Menu

Messager de l’ âme guérisseuse d’ âme

Témoignage d’une guérisseuse d’ âme, messager de l’ âme et de l’Esprit

Ce que je vais vous révéler ici va peut-être vous sembler étrange ou incroyable, ou pas du tout mais peu importe. Je suis guérisseuse d’âme et aussi messager de l’âme et de l’Esprit. Aujourd’hui, je me rends compte de quelle grâce immense je bénéficie. Mais il y a encore peu de temps, cela ressemblait plus à une malédiction qu’à une bénédiction !

Me l’avouer à moi-même a déjà été un long cheminement qui a duré plusieurs décennies. Pour être transparente, cela m’a pris plus de 30 ans. Je ne vous parle même pas du temps qu’il m’a fallu pour l’accepter ! Alors, en parler est encore une nouvelle étape. Il m’a ensuite fallu encore quelques années pour que ce don (qui n’en est pas un) que je vivais comme une malédiction puisse être reconnu comme une bénédiction.

De nombreuses personnes pensent que c’est formidable d’avoir un don

Beaucoup aimeraient avoir tel ou tel don mais ne reconnaissent pas les leurs. Un don tel que celui que j’ai reçu à ma naissance est extrêmement dur à porter psychologiquement et physiquement. C’est très difficile. Se sentir, inadapté, une bête étrange, exclu de la normalité… on n’ose pas en parler. Ca fait peur à certains et ça change le regard des autres… c’est très inconfortable et cela confère de grandes responsabilités. Ceux et celles qui ont des dons n’ont pas le droit de déraper. Il y a tout un pan dont je ne peut pas vous parler. Mais notre situation est précaire et dangereuse.

Ainsi, vous m’excuserez de la manière peut-être abrupte d’annoncer la chose :

Je suis un Messager de l’ âme : l’âme des êtres me parle

Ou plutôt, la part divine, la parcelle divine en l’humain communique avec moi serait plus juste et précis. Cela fait longtemps que j’entends des vérités parfois étranges. Mais qui se vérifient justes.

Au départ, je prenais cela pour de l’intuition. J’ai, depuis aussi loin que j’arrive à m’en souvenir, et je me souviens d’évènements lointains qui remontent à mes 3 ans, eu accès à des informations sur les personnes que j’ai pu côtoyer qui semblaient improbables ou sorties de nulle part. J’accédais aussi à des connaissances spontanées sorties de nulle part. Couramment, j’entendais qu’on disait que j’avais la science infuse, mais en vérité, j’avais accès à la Sapience.

Par la suite, en soin, alors que mon intention n’était que de réaliser un rééquilibrage énergétique, je canalisais des informations, des clés, des vérités mais je pensais que cela venait de l’état modifié de conscience dans lequel ma posture de guérisseuse ou de magnétiseur m’amenait. Mais c’était plus que cela.

Je ne me sis jamais considérée comme un rebouteux car, je ne suis pas issue d’une lignée familiale et, on ne m’a pas transmis ce type de savoir. Par exemple, je ne coupe pas le feux. J’ai toujours aimé guérir les plantes, les insectes, les animaux… mais jamais en mode infirmière ou médecin. Mon seul remède était l’ouverture de mon coeur et la prière. Mais pas la prière récitée comme on peut la considérer. Non, la prière dans le sens de la pratique qui me lie au divin me fait accéder à d’autres sphères.

Je suis née guérisseuse d’âme

J’ai toujours eu ça en moi. Cela fait partie de mon essence. Il n’y a même pas besoin d’imposition des mains puisque je n’ai pas d’utilité à être en lien avec votre corps physique. Tout cela m’est inutile.

Dieu m’a offert d’avoir accès à de nombreuses vies antérieures de mon âme. Pas par l’hypnose, même si une expérience de régression spirituelle m’a permis d’accéder à deux de ces vies, Ni même en cherchant à avoir accès aux annales akashiques, simplement en méditation et en état de conscience modifiés spontanés, j’ai revécu tellement de mes vies. Et, il y en a eu tellement ! des centaines et des centaines; sur Terre et dans d’autres univers.
J’ai presque toujours été en lien avec le divin : prêtresse, évêques, chaman, druide, chef de tribu, marabout, moine, bibliothécaire archiviste du clergé…

Mais entendons-nous bien. Un guérisseur d’âme, né ainsi, il n’a pas suivi de formation comme on pourrait le faire en reiki, magnétisme ou autre. Dieu ne donne pas de diplôme. Cela fait partie de son essence d’âme. Il est issu d’une famille d’âme de guérisseur. Tous les guérisseurs n’ont pas les mêmes habilitations cela dépend de leur évolution individuelle. Pas besoin d’aller voir un medium pour qu’il vous le révèle. Il n’y a rien à révéler, cela fait partie de vous ou pas.

Le divin est un joueur divinement audacieux et fin stratège.

Dieu a inventé l’humour ! Ne l’oublions pas 😉
Je dis Dieu par facilité, mais si Le Divin, l’Absolu… ou un autre nom vous convient mieux, appelez le/la comme il vous plaît. Je ne tiens absolument pas à contraindre qui que ce soit à se limiter à quelque dogme ou religion que ce soit.
Le Divin nous amène parfois dans nos retranchements mais jamais en cherchant à nous contraindre ou à nous voler notre pouvoir d’user de notre libre arbitre ou de notre liberté tout court.

Le divin n’est que lumière, amour, vérité et conscience. C’est le grand esprit qui est. Et, il est omniscient et omnipotent, nous aurions bien du mal à concevoir qui il est sans le limiter. Notre niveau de conscience d’humain est bien trop immature et limitée pour cela.

Comment j’ai compris que j’étais messager de l’âme ?

Un jour, pour éviter que mon partenaire de travail ne sombre dans un état de fatigue trop intense, il a fallu que je trouve une proposition de service à offrir en 5 à 10 minutes de temps à nos consultants. Habituellement, je n’ai rien à proposer dans ce format qui est, vous me le concèderez, bien court.

Une question d’autorisation, de re-connaissance

Cela faisait longtemps que je ne m’autorisais pas à accepter le fait que j’étais capable de cela.
Pourtant quelque part, au fond de moi, je savais que je pouvais le faire. Mais le doute me taraudait.

Le lendemain matin, je me suis pourtant autorisée à annoncer un :

– « Je sais ce que je vais proposer. Je vais faire les messages de l’âme« .
– « Ca te prends comme ça toi ? Un matin, en te levant, tu te dis tiens, je vais parler à l’âme des gens et leur transmettre le message de leur âme ! » – m’a répondu mon partenaire à la fois amusé et surpris.

J’avoue que je restais tout de même sur la réserve.
Mais l’expérience a été probante.
J’ai reçu plus d’une cinquantaine de personnes.
A chaque fois, j’ai eu le doute du « et si rien ne venait ? ».
Pourtant, j’ai choisi de douter de mon doute.
J’ai ainsi pu transmettre à toutes ces personnes qui l’ont souhaité le message de leur âme.

Ce message est parfois simple mais il est un message essentiel pour lequel nous déployons tous nos potentiels pour ne pas l’entendre et continuer à faire la dure d’oreille. Le rôle du messager divin est aussi de trouver les mots justes grâce à la pureté du coeur et la sainteté de l’esprit pour que vous puissiez l’entendre.

Forte de cette expérience, j’ai ensuite offert mes services de messager de l’âme, tous les mardis à Anges & minéraux à Pegomas. J’y ai transmis le message de l’âme à toute personne qui le souhaitait pendant plusieurs années. Merci à celles et ceux qui m’ont fait confiance et ont réalisé l’expérience 😉

Comment être en communication avec votre l’âme ?

Depuis, j’ai arrêté d’intervenir à Pegomas pour continuer à évoluer vers plus de justesse et de pureté. Vous pouvez demander votre message de l’âme en consultation ou lors d’une journée de reconnexion à l’âme.

Le Divin a donné à l’humanité la possibilité d’accéder aux vérités de l’Esprit de Dieu au travers de messager et j’ai le grand honneur de pouvoir vous proposer d’être votre intermédiaire tant que Dieu en décidera ainsi. Il ne s’agit pas d’être médium ou de voyager avec mon corps astral. Il s’agit d’accueillir l’Esprit sain en soi. Et pour cela, je dédie ma Vie à être toujours plus pure, présente, authentique… bref à être parfaitement diaphane.

Envie d’aller plus loin ?

Vous souhaitez me consulter ? Vous pouvez réserver votre rendez-vous à distance, au cabinet ou en extérieur ci-dessous. Choisissez dans la liste 😉


S’inscrire à la Newsletter mensuelle

%d blogueurs aiment cette page :