Ré-enchanter le monde :) ***

Tous les experts sont unanimes : dans ce monde en pleine crise, nous n’avons plus le temps de nous apitoyer. Il est urgent de ralentir pour trouver de nouvelles voies et développées les belles initiatives. C’est le message qu’Emmanuel Druon lors de l’avant-première du film « Demain » au Festival du livre à Mouans-Sartoux. Pour cela, la meilleure piste est de chercher à ré-enchanter le monde.

girl by AdinaVoicu - pixabay

Girl by AdinaVoicu – pixabay

Mais pour ré-enchanter le monde, on fait comment ?

La première piste est de rompre avec l’esprit cartésien. Ainsi, on pourra ré-enchanter le monde en se reconnectant à l’imaginaire et laisser le monde se remplir de couleurs, de bonheurs… Il sera alors possible d’aborder des solutions disponibles au-delà de l’auto-censure, au-delà du « c’est trop énorme pour être possible ». Retrouver un regard d’enfant sera utile.

Mais c’est impossible de vivre concrètement comme cela !

Le possible et l’impossible ne sont que des perceptions limitantes de l’esprit. Ne dit-on pas qu’impossible n’est pas français ? Alors, retroussons-nous les manches, ouvrons notre esprit et prouvons au monde que cet adage est vrai et offrons-lui un exemple.

Arrêtons d’être les plus grands râleurs que la Terre ait portés. A quoi sert-il de justifier notre non-action, notre immobilisme en mettant la faute sur les pouvoirs publics ?
N’est-ce pas à chacun de nous de faire sa part ?

Prenons exemple sur le colibri dont voici a légende

Legende du colibris

hummingbirds by OpenClipartVectors

Un jour, dit une vieille légende amérindienne,
il y eut un immense incendie de forêt

Tous les animaux, terrifiés, atterrés,
observaient impuissants le désastre

Seul le petit colibri s’activait,
allant chercher quelques gouttes d’eau avec son bec
pour les jeter sur le feu

Après un moment, le toucan,
agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :

«Colibri ! N’es-tu pas fou ?
Crois-tu que c’est avec ces gouttes d’eau
que tu vas éteindre le feu !»

Et le colibri lui répondit :
«Non, mais je fais ma part»

Où trouver de l’inspiration ?

Flower by Josch13 - pixabay

Flower by Josch13 – pixabay

L’inspiration est sous votre nez, encore faut-il la percevoir et la reconnaître !
L’inspiration peut venir simplement d’un vécu récurrent (ou pas) et qui vous agace. Prenez quelques instants : qu’aimeriez-vous voir changer dans votre quotidien ? Concrètement, si vous deviez changer une chose qui pourrait apporter quelque chose à la communauté, ce serait quoi ?

Quels étaient vos rêves d’enfants ? Les rêves sont le début de grandes choses ! Prenez le temps de les accueillir à nouveau, d’observer ce qui est dans ce rêve, ce qui le compose, ce qu’il cache… comment il vit en vous ? Les grands rêves et les grandes utopies sont souvent le début des plus grandes innovations et avancées technologiques.

Pourquoi les initiatives innovantes se concrétisent rarement ?

De nombreuses idées et initiatives voient le jour chaque jour, pourtant peu se mettent en place. Malheureusement, encore plus rares sont celles qui se concrétisent réellement et finissent par prendre de l’ampleur.

child by Pezibear - pixabay

child by Pezibear – pixabay

La place de rêveurs

Cela s’explique du fait que pour voir naître un beau projet innovant, il faut des rêveurs. Ces personnes à l’imagination débordante et sans limite. Nous sommes au moment de l’émulation d’idées, à la phase de brainstorming. Leurs rêves et idées sont souvent exagérés, mégalos,… mais surtout inspirants. Leur capacité à la non-censure est une porte ouverte et opportune à l’innovation.

Matérialiser le contenu de leur rêve leur est souvent difficile voire impossible.  Ainsi, leur phase de création passée, pour en rendre la matérialisation possible, il faut des personnes pour prendre le relais. Ces personnes sont les réalistes.

whiteboard by StartupStockPhotos - pixabay

whiteboard by StartupStockPhotos – pixabay

Les réalistes ou comment designer un bon plan

Leur objectif sera de mélanger les idées pour faire naître un concept réalisable pour esquisser un programme concret par étape avec une idée d’enchaînement, de temps,… Ils déterminent un plan. Le temps des réalistes est la phase du storyboard. Nous restons dans l’idée d’une considération globale du projet.

Puis vient le moment de faire travailler les critiques.

Les critiques pour assurer la faisabilité et l’amélioration du projet

Pourcentage et data

samsung by FirmBee – pixabay

Les critiques ont une fonction positive et incontournable. Leurs apports sont constructifs. Ces derniers auront pour mission de passer au crible les détails juridiques, financiers,… la faisabilité du projet dans le détail. Le but est d’améliorer le projet pour le rendre viable.

A partir de ce moment-là, il est l’heure de faire connaître et reconnaître le projet en faisant appel aux promoteurs, réseauteurs, précurseurs, etc… en vue de concrétiser et faire vivre le projet dans la vraie vie.

En disséquant ces étapes, il est plus facile de percevoir en quoi l’Intelligence Collective est une clé en or pour faire vivre des projets innovants. Qui d’entre-nous peut se targuer de pouvoir mener toutes ces phases seul(e) ?

Pour faire bref, tout innovation vient d’un rêveur qui a participé à ré-enchanter le monde.

Et vous, quand est votre plan pour ré-enchanter le monde ?

Echangez avec moi en postant un commentaire 😉

2 réponses to “Ré-enchanter le monde :) ***

  • Un très bel article inspirant qui donne envie de se reconnecter à la joie de l’enfance. C’est rassurant de se dire que chacun a sa place.

Trackbacks & Pings

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *