.
1 reine = 2 000 à 3 000 individus…

Pour fabriquer ces pièges, c’est un jeu d’enfant. Piege-frelons-asiatiques

Il suffit de récupérer des bouteilles plastique d’eau minérale, de percer trois trous, puis de verser à l’intérieur 10 centimètres d’un mélange composé de 1/3 de bière brune, 1/3 de vin blanc (pour repousser les abeilles) et de 1/3 de sirop de cassis.
Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à fin avril puis entre octobre et novembre

Changez la mixture de temps en temps.

Il conviendra de brûlez les occupants du piège une fois extraits car ils ne sont pas toujours morts. Ils risquent de se réveiller et repartir.

Vous souhaitez opter pour un piège un peu plus complexe mais 100% sélectif ? Le piège 100% sélectif, c’est ici 

Merci de votre lecture et à vos pièges !



Vous avez la possibilité d’en découvrir davantage en consultant :

2 réponses to “Chacun peut contribuer facilement à la lutte contre le frelon asiatique

  • Chacun doit faire sa part semble-t-il, comme le colibri…

    • Exactement ! Vous avez tout compris 😉
      Merci de votre commentaire qui contribue à rendre le blog plus vivant 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *