Menu

Réponse à Elishean – L’ arnaque des flammes jumelles

Extrêmement heurtée et déçue d’un article, visant à dénoncer l’ arnaque des flammes jumelles, je tiens à user de mon droit de réponse. Cet article de Shaer Ama est publié sur le site Elishean (le site s’est retiré de la toile depuis l’écriture de mon article), site qui habituellement propose des contenus bien alimentés, référencés et fournis. J’ai pris soin de vous mentionner l’article en bas de cette page.

Je ne dis pas que je ne partage pas leur point de vue concernant certains points, car il est clair qu’ arnaque, il y a. Mais il ne s’agit pas proprement d’ arnaque des flammes jumelles. Il existe effectivement une forme d’arnaque autour du thème des flammes jumelles. Mais elle ne se limite pas là, elle se répand et touche tout ce qui est en lien avec la spiritualité et le développement personnel.

Nous pouvons dénoncer notamment toutes les manipulations et subterfuges que la matrice par le relai du New Age (source principale de fausse spiritualité cf. Divulgation spirituelle et fausse spiritualité) peut utiliser pour rattraper tout être qui oserait essayer de s’en échapper.

L’observation pragmatique des phénomènes qui animent les courants Bio, puis Biodynamique, l’élan vers les thérapies alternatives, les mensonges et illusions portées par les religions, courants spirituels et leurs modes enseignements respectifs… en sont des manifestations concrètes.

Néanmoins, même si le phénomène des flammes jumelles est détourné par certains, comme c’est le cas pour à peu près tout, cette dynamique existe bel et bien. J’en suis le témoin vivant. Et, je ne peux que témoigner de ce que je vis et expérimente.

Mon expérience, mon vécu témoigne qu’il n’y a pas d’ arnaque des flammes jumelles.

Je tiens à préciser que ma flamme jumelle, comme moi-même, avons observés les manifestations de cette dynamique sur les différents plans avant d’avoir connaissance de l’appellation « flammes jumelles ». L’information m’ayant été transmise lors de transes. Appuyée par une guidance ténue offerte tout au long du processus depuis la phase préparatoire. Mon réveil ayant été orchestré depuis le 21/12/2012, jour durant lequel, je me suis réveillée. L’évènement à cette date est d’ailleurs parfaitement vérifiable dans un dossier médical. Alors qu’auparavant, je menais une petite vie tranquille, confortable et parfaitement matérialiste.

La rencontre avec mon jumeau est arrivée presque 4 ans après.
L’un comme l’autre, sommes nés avec un pied dans le subtil, avons expérimenté l’inconfort d’un manque inexpliqué et inexplicable d’une partie de Soi. Dans nos vies respectives, nous oeuvrons chacun à notre niveau pour la lumière. Ou, tout au moins, nous y tendons du mieux possible avec bonne volonté.

Arrêtez de fantasmer, Vivez !

Je le dis et le répète tellement que j’ai l’impression d’avoir des acouphènes :

Ce qui unit les flammes jumelles n’a rien à voir avec l’amour idéalisé et fantasmé auquel la matrice souhaite vous faire croire.

Les flammes jumelles, c’est la galère.

C’est une succession de souffrances et de tortures au-delà de ce que vous pouvez imaginer ou ne serait-ce que concevoir. Cette souffrance est inhumaine. Mais elle accélère votre éveil et votre rythme d’élévation.

Le plus grand chagrin d’amour que vous ayez connu, à côté de ça, c’est du pipi de chat. Et pourtant, je sais à quel point un chagrin d’amour peut être douloureux. Mais, ça n’a rien à voir.

Je ne sais pas si cela peut avoir une signification pour vous mais en l’espace d’un an, je suis morte symboliquement, intérieurement… au moins 7 fois. Mon avatar a été parfaitement détruit méthodiquement morceau par morceau, pièce par pièce. Alors, quand on me parle d’ arnaque des flammes jumelles…

Bref. Il est clair qu’il ne faut pas chercher à trouver sa flamme jumelle car :

  • vous n’en avez probablement pas. Et remerciez la vie pour cette promesse de douceur. Si, si. Vous êtes en vacances ! Même si vous avez l’impression que votre vie est difficile.
  • si vous vous êtes incarné(e) pour vivre cela, cela viendra à vous selon le plan de Dieu même si vous n’avez consciemment aucune idée de ce qu’est ce phénomène.

La mention n’est pas faite dans les livres sacrés et antiques

Cela est faux. Simplement, on ne parle pas de flammes jumelles mais de jumeaux cosmiques, de compléments divins, de couple divin… relisez le mythe d’Isis, Osiris et Horus, la Bhagavad Gita, la Genèse… Rapprochez-vous de la vie de Saint Germain… des enseignements des Esseniens ou plus récemment dans les livres hermétiques et/ou alchimiques : l’âme humaine de Papus, les Noces chymiques…

Le phénomène des vases communicants

Oui, les jumeaux partagent leurs savoirs et expériences. Même si l’un en a pleinement conscience et que l’autre pas ou moins.

Il n’est pas question de se détester mais le jumeau vous jette à la figure toutes les facettes de votre être que vous détestez en mode super amplifié. Ce n’est pas toujours facile d’y faire face. Et puis, il faut bien dire que concrètement si quelqu’un m’avait fait vivre 1 millième de ce que m’a fait expérimenter mon jumeau, je le haïrais copieusement. C’est une vérité. Sauf que ce n’est pas le cas. Je n’ai même pas besoin de me forcer. C’est naturel, je lui pardonne automatiquement et je continue à l’aimer inconditionnellement, quoi qu’il se passe. N’y voyez aucun despotisme ni aucun renoncement. Je suis simplement dans l’acceptation de ce qui est. Et, il fait partie de moi. Comment pourrais-je envisager de détester une part de moi et rester en lien avec ma paix intérieure ?

Pas d’ arnaque des flammes jumelles mais un problème d’amalgame

Les failles dont vous parlez vient du fait de l’amalgame qui est fait entre les flammes jumelles, les âmes jumelles, les âmes doubles… etc.

Pour les âmes jumelles et les âmes doubles, il y a aussi une notion de fusion et/ou de revivre pour transmuter la séparation originelle. Ca y ressemble mais c’est plus doux. Il n’y a effectivement pas toute la part douloureuse. Mais la reconnaissance et l’amour inconditionnel y est aussi. Ce n’est juste pas le même travail ni la même intensité. mais c’est merveilleusement beau, doux et plein de compréhension.

Quoi qu’il en soit, j’ai envie de dire, les flammes jumelles, pour revenir au vif du sujet, sont un phénomène atypique qu’il est inapproprié de vouloir généraliser.

Chacun a ses expériences et son plan d’incarnation spécifiques. Et, c’est parfait ainsi; que ce soit dans une dynamique de flammes jumelles ou pas.

Quoi qu’il en soit, osez retourner à votre Soi en étant vous-même plutôt que de fantasmer sur le plan de vie des autres.
Et si vous n’êtes pas dans une dynamique de flammes jumelles, remerciez le ciel et profitez du doux climat de vacances sur Terre ! [Non, ce n’est pas sarcastique]

Or, là, je rejoins l’article d’Elishean, dans tous les cas, même dans celui des flammes jumelles, vous êtes LA personne qui peut vous aimer le plus inconditionnellement qui soit; avec Dieu, la Source, vos guides, anges gardiens… (selon vos croyances).
Alors, commencez par là !

Il n’y a pas de plan meilleur qu’un autre. Chaque plan est parfait pour l’âme qui l’expérimente.

Dieu à un plan pour chacun de nous.

Si vous souhaitez être accompagné(e) dans votre cheminement de Flammes Jumelles, vous pouvez visiter cette page : Accompagnement Flammes Jumelles

Paix, Amour et Lumière

Lætitia

P.S.: Soyez libre de répondre ou réagir en postant un commentaire.

Voici donc l’article publié dans Elishean :

L’ arnaque des flammes jumelles : Quand le new age déforme l’Amour au profit de la matrice

Cet article fait référence aux théories, observations et expériences relatives à la corruption de notre matrice d’existence. Je vous renvoie aux différentes études menées sur le sujet, et pour ma part, aux écrits de Cameron Day qui s’avèrent plutôt complets et pertinents.

Bien sûr, le but n’est pas de se référer à l’avis d’une personne mais bien de s’ouvrir à une réalité différente de celle qui nous est inculquée. Soyez à l’écoute de vous-mêmes, observez, doutez. Tracez votre propre chemin.

Le principe des flammes jumelles

Qui n’a jamais rêvé d’une relation parfaite ? Un amour unique, éternel, indestructible et résistant à toute épreuve ? L’âme sœur, c’était bien joli durant quelques années mais aujourd’hui ce n’est plus suffisant, on a besoin d’aller plus loin encore. Pourquoi se contenter d’une compatibilité « karmique » alors qu’il peut y avoir davantage ?

Il existe plusieurs théories disparates relatives aux flammes jumelles, mais toutes conservent les mêmes fondements dont je vous présente le condensé :

À la différence de l’âme sœur, ce principe des flammes, ou âmes jumelles relie deux êtres par un amour inconditionnel, pur et infini. Ils représentent respectivement une polarité masculine et féminine et constituent à eux deux une unité complémentaire, un peu à la façon du Yin-Yang. L’un ne peut exister sans l’autre. Ensemble, ils forment un être complet en tout point, divin, parfait.

Les flammes jumelles naissent d’un même noyau divin et se séparent afin d’expérimenter l’incarnation chacune de leur côté. L’expérience de l’une profite à l’expérience de l’autre et elles évoluent en parallèle jusqu’au but ultime : la réunion, puis l’ascension dans la « lumière » (matricielle). Cette réunion se produit lorsque chacune des flammes ne cherche plus l’amour qu’en elle-même, et que chacune d’elles n’a plus besoin que d’elle-même pour se sentir complète (avez-vous relevé le paradoxe ?). Mais devant cette belle promesse, le couple divin devra traverser de rudes épreuves. En effet, il arrive généralement que la reconnaissance de l’autre ne s’effectue pas de manière simultanée, voire pas du tout. Il arrive aussi que chacun ne dispose pas d’une situation de vie ouverte à l’autre au moment de la rencontre et bien souvent, cet autre représente l’antipode des attentes rêvées de sa moitié.

Les flammes jumelles dans l’incarnation physique peuvent être amoureuses, amies, parentes voire même ennemies. Leur relation de pureté et d’équilibre fait ressortir le meilleur d’elles-mêmes. Aussi, elles servent un modèle d’inspiration, un miroir à l’amour véritable. Leur symbiose est telle qu’elles ne sont plus soumises aux avilissements de l’ego humain et peuvent ainsi tracer chacune leur route, côte à côte, sans que les choix de l’une n’affectent l’autre.

Pour faire simple, le principe des flammes jumelles consiste à l’unification divine de vous et de votre moitié en traversant au préalable des expériences pénibles mais exaltantes, mêlant haine et amour à leur paroxysme. C’est là tout le complexe des flammes, et pour un coup de pub aguicheur, le « new age » a frappé fort.

Le rapatriement des moutons égarés

Durant de longs siècles, les religions suffisaient à garder le troupeau dans le cadre imposé par la fausse matrice démiurgique. Mais plus le troupeau grandit et évolue, plus les stratégies de corruption mises en place doivent s’adapter et prendre de l’avance. On connaît les guerres, la politique, les médias et le conditionnement culturel […]. Et pourtant, plus l’étau se resserre et plus les consciences se réveillent.

C’est exactement à ce niveau qu’intervient le « new age » et ses théories florissantes prêtes à accueillir toutes les bêtes en quête de nouveaux pâturages. Le mouvement « new age » agit comme un filet de secours : contrôlé par la matrice, il donne l’illusion aux consciences tout justes réveillées d’avoir trouvé le chemin de vérité qui mène aux secrets de leur existence. Comprenez qu’il n’est pas important que vous quittiez le rang principal du moment que vous continuez de suivre un rang mené par un berger.

Parmi toutes les doctrines de ce mouvement, celle des flammes jumelles reste sans doute la plus infâme car elle touche directement à l’amour et à l’image de soi, corde sensible, j’ose l’affirmer, de tout le monde. On vous dit que l’être rêvé et parfait en tout point vous attend en fin de parcours. Votre moitié rien qu’à vous, l’être unique qui vous comprend comme personne, qui vous complète et surtout vous aime comme jamais nul autre ne vous aimera. Et puis, comme ce principe provient d’une pseudo loi cosmique et universelle, peu importe que vous soyez soigné, négligé, gros, maigre, grand, petit, riche, pauvre, confiant, introverti, intelligent ou un peu nigaud : cette personne existe rien que pour vous et vous rien que pour elle dans une merveilleuse union d’amour inconditionnel.

Qui se sentirait touché par une telle confidence ? J’ose l’affirmer encore, tout le monde. Voilà pourquoi cette doctrine est une arme de choix, subtile, précise et efficace. On joue ici sur la plus grande aspiration ancrée dans l’humanité toute entière. Il n’est pas question d’évolution spirituelle, mais de la recherche d’un palliatif, d’une réponse aux douleurs de l’âme.

J’ai d’ailleurs cherché, en vain, qui était l’auteur de cette formidable artillerie. Il semble que cette « révélation » possède plusieurs sources non définies (illusion d’évidence) lorsqu’il ne s’agit pas directement de l’enseignement de « maîtres ascensionnés », autrement dit des agents de la matrice sous couverture, les bergers qui rapatrient le bétail égaré.

La détention par les sentiments

L’objectif de cette doctrine est de vous ralentir dans votre processus de réveil, de vous faire stagner à un niveau qui reste malléable par la matrice tout en vous berçant de douces illusions.

Derrière cette stratégie, il subsiste plusieurs énormes failles qui semblent pourtant rester imperceptibles.

Le principe veut que le noyau commun des flammes jumelles récolte les expériences des deux parties. Mais elle prétend également que le niveau n’est pas forcément similaire d’une partie à l’autre, selon leur propre vécu, et qu’il arrive généralement que l’une ait de l’avance et soit donc prête à la reconnaissance avant l’autre. Étrange. À mon sens, lorsque l’on verse tout dans un même bol cela se mélange. Je me demande comment l’apprentissage de chacun peut ainsi être profitable aux deux mais sur un niveau différent. On parle bien d’un noyau scindé en exactes moitiés ?

Ainsi soit-il, ce point est la difficulté la plus relatée dans les témoignages de rencontre entre flammes. Une telle confrontation entre deux personnes qui ne se reconnaissent que dans un sens unilatéral évolue inévitablement vers une entrave de leur relation sociale ; incompréhension mutuelle, mauvaises interprétations, désirs et objectifs divergents… Le cocktail détonant pour aboutir sur une relation négative et bourrée de frustrations qui amènera de façon automatique la colère et le rejet de chacun. Une autre difficulté récurrente, lorsque la reconnaissance semble fonctionner dans les deux sens cette fois-ci, s’agit de la situation de vie des partenaires. L’un est marié, l’un est une figure improbable (collègue, patron, prof, délinquant, malade, mort…), l’un habite à l’autre bout de la terre, les deux sont juste amis et doivent composer avec ce lien suprême… Peu importe vos intentions ou la nature présumée de votre relation, les schémas n’ont pas de limite. En bref, voilà encore de quoi semer des obstacles et on en devine aisément les conséquences.

Il existe aussi la version selon laquelle les élus se détestent copieusement. Je vous laisse donc visualiser la pire personne que vous ne pouvez pas même voir en peinture et vous projeter l’un et l’autre dans une fusion divine et éternelle. Ça donne envie non ? Votre haine mutuelle découlerait directement, en réalité, de votre amour profond et inconditionnel, de l’image que vous vous renvoyez l’un et l’autre. Plutôt inspirant.

Ces dissonances entre les deux moitiés, sensées provenir d’un même noyau divin et partager, au- delà de ces épreuves, un amour inconditionnel restent l’exemple le plus édifiant de toute l’arnaque que représentent les flammes jumelles. On veut vous faire croire qu’il s’agit de préliminaires nécessaires à votre réunion divine et la confiance que vous accordez à vos sentiments vous empêche de réaliser qu’il s’agit en vérité d’une suite logique de votre attitude ; lorsque vous projetez sur quelqu’un – n’importe qui – quelque chose qu’il n’est pas en mesure de vous donner ou de comprendre, il est impossible que cette relation puisse évoluer sur une entente réellement saine.

Je garde l’ironie de cette affaire pour le dessert. Admettons, malgré toutes les embûches rencontrées, vous et votre prétendue moitié divine respirez l’extase. Mieux encore, votre relation coulait de source et dans toute sa beauté, vous n’avez rencontré pas ou peu de difficultés. Eh bien, si vous cherchez des avis on vous dira que vous n’êtes pas des flammes jumelles. Des âmes sœurs à la rigueur (donc du bas de gamme, ne vous fourvoyez pas) ou deux personnes qui s’aiment bien mais sacrilège, pas des flammes. On vous dira que l’aisance avec laquelle vous avez traversé les épreuves n’est pas digne de la réunion des flammes qui, elle, frise l’impossible. Et vous voilà à nouveau bloqués dans votre processus d’ascension « new age ». Si je me permets d’énoncer une telle chose, c’est pour l’avoir lue à plusieurs reprises, si si. À ce stade, soit ces jugements vous brisent et remettent en question votre lien et donc probablement votre relation, soit vous continuez votre chemin sans prêter attention à l’avis des autres (et tant mieux !).

Enfin, cerise sur le gâteau, admettons que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Vous avez trouvé votre moitié divine. La communauté approuve votre lien et vous en félicite. Votre entourage est en accord parfait, aucun nuage à l’horizon. Mais voilà qu’après quelques temps, vous sentez vos sentiments s’amenuiser jusqu’à disparaître. Vous n’êtes plus amoureux, votre couple ne vous apporte plus aucune satisfaction. Si votre flamme est une amie ou une parente, votre entente se voit ternie par les années. Eh zut, tout le monde avait tort, vous n’étiez pas le couple divin. Et puis, il y a votre collègue sur qui vous lorgnez depuis quelque temps. Vous vous comprenez les yeux fermés, votre entente semble magique. Votre cœur bat comme jamais il n’avait battu auparavant. Eh hop, on recommence.

En somme, un coup de foudre, une amitié hors norme, une très grande attirance envers une personne de qui tout semble vous éloigner ou simplement le rejet de l’autre… et vous devriez y reconnaître, en théorie, votre flamme jumelle. Scénario lambda que bon nombre d’humains vivent plusieurs fois au cours de leur vie comme tout autant de pièges qui n’attendent que leur crédulité.

Soit dit en passant, je peine à intégrer le fait que la souffrance puisse aller de pair avec l’amour inconditionnel, l’Amour. Juste comme cela, à vue de nez, cela me semble contraire à son concept même. Et ça l’est tout simplement ! De plus, le fait de polariser un être, ou de le sexer dans son essence, est contraire non seulement à son libre-arbitre originel, mais également aux règles métaphysiques. Les autres plans de vies ou de conscience ne fonctionnent pas selon une schématisation biologique et humaine, mais le cerveau, conditionné, vous y ramènera très souvent

Ce que j’essaie de démontrer n’est autre que le vide radical de cette doctrine. La matrice trouvera toujours le moyen de vous remettre en question afin que vous restiez en perpétuelle recherche de cette moitié divine qui n’existe tout simplement pas, du moins pas de cette façon. Du moment que vous stagnez, vous ne risquez plus de mettre la main sur des dossiers qui porteraient atteinte à la crédibilité de la matrice.

Au profit d’une potentielle réunion divine, c’est votre réveil que vous laissez de côté (et non la soit disant ascension, subterfuge matriciel), votre évolution, votre cheminement et votre liberté à VOUS et vous seul. Vous en tant que personne individuelle et unique, vous stagnez dans l’attente d’une illusion. Finalement, il s’agit de vous faire croire à une forme d’individualité dépendante d’une autre individualité. On en vient au but final de cette arnaque, la confusion, ou comment vous embrouiller en profondeur en utilisant vos propres sentiments dans un schéma répétitif et contradictoire à souhait.

J’avoue rester admirative devant ce stratagème d’une ingéniosité extrêmement vicieuse.

Le véritable visage de la flamme jumelle

Pourtant, il existe bel et bien quelqu’un qui, au-delà de votre apparence ou de votre situation, est disposé à vous Aimer inconditionnellement de façon unique et de former Un avec vous pour l’éternité.

Cette personne, c’est vous. Vous seul.

Le principe des flammes jumelles consiste à dupliquer ce visage, le vôtre, sur une autre âme. Il consiste à mélanger vos perceptions d’individualité et de dépendance. Il consiste à vous éloigner indirectement de vous-même. Pourquoi pensez-vous qu’il est si dur de s’aimer alors qu’il est si facile de douter de soi ? Le quotidien vous conditionne ainsi dans le but de désorganiser votre conception de l’Amour, ce qui vous relie à votre véritable essence.

Les flammes jumelles ne sont pas la seule doctrine destinée à dérouter vos perceptions. Du moment que vous continuerez de chercher des réponses en dehors de vous et d’attendre d’une autre personne qu’elle comble vos besoins, vous continuerez d’alimenter les schémas de la matrice.

Si vous parvenez à transcender ces barrières invisibles et que vous revenez à vous, dans tout l’Amour et toute la compassion que vous méritez pour vous-mêmes, alors vous comprendrez que nul autre n’est essentiel à votre existence et votre bien-être. Vos relations deviendront fluides, sans attentes, et vous constaterez qu’il est possible de s’unir dans l’Amour inconditionnel avec n’importe quelle âme dans le respect de l’autre et le respect de soi. Une fusion qui résultera de votre choix mutuel en tant qu’être dotés du libre arbitre.

Shaer Ama

Source : http://www.elishean.fr/

41 réponses to “Réponse à Elishean – L’ arnaque des flammes jumelles

  • En voila de belles pensées merci à toi ! On n »est bcp à penser comme toi je suis suremais tellement toutes à se culpabiliser tout le tps aussipourquoi n »est on pas foutu de s »aimer inconditionnellement telle que l »on est bon sang ?? Mystère bientôt 30 ans j »ai décidé d »arrêter cette autocritique et d »appliquer la psychologie positive, penser d »abord à mon bien-être comme toi avant les resultats et je pense qu »on peut les atteindre ou en partie sans se rendre dingue.

    • Bonjour MendereS,
      La culpabilité n’a pas de place ici. Pour t’aider sur ce point, tu peux lire : en finir avec la culpabilité
      Il y a deux face à l’autocritique. Une est utile pour s’améliorer, c’est l’autoévaluation de soi. Elle nous permet de nous ajuster au fil des temps.
      L’autre est simplement destructive. Elle est le chacal intérieur. J’en parle ici
      A propos de la psychologie positive, c’est une première approche qui peut être ajustée pour devenir plus écologique et profitable.
      L’important, c’est de le faire à son rythme, en fonction de ce qui est bon pour soi. Il n’y a pas de solution miracle valable pour tou(te)s. Chaque personne est unique est différente. Sa solution sera donc unique et différente.
      La tolérance pour soi et les autres est essentielle car quand on a mis 30 ans à prendre de mauvaises habitudes, il sera nécessaire d’ajuster pendant un certain nombre d’année pour aller dans l’autre sens 😉
      Merci pour ton feedback.
      Je te souhaite une belle journée.

  • Bonjour Laetitia,
    Pour être moi même engagée dans un processus de flammes jumelles, je peux confirmer que ça n’a rien d’un parcours de santé.
    C’est une déconstruction de soi extrêmement douloureuse, ce sont des souffrances sans nom et un travail constant pour avancer en soi.
    Et je ne peux qu’attester de la réalité de ce phenomene: pas par plaisir, mais par l’évidence de l’expérience, de mon vécu.
    Bien à vous
    Sarah

  • Bonjour,
    Je reviens de Chine, ou j’ai rencontré une jeune femme, j’ai soixante ans, elle en a trente. J’ignorais l’existence même et l’idée des flammes jumelles, ce groupe de mots d’ailleurs ne me convient pas, mais ce principe je le comprend. Je suis en quête depuis ma naissance. Depuis ma naissance je sens un vide en moi, depuis ma naissance je cherche l’unité. Je suis passé par des séparations douloureuses, des êtres que j’aimais et que la vie à emporté, ou qui m’ont quitté. Je suis passé par une quête religieuse, j’ai cherché à comprendre Dieu, j’ai entrepris un voyage initiatique dans d’autres religions. Toute ma vie j’ai cherché la vérité. J’ai construit une famille heureuse, avec des enfants merveilleux. IL y a 8 ans une camarade de classe, qui me plaisait m’a retrouvé sur « copains d’avant », nous avons échangé des mails et des conversations téléphoniques. Elle m’a conseillé il y a environ six ans de lire un livre du docteur Michaël Newton, hypnothérapeute. J’ai relu plusieurs fois ce livre pour le comprendre de l’intérieur en biffant tout ce qui pouvait être compris du point de vue humain, et j’ai pris pris des notes et j’ai réfléchis à toutes les implications d’une telle révélation. J’ai noirci 500 pages de mes réflexions en les mettant en confrontation à la pensée de Krishnamurti, que j’ai lu et relu également en même temps. Alors oui, il y a beaucoup de conneries qui sont véhiculés par la mouvance « New-Age », c’est une quête du profit pour beaucoup. Lorsque je suis parti pour la Chine, au début du mois de Juillet c’était un peu à reculons, pour exécuter une fresque. Je ne voulais pas y aller, je fût poussé et je ne le regrette pas. J’ai toujours été attentif aux signes. J’ai rencontré mon épouse sur les marches de l’école des beaux-arts de Paris, en Septembre 1985, trente secondes de plus ou de moins et ma vie n’aurait pas été la même. J’ai immédiatement reconnu ma future épouse, une âme sœur. En ce qui concerne la Chine la rencontre était au-delà du normal. Elle me tenait sous son parapluie et je sentais une puissance vibratoire d’une intensité exceptionnelle telle que j’ai dû repoussé l’offre au bout d’un moment, tant j’avais envie de me fondre en elle. A chaque fois qu’elle approchait je ressentais ces vibrations qui disparaissaient peu à peu lorsqu’elle s’éloignait. Nous avons discuté, ce n’était pas facile, la langue est bien compliquée, elle ne parle pas l’anglais, nous passions par « Wechat » et « google traduction ». Nous sommes arrivé à un accord, un constat, j’ai parlé de sensation de jumeaux. Elle m’a dit, qu’elle ne pouvait pas m’aimer, qu’elle pouvait me concevoir comme un grand ami. Il y avait un autre homme avec moi, vers lequel elle se tournait plus volontiers, sans succès, je me suis senti jaloux. Je suis rentré de Chine, pendant une semaine, nous avons continué à parler, puis plus rien, le silence, elle ne me répond pas. Elle s’est jetée à corps perdu dans le travail, et l’autre jour s’est cassé un doigt. Des signes il y en eu : J’ai l’habitude de travailler le triangle dans ma peinture, chez elle sur une étagère, un triangle comme ceux que je peins était tracé dans une assiette qu’elle avait acheté trois ans plus tôt. Son père comme le mien pratiquait la menuiserie. Et puis il y a cette bague, j’ai peint un éventail (avec un message pour elle) en échange elle m’a fabriqué une bague. J’ai choisi sans le savoir sa pierre préférée, la pierre de lune, qu’elle a mis au beau milieu d’un beau triangle équilatéral, une pierre ronde au milieu d’un triangle, avec trois petits triangles gravés autour. J’y ai vu un message provenant de ce que j’appelle le « non-où » et que tous nomment « l’au-delà ». Un message en mémoire de quelque chose à accomplir. Alors « Flammes jumelles » ou pas, peu importe, elle me fuit, et je la poursuis. Je sens que Dieu, ou la Source, ou l’éternelle énergie infinie, me pousse vers elle, parce que je sais que je la recherche inlassablement depuis toujours. Mais ce concept de flammes jumelles je viens de le découvrir, il ne me semble pas totalement idiot. Trois triangles sur la bague, pour le serment. De plus cet amour très puissant provenant d’une scission dés l’origine est aussi un avant goût de cet Amour extraordinaire de l’énergie infini éternelle de laquelle nous provenons et vers laquelle nous retournerons quand notre âme aura la capacité de se contempler dans son Amour. C’est une voie mystique, ce n’est pas un jeu pour enfants, c’est l’union de l’Amour au-delà de l’amour que bien peu d’âmes ont la capacité de ressentir, tant il faut une expérience de la vie par milliers d’années dans la matière. Une voie mystique pour illuminer le monde. Je dis que bien peu peuvent comprendre l’intensité de celle-ci, et cet article démontre que cette personne en est encore loin. Lisez « Ruzbéhan » un grand mystique Persan du moyen-âge qui nous parle de l’Amour de la Source dont le visage se reflète dans notre visage. Il faut de la foi, pas en ces religions qui nous trompent mais en nous et en un Dieu Yin et Yang qui n’est qu’Amour.
    Patrick

  • Bonjour, je suis contente d’avoir lu votre « réponse » à cet article que j’ai lu et qui m’a énervé.
    Je pense que ces gens n’ont aucune idée de ce dont ils parlent et n’ont surement jamais expérimenté ça.
    J’ai rencontré mon AJ en 2012, ça faisait 2 ans qu’on se « croisait » et chaque fois, les regards échangés étaient puissants, hors du commun. J’avais l’impression de tout connaître de lui.
    Ce n’était pas un gars qui me draguait, il aurait pas attendu 2 ans avant de faire un pas vers moi.
    On se voyait 2 ou 3 fois dans l’année et ça nous suffisait jusqu’à ce jour où d’un coup, nous nous sommes écrit pour parler de ce qui se passait.
    On ressentait les même choses. On était pareil, on avait les mêmes manques, les mêmes blessures, cette sensations de ne pas être « entier », nous n’avions pas confiance en nous, bref, tout en nous était identique.
    C’est arrivé à un moment de notre vie où nous avions besoin l’un de l’autre.
    Là ça fait 4 ans et demi et on a parcouru un chemin de dingue !
    Au début, nous ne savions pas, c’était chaotique, difficile, on a même chacun essayé de mettre un terme à cette relation, plusieurs fois, mais nous n’y arrivions pas, c’était impossible.
    Puis nous avons appris ce que nous étions et nous avons compris. Moi plus que lui, je suis l’éveillée, il est la fuyante, on s’y reconnait tous les deux.
    Nous ne sommes plus les mêmes personnes qu’au début, nous avons évolué, grandit en s’aidant mutuellement grâce à notre lien, notre amour qui n’a rien à voir avec l’amour terrestre tel que nous le connaissons, celui là est inconditionnel, pur, sincère, sans demande, sans exigence. Je ne dirais pas qu’il est comme vous l’avez décrit parce qu’il y a eu des moments très durs aussi, obligatoires je pense, mais sans doute parce que nous avons déjà notre vie chacun de notre côté.
    Mais nous avons tout surmonté et aujourd’hui, nous savons que la « fin » est proche, que la séparation physique va se produire, tout se met en place et le moment venu, nous continuerons notre évolution chacun de notre côté jusqu’au moment ou l’on se retrouvera.
    Il est difficile de parler de ces choses avec des personnes qui ne savent pas. Ils n’ont aucune idée de ce que nous vivons, ce que nous traversons, endurons surtout lorsqu’on ne sait pas ce qui se passe et pourquoi ça se passe.
    Mais aujourd’hui, je dis que rien n’arrive par hasard, tout à une raison d’être et la vie fait bien les choses.
    Aujourd’hui, je ne serais pas celle que je suis et il ne serait pas celui qu’il est sans cette rencontre.
    En aucun cas je ne me sens coupable de quoi que ce soit, vivre ça n’arrive qu’une fois au cours d’une vie et jamais plus aucune autre relation ne sera la même.
    Gahlena

    • Bonjour Gahlena,
      Merci de votre témoignage. Je vous souhaite de réussir à garder un lien avec votre Ame Jumelle quoi qu’il advienne. Cela est possible. Mettre la distance nécessaire tout en gardant un contact, une forme de communication… tant que cela convient et est bénéfique pour les deux.
      Bien à vous,
      Lætitia

  • les flammes jumelles cela n’existe pas….C’est une doctrine stupide qui dit que vous êtes lié à un autre au plus profond de vous même et que cela vous enlève tout libre arbitre…Et ce sont des sbires bien pensant tels que les gourous qui veulent votre argent pour vous faire penser cela…En réalité vous êtes dépendant affectif et vous êtes de nature fragile.Vous êtes lié à vous même uniquement et si vous êtes dans un amour absolu pour un autre,c’est qu’il y a une part de vous que vous n’acceptez pas sinon c’est à vous même que vous donnerez tout cet amour…Aimer vous, pardonnez vous et soyez libre…
    Quand aux synchronicités que vous voyez à longueur de temps ce n’est que la manifestation constante de vos désirs…

    • Bonjour Sophie,
      Je trouve cela bien dommage d’etre Tellement dans le jugement.
      Mais, je vous l’accorde plus de 80% des personnes pensant être dans ce type de processus se trompent.
      Je comprends que vous ne puissiez pas appréhender ou ne serait-ce qu’imaginer ce que cela implique.
      Pourtant, le libre arbitre est toujours appliqué. L’amour de Soi est la règle première. Sauf que dans ce cas précis, le jumeau ou la jumelle, c’est soi !
      Il est clair que si vous le connaissiez, vous sauriez que je suis tout sauf dépendante affective et/ou de nature fragile.
      Vous avez dû en faire rire plus d’un en notant cela ! Il est vrai que le Divin a le sens de l’humour.
      Par ailleurs, il ne me semble pas avoir mentionné, ne serait-ce qu’une seule fois des synchronicités. Ces dernières étant souvent effectivement régies par les filtres de l’inconscient.
      Néanmoins, je vous remercie de votre message, car il permet d’expliciter certains points.
      Chacun est libre de penser ce qu’il souhaite par rapport à ce phénomène. Mais, souvenez-vous que ce n’est pas parce qu’on ne croit pas en quelque chose que ça n’existe.
      Avant, l’humain pensait que la Terre était le centre de l’univert et qu’elle était plate !
      Je vous souhaite une belle Toussaint

      • Je me permets de répondre à votre commentaire, je ne suis pas dans le jugement, mais dans la constatation suivant mes recherches depuis 2 ans maintenant.Je me suis aperçue que je m’étais trompée et je vois plus claire les choses que je ne les voyais autrefois…Avant j’étais comme vous, j’étais sûr de moi et je ne pouvais en aucun cas douter de mon propre jugement, puis ensuite je me suis dis: est ce que je suis heureuse dans cette situation qui est souffrante?…Vous aimez une personne qui ne partage pas vos sentiments ou qui ne souhaite pas poursuivre quelque chose…d’où la fameuse séparation…Alors on dit oui c’est la phase, on doit être fort, on doit lâcher prise et accepter les choses et ne rien attendre…Donc quel est l’interêt de s’épuiser moralement à penser à quelqu’un qui ne vit pas la même chose que vous…Vous êtes donc un dépendant affectif même si dans vos actes de tous les jours vous ne le harcelez peut être pas….J’ai essayé du mieux que je pouvais à comprendre pourquoi je ne pouvais pas l’oublier: entre psychologie,spiritualité etc….et cela amène bien entendu dans notre subconscient à l’espoir que la séparation s’arrête: je ne vous souhaite en rien de vivre dans l’illusion et donc d’arrêter ces chimères même si elles peuvent paraître séduisante…Je vous le dis :penser qu’un être est lié à vous est dangereux car je suis désolé de le dire mais cela vous enlève votre libre arbitre de penser autrement…Vous êtes amoureux de cette personne c’est tout à fait normal que notre conscience suit notre coeur car il souhaite qu’on soit heureux et quand on pense à cette personne on est heureux…Mais il ne doit pas interférer dans votre vie quotidienne car la réalité est bien là: la personne n’est pas présente…Et je pense que si on n’arrive pas à oublier cette personne c’est qu’elle a relevé en nous une fragilité:une part de nous même qu’on ne souhaite pas voir et c’est pour ça qu’on s’attache à cette personne…Il faut se guérir soi, s’aimer soi pleinement.Les autres nous révèle et fait parti de notre cheminement mais il faut savoir les laisser partir et il ne doit rester que les souvenirs.

        • Bonjour Sophie,
          Vous avez parfaitement raison de répondre à mon commentaire. Cet espace est fait pour cela. Je lis dans votre réponse la souffrance que vous avez vécue parce que vous pensiez être dans une dynamique de FJ, alors que ce n’était pas le cas. Il y a beaucoup de personnes qui se trompe sur ce point et cela les emmène dans des souffrances inutiles.
          Pour ce qui concerne certains points ME concernant, vous trouverez probablement des réponses ici : http://coach-ngo.com/lettre-de-reponse-au-passant/
          Mais une chose est sure : Les FJ, il y en a très peu. C’est une dynamique très très rare. Beaucoup de confusions et d’incompréhensions demeurent.
          Vous avez parfaitement raison sur le point de la dépendance. S’il y a dépendance et si vous renoncez à votre libre-arbitre, c’est que vous vous leurrez.
          Et vous avez parfaitement raison lorsque vous dites : Il faut se guérir soi, s’aimer soi pleinement.Les autres nous révèle et fait parti de notre cheminement mais il faut savoir les laisser partir et il ne doit rester que les souvenirs.
          Merci de votre commentaire.
          Je vous souhaite une belle journée.
          Lætita

  • Moi aussi je doute de ce que l’on nomme les flammes jumelles, outre que l’expression me semble réductrice, l’idée est aussi assez absurde, beaucoup trop teintée de new-age, et je préfère parler des « brûlés d’Amour ». De quoi pourrait il s’agir? D’abord si le phénomène existe il est normalement extrêmement rare, Tristan et Iseult, Osiris et Isis, Mowlavi et Shams ne courrent pas les rues. Donc presque toutes celles et ceux qui pensent le vivre projettent sur l’autre un idéal amoureux qu’ils veulent expliquer par ce phénomène. On a inventé une histoire pour calmer les angoisses et donner de l’espoir. Reprenons à l’origine, non pas du phénomène, mais de ce que nous sommes véritablement. Dieu d’abord, je l’ai dit, selon moi, il n’existe pas. Ce qui existe est beaucoup plus simple: Une puissance infinie contenant le tout et dont tout procède. C’est à dire que cette puissance contient à la fois l’univers, d’autres univers s’il en est et le non-où (au-delà) infini. Elle maintient le Tout dans une cohérente stabilité. Tout procède d’elle car elle est l’origine éternelle. Cette puissance dont l’intelligence immense est inimaginable pour notre cerveau humain, est principalement Amour. Elle n’a pas de nom. On ne la voit jamais, on ressent juste sa présence via l’Amour. Les âmes, (le mot non plus ne convient pas) s’échappent naturellement depuis toujours, sans qu’elle ne souhaite en avoir le contrôle, c’est comme une respiration. Ces âmes elle ne les retient pas, elle les aime toutes autant les unes que les autres. Elles sont un reflet d’elle-même, mais vide. Une puissance donc capable de penser et d’agir mais sans aucune expérience. L’âme, ce mot est aussi inaproprié que Dieu, est comme une goutte d’eau stérile échappée de l’océan. Ce sont des gouttes de puissance, des énergies brillantes, qu’aucun mot ne peut définir et que nous désignons par âme par commodité. Sans expérience elles doivent découvrir ce qu’elles sont vraiment et d’où elles viennent. La vie sur terre est faites pour celà. Une vie ne suffit pas, il en faut des milliers. La terre non plus ne suffit pas, l’univers est heureusement très riche en possibilités. C’est l’Amour qui est l’essence de la quête. Cet Amour qui donne sa cohérence à la vie. C’est aussi ce qui est le plus difficile à découvrir. La haine c’est très simple, l’Amour c’est autre chose. Ce n’est pas l’opposé de la haine, car la haine est issue de la matière, alors que l’Amour est issue de cette Puissance Infinie. Alors les brûlés d’Amour sont deux puissances qui commencent à comprendre ce qu’est vraiment l’Amour. Elles sont prédestinées l’une à l’autre pour aller plus loin dans la compréhension du phénomène. Prédestinée veut dire qu’avant de naître et peut-être même depuis leur origine, elles avaient envisagé l’essentiel de leurs vies, comme de la dernière, et tout organisé pour qu’au moment de la rencontre tout puisse se dérouler comme prévu. Dans ce non-où d’où elles viennent, il n’y a pas de temps, et les vies se présentent comme des films, qu’elles peuvent visualiser en partie. Prévoir est important, mais ce qui compte c’est de le vivre. Car la difficulté essentielle c’est de cohabiter avec l’égo. Entendons donc que l’âme est colocataire du corps et qu’elle partage avec l’égo chaque vie. L’ego est très puissant, il peut pourrir une vie et corrompre fortement une âme. À la mort, l’égo disparait, or nous sommes l’égo, et l’âme emporte la mémoire de cette vie. Nous mourrons vraiment, seule l’âme survit. Il n’y a pas de hasard, juste un chemin prévu, une voie à suivre. Cette voie est parsemée de signes qui nous permettent de la suivre. Il faut oublier tout ce qui est dit autour de ce phénomène. L’autre peut très bien totalement manquer le rendez-vous, il faudra recommencer dans une autre existence matérielle, car c’est par l’Alliance de la chaire et de l’âme que se formalise l’Amour. Ce qui est pour eux (ces brûlés d’Amour) est pour tous. Tous nous suivons une voie, et tous nous pouvons passer à côté du rendez-vous. Il n’y a pas d’Amour supérieur, il y a juste une intensité plus élevée. Celui qui n’est pas prêt ne peut vivre cette folie. C’est avant tout l’amour qui compte et peu importe qu’il soit intense ou léger. Les rencontres sont toutes prédestinées nous avons tous fixé un chemin de vie, dans la difficulté comme dans le plaisir. Souffrir d’Amour est nécessaire, car seule l’intensité de la souffrance permet de mesurer la qualité du sentiment éprouvé. Refuser de souffrir c’est aussi refuser d’aimer, car aimer c’est donner tout à l’autre et ne rien garder pour soi. Mais il ne faut pas non plus rechercher la souffrance, si celle-ci nous écrase, il est préférable de renoncer. L’expérience des brûlés d’amour va bien au-delà de l’amour pour son double inversé. Pour s’unir à celui-ci, il faut être capable d’aimer la vie sous toutes ses formes, être pure compassion, pure abnégation et empathie. C’est donc accéder à un niveau très élevé de l’âme par effacement de l’égo. Oui il faut mourir à soi pour renaître à l’âme. Ce n’est qu’après ces épreuves que les brûlés d’Amour pourront se réunir. Je crois ce que je dis, mais ce que je dis n’est pas la vérité, c’est ma vérité, chacun doit chercher la vérité en lui.

    • Bonjour Outil,

      Je comprends votre notion des « brûlés d’amour » mais cela n’a rien à voir avec les FJ. Les FJ sont un phénomène extrêmement rare et Tristan et Iseux n’aurait pas pu en faire partie. La dynamique n’est pas du tout la même.
      Je concède que les nuances peuvent paraitre complexes mais pour moi, elles sont très claires.
      Pour autant, à mon sens, aimer et souffrir ne vont pas de pair.
      Chacun de nous a sa propre vérité.
      Je vous souhaite une belle journée.
      Lætitia

  • J’accepte votre réponse, en continuant mon interrogation. Vous dîtes que Tristan et Iseult ne peuvent être en aucun cas des flammes jumelles, puisque c’est un mythe c’est compréhensible, les mythes ont une origine commune à tous les peuples, mais c’est un condensé d’histoires variées. Mais Osiris et Isis ne sont guère mieux, de plus ce sont des dieux. Ma question est, n’y a t’il pas trace dans l’histoire humaine de couples pouvant prétendre à cette catégorie exceptionnel de l’amour, je pense comme exemple à Éloïse et Abélard. En ce qui concerne la souffrance je lis un peu partout que les flammes furent séparés. Cette séparation n’engendre t’elle pas une cruelle souffrance? Quand elles se retrouvent enfin et que le fuyant cherche à s’échapper, cela n’engendre t’il pas une souffrance pour celui qui sait? Telle est ma question à propos de la souffrance. De plus l’Amour ressenti par les flammes me semble être brûlant, mais j’avoue tout ignorer sur le sujet. Cela dit comme je l’ai lu, seul celui qui le vit peu le comprendre, et donc il doit se trouver bien seul. Cette solitude est une épreuve, un genre de souffrance. Pardonnez moi si je vous ennuie mais je cherche à comprendre.

    • Je suis d’accord avec votre point de vue…Il est expliqué que le runner ou la personne qui fuit n’assumerait pas ses sentiments et préfère ne pas s’impliquer dans la relation…Alors il faudrait nous expliquer quelque chose parce que l’homme en vérité recherche son propre plaisir et donc son propre bonheur, pour quelle raison donc il préfère ne pas le vivre?C’est un problème.Ensuite la seule personne qui le vit est effectivement très seule dans sa spirale d’auto destruction et pour ramener un peu d’espoir et de lumière on va lui dire que c’est normal : il y a la séparation faut travailler sur soi et l’autre peut être reviendra….Ce n’est en vérité que de la chimère , cela mène la personne a ne pas se remettre en question sur cette relation passée et douloureuse et à continuer d’espérer un supposé retour.
      Il n’ y a pas d’amour absolu véritable fusion avec un autre, cela n’existe pas mais plutôt dans les rêveries des personnes qui se sentent seules au fond d’elles-mêmes et qui ont une blessure d’abandon très très forte au point qu’elles pensent qu’elles n’existent pas seules mais qu’elles sont accrochées avec un supposé jumeau dans leur âme, dans leur soi divin….

    • Bonjour Outil,
      Ma réponse serait bien longue… Je vais prendre le temps d’y répondre dans un prochain article sur le thème de couples mythiques de FJ. Pensez à vous abonner au blog pour pouvoir le découvrir d’ici quelques semaines.
      Je vous souhaite une belle journée

  • Merci Laetitia.. merci mille fois.
    c’est extremement juste..
    j’en suis à ma 4ème destruction et je dois dire que ce n’est pas une partie de plaisir..
    et souvent j’ai tendance à penser que c’est impossible que ce soit de l’amour derrière, mais bizarrement, à chaque fois qu’on surmonte l’épreuve, en fait, si, c’était bien de l’amour..
    Tu dis que tu as eu 7 morts, et je viens à pensera qu’il s’agit des 7 chakras ? des 7 nettoyages.. ce serait logique en tout cas…
    j’en suis à la 4ème et je n’en peux plus.. j’imagine donc qu’il y a une possibilité que j’ai encore 3 morts à vivre..
    en tout cas je vais y méditer..
    grand merci pour ton retour car on se sent parfois bien seul dans tout ça..

    • Bonjour Mary,
      Merci de votre message.
      Attention à ne pas mentaliser les processus. Chaque couple de flammes est différent. Nous n’avons pas tous les mêmes étapes à traverser. Par ailleurs, certaines morts se sont faites en douceur car, je n’ai pas résisté. J’ai fais confiance à l’Univers. Je me suis juste abandonnée au processus en vivant simplement l’expérience dans le moment-présent sans la mentaliser.
      La solitude est un leurre. Les guides vous accompagnent tout au long du processus.
      Je sais que parfois, cela ne suffit pas et on a besoin d’échanger avec une personne incarnée qui connait bien cette dynamique. Dans ces moments-là, si vous le souhaitez, je suis à votre service.
      Je vous souhaite une lumineuse journée.

  • Bonjour, je suis l’auteur de l’article qui fait débat. Ces mots qui datent maintenant de quelques années n’ont pas plus ni moins de valeur que les pensées de chacun qui s’entrechoquent dans cette grande matrice d’informations qui circule à travers l’espace et le temps.
    Là où il est intéressant de corner une page, c’est sur l’énervement que vous auriez pu ressentir et qui fait justement ressortir quelque chose en vous-mêmes qui mérite réflexion. C’était bien là tout le but de ce texte. Ouvrir un chemin de réflexion supplémentaire, briser des codes, parce qu’on n’avance jamais en restant enfermés dans des dogmes.
    Je pourrais me sentir offensée devant le seul argument défensif que je lis maintes fois « elle n’a jamais vécu cette expérience ». Je souris gentiment. À dire vrai, rédiger ces articles m’a permis de sortir de mes idées préconçues. Et si je me considérais comme moitié d’une flamme, je me vois aujourd’hui comme faisant partie d’une unité bien au-delà de tout ce qu’on peut schématiser à un niveau humain. Dans cet Amour, il n’y a plus de craintes, plus de questions, plus de souffrances, plus d’attente. Il y a juste nous, et c’est tout ce qui compte.
    Alors vous avez sûrement raison, j’ignore de quoi je parle, puisque je ne suis plus en mesure de m’identifier à cette idéologie-là.
    J’espère néanmoins que la tempête qu’ont provoqué mes mots permettra à ceux qui se sont sentis chamboulés de trouver une paix sereine.
    Bien à vous.

    • Bonjour Shaer,
      Merci d’avoir pris le temps d’user de votre droit de réponse. Il est important que chacun puisse d’exprimer.

      De mon coté, je tiens à rectifier. Il ne s’agit pas d’énervement. Mais, j’ai été froissée, comme si on niait mon vécu.

      Je conçois parfaitement que chacun puisse avoir son propre point de vue, correspondant à sa vision du monde, au prisme à travers lequel il perçoit le monde.
      J’entends que vous ayez voulu écrire un article pour alléger leurs difficultés d’autant que plus de 95% de personnes pensant être dans ce type de dynamique se leurrent. Je conçois votre point de vue. Et je comprends, avec le recul des quelques mois que se sont écoulés le fond, l’intention de votre article.

      Je n’ai jamais adhéré aux dogmes, bien au contraire. Je consacre ma Vie à les remettre en question constamment.

      Oui, certes, dépasser la réalité matérielle, les concepts, les processus permet de se libérer. L’unité retrouvée est une libération. Le respect est de respecter la vision, l’expérience de chacun. Nous ne sommes pas tous au même degré d’évolution, d’incarnation. Certes, les idéologies sont souvent restrictives et enfermantes, mais comme tout ce qui est inclus dans la Matrice.
      Pourtant, auriez-vous écrit un article sur « L’arnaque de la vie et de la mort », « l’arnaque de la maladie », ou « de la nécessité de manger ou boire », « de la matière » ? 😉
      Merci pour l’article que vous avez écrit et pour cette réponse.
      Je souhaite également participer à l’ouverture de conscience. Et, pour cela, les débats sont très utiles. Chaque article permettant d’ouvrir une porte ou une fenêtre y participe.
      Merci. Je vous prie de me pardonnez-moi si je vous ai offensée. Je vous aime.
      Je vous souhaite Amour, Paix et Lumière.

      • Chère Laetitia,

        Aucune fois je n’ai renié l’amour entre deux êtres, qu’ils se disent flammes jumelles, âmes soeurs, ou qu’ils se considèrent encore d’une autre manière, pour autant qu’ils prennent le temps de se considérer dans un plan fixe.

        Et c’est ici tout l’intérêt de ce que vous avez ressenti. Vous dites avoir été froissée, comme si on niait votre vécu. Il serait intéressant de revenir sur ce sentiment. À quoi cela fait-il indirectement écho en vous, pourquoi votre paix intérieure s’est vue troublée l’espace d’un moment.

        Ce qui me heurte le plus, c’est à quel point cela semble important pour la communauté FJ d’obtenir une reconnaissance extérieure de l’amour que vous ressentez pour un être. À mon sens, cela sonne comme une fausse note dans la conceptualisation de l’amour inconditionnel.

        Comme si des lois universelles, vraies ou inventées, si l’avis d’une tierce personne pouvait mettre à mal cette union choisie.

        Je dénonce les concepts fermés comme les flammes jumelles, qui nourrissent des idéaux qui déservent bien plus qu’ils n’aident. Aimez sans définition, aimez sans chercher à comprendre, aimez sans retenue. Aimez à votre façon. C’est tout ça, aimer véritablement. Voilà le message que je souhaitais faire passer au travers de mon article.

        Je tiens aussi à préciser que Elishean avait pris mon article sur mon journal sans m’en avertir au préalable. Cet article était divisé en 3 parties, mais les 2 suivantes, l’une où je reviens sur les commentaires comme le vôtre, et l’autre où j’explique ma vision de l’amour et de la fusion de deux êtres… sont passés à la trappe. Et c’est dommage, car ils auraient été utile à la compréhension de mon coup de gueule.

        Malheureusement à ce jour il ne reste plus que la version d’Elishean. Mais je reste satisfaite qu’il continue de piquer à la réflexion ici et là.

        Merci pour cet échange, et merci de vous êtres exprimées à coeur ouvert publiquement, me laissant ainsi le loisir de vous trouver et de nous enrichir mutuellement l’espace d’un instant.

        Avec mon amour partagé.

  • Bonsoir,

    Merci beaucoup pour cet article.

    Je voulais réagir aux différents commentaires, et en particulier à celui de Shaer, dont l’article original m’a amenée ici 😉

    Cela fait environ 6 ans je pense que j’ai entendu parler du concept de la FJ, environ 2 ans que je connais ma FJ, mais seulement quelques jours que j’ai compris ce qui était en train de se passer et que je conscientise ce lien…on ne peut donc pas dire que je sois accro à chercher à faire rentrer notre relation dans cette case 😉 c’est le processus et les derniers événements qui m’y ont fait penser, tout simplement.

    On a vécu des séparations, des retrouvailles, et des moments hyper durs pour l’Ego et le lâcher prise (car oui, c’est ça la leçon au final). Parfois je me suis sentie vraiment déchirée comme jamais avant. Effectivement, à ceux qui croient que c’est une partie de plaisir je répondrais : « NON, NON et NON »! 😉

    Là où je voulais en venir, c’est que cette relation est très dure, complexe, mais tellement enrichissante, et quand on en a conscience, et que l’autre aussi sent qu’il se passe quelque chose de pas très commun au niveau spirituel même si il n’en est qu’au début de son éveil et ne connaît pas forcément le terme de « FJ », cela fait du bien de pouvoir justement mettre un mot sur ce qu’il se passe.

    Pour ma part, cela me permet de « tenir bon » dans les moments durs, d’avoir cette compréhension et ce recul qui fait que ça se passe peut-être mieux que si je n’avais pas eu cette connaissance, et je pense en plus que je commence à tenir le bon bout…Mais au milieu de tout ça, il ne faut pas oublier qu’il y a quand même bien sûr les moments de bonheur et surtout le sentiment d’avancersmile

    Car il s’agit bien de ça : avancer sur soi. En réalité, c’est une relation qui permet de faire le travail sur soi en accéléré. Et ça secoue smile

    C’est une relation hors norme, qui lie à vie. Malgré les montagnes russes, nous sommes incapables de nous détacher pour de bon. C’est vraiment malgré nous. Tout est fait en bonne intelligence, on est vraiment raccord au niveau émotionnel. Et en bon « runner », il avance en même temps que moi j’évolue, c’est très frappant ces derniers temps.

    Mais mon libre arbitre est là : ça ne nous a pas empêché de nous séparer à tour de rôle, mais ça faisait partie du processus, et ça nous a fait grandir tous les 2 un peu plus.

    C’est bien ça le but : pas de vivre le big love au sens où on l’entend d’habitude, mais d’être juste heureux déjà tout seul, de travailler sur nos failles et nos peurs, et dans mon cas, même si je n’ai pas terminé l’expérience, clairement cette relation m’a fait avancer d’un bond quantique. Sans elle, je n’en serais pas là, tout simplement. Il y a une partie de souffrance, c’est vrai. Cependant, en spirituel on le sait qu’on n’a rien sans rien, non? 😉 Mais on est tellement bien quand on a franchi les obstacles smile

    Alors pour la suite on verra bien…Pour l’instant je suis bien, et c’est tout ce qui compte. Je progresse sur moi, et je ne remercierais jamais assez ma FJ pour tout le travail qu’il m’a fait faire malgré lui, tout comme lui me remercie aussi de son côté de mon aide (pas toujours volontaire…), sans être vraiment conscient de ce lien d’âme.

    Je respecte les croyances de tout le monde, et je comprends même qu’on mette en doute tout cela. Moi-même j’aurais pu être sceptique si je ne l’avais pas vécu. Mais le fait est là. Et personne n’est en mesure de prouver concrètement que ce lien existe…ou qu’il n’existe pas 😉 Chacun son chemin, ses croyances, ses ressentis, son Eveil, et personne n’a le droit de juger là-dessus.

    Je vous souhaite à tous Amour et Lumière, soyez heureux smile

  • Bonjour chère flamme jumelle. J’ai rencontré la mienne en 2008 donc il y a 11 ans. J’ai passé toutes les étapes incluant une montée phénoménale de kundalini, la nuit noire de l’âme et tout le reste. C’est l’enfer. J’ai mis 3 ans à comprendre ce qui m’arrivait. Aujourd’hui je gère mieux la situation même si je rêve constamment à cette personne et qu’elle m’habite 24 h sur 24. J’ai compris que je dois accepter cette situation et que c’est mon chemin de vie. Je suis convaincue que ce phénomène va prendre de plus en plus d’ampleur et qu’il y a un but à toute notre souffrance. Je n’ai pas le choix de lâcher prise sur la volonté de la source. Je me demande comment je peux être encore en vie après toute cette souffrance et je suis aussi d’avis que ceux qui ne l’ont pas rencontré sont en vacances effectivement. Ce lien énergétique est indissociable j’ai tout essayé. Il faut garder un esprit critique et beaucoup de discernement et utiliser les outils qui nous permettent de garder un équilibre dans tout ce processus. Amour et bienveillance à tous.

    • Bonjour,
      Merci pour votre témoignage. Ce qu’il ne faut pas laisser de côté, c’est que ce processus est aussi une opportunité extraordinaire de transformation et de transcendance. Ce qui souffre, c’est notre ego, notre part mentale et cette partie de notre âme qui se veut être divisée ou séparée. Et c’est par là qu’il faut apporter de la conscience. Cela vous permettra de dépasser l’illusion de la séparation. Ainsi vous cheminer votre l’Unité et l’éternité retrouvée.
      Je vous souhaite un beau réveil.
      Bien à vous

  • Bonjour, je découvre toutes ces notions mais elles semblent n’être que la mise en mots et en lumière de ce que je vis depuis deux ans. Peu importe la dénomination, il ne s’agit pas de rentrer dans une case. Mère de 3 enfants je croyais que l’amour inconditionnel que je leur porte ne pouvait pas être dirigé vers un autre. Lien de sang, lien d’âme. Et puis la reconnaissance, l’évidence, l’éclairage. Cette idée au delà du temps, au delà de la possession de l’autre. Cette évidence depuis le début que nous vieillirons ensemble. Ou plus précisément, qu’il sera là pour s’occuper de moi quand je serai vieille.
    Alors pas de polémique inutile. Quand on a compris, on ne cherche plus. Tout est là. Je me fais confiance. Je fais confiance à mon guide.
    Merci pour vos analyses qui remettent un peu de bon sens dans cette vague qui surfe sur le désespoir de certains.

  • ….. les anges aussi…..
    …. plus ou moins larges ou étroits……

    …..nous nourrisent de cette dépendance à l’autre Etre idéal……

    car…..

    il peut y avoir un intérêt……

    un enfant qui naitra avec une …… AZUR…. ANSE….. (qu’osmose du couple)…..

    …..

    mais selon le degré des anges…. de pureté etc et t’essaieras….

    ils nous nourrissent…. pour mieux nous manger….. (voir toute la chaine….
    struggle for life de la création)

    épurer ses anges….. conseil….

    • Bonjour Francis,
      Merci pour votre message. Oui, il y a aussi les anges qui se nourrissent de nos émanations. Mais, sincèrement, je ne comprends pas le lien entre cela et la relation de flammes jumelles et l’enfant dont vous parlez. Pouvez-vous être plus explicite ?
      D’avance merci.
      Belle journée.

  • Un grand merci il faut le vivre pour le croire
    Merci à vous

  • Je pense que les flammes jumelles (ou peu importe comment on veut appeler ça car après tout c’est un humain le premier qui a choisi ces mots et les mots ne sont que des mots…) existent. En revanche, on lit quand même beaucoup de choses, parfois contradictoires, sur le sujet. Le problème est aussi que certains se positionnent en « sachant » à ranger les choses et les gens dans des cases, à ériger des vérités générales (chaser/runner, polarité fuyante/consciente blablabla…alors que plus ça va, et plus je me dis que les 2 FJ naviguent d’un rôle et d’une polarité à l’autre). A tel point que cela finit par être contre-productif (essayer de comprendre les choses plutôt que de les vivre, pardonner au nom de l’amour inconditionnel etc…)
    S’aimer soi c’est aussi poser ses limites. Tout accepter parce que l’autre serait notre FJ est à mon sens involutif. L’autre ne va pas évoluer s’il peut vous faire tout et n’importe quoi et voir que ça n’a pas d’impact sur la relation. Et où est le respect pour soit dans ce cas? L’amour de soir? L’évolution? Le mieux que je pourrais faire au nom de l’amour inconditionnel est laisser du temps et de l’espace à l’autre pour vivre ses silences, car l’amour ne se force pas, et que je n’ai pas envie d’être en demande, mais bien de vivre la réciprocité des premiers moments. Par contre, si l’autre m’avait un moment sciemment manqué de respect sans s’excuser, par exemple, FJ ou pas, je pense qu’il faut savoir dire stop.
    Ma relation avec la personne que je pense être ma FJ était certes plus électrique mais aussi beaucoup plus authentique avant que je ne découvre ce terme, qui m’a forcément influencé dans mes comportements (actes et paroles) ensuite. Ce concept m’a décentré, parce que j’ai avalé les vérités des autres, sous prétexte de tenter la mise en pratique de l’amour inconditionnel, la patience, etc. Mais je crois que ces choses se vivent en tant et en heures, parce qu’on est assez matures pour, et pas par la volonté ou parce que c’est ce qu’il faut faire dans un parcours FJ. En fait, chaque « crise » doit probablement servir à épurer…de même que chaque silence. Ce qui fait que nous devrions tous être parfais dans nos parcours respectifs…
    Découvrir mentalement ce concept avant l’autre, pas sûre que l’on soit l’âme éveillée…On est par contre certainement l’esprit qui se prend le plus la tête à tout décortiquer pendant que l’autre se laisse vivre…. Même si cette relation est souffrante, parfois incompréhensible dans les réactions, pareil, le terme « nuit noire de l’âme » qui est souvent présentée comme une phase obligée ne me parle pas. Ou alors dans mon cas elle a commencé 10 ans avant la rencontre et s’est terminée un peu avant celle-ci…Un changement de mon état d’esprit autonome et en moi-même, pour moi-même…car même si je souffre de ne pouvoir être avec l’autre, cela n’a rien à voir avec la souffrance que j’ai pu connaitre avant de la rencontre. Je trouve juste ça terriblement dommage et terriblement du gâchis tellement c’était tendre et fluide au début (le fameux « comment en est-on arrivé là?); Mais niveau « peine de cœur » pour ma part j’ai vécu pire, avec une personne qui n’était pas ma FJ (mais « premier amour »). Donc, peut-être est-ce une variante possible de ce parcours? Faire une longue nuit noire de l’âme importante avant la rencontre, et des petites piqûres de rappel durant la phase de séparation (ou les séparations d’ailleurs car j’en ai vécu plusieurs petites et maintenant une longue).
    J’accueil mes émotions mais pour avoir vécu des périodes très sombres dans ma vie, je ferais tout pour ne pas me laisser couler! Car pour ma part, j’estime que dans la « nuit noire de l’âme », j’ai donné! Et même si c’était AVANT la rencontre avec ma FJ. En fait, ma FJ je l’ai rencontré quand j’ai vécu une « espèce d’avant première de complétude » je dirais, quand j’étais dans un bon mood seule. Je veux accueillir ce que la vie a de beau à m’offrir, sans me sentir fidèle à quelqu’un qui dans les faits, n’a même plus d’amitié ou de considération pour moi en fait (ou en tout cas ne le montre pas et s’aimer inconditionnellement soi c’est vivre sans attendre un hypothétique retour d’une personne vous imposant le silence ou revenant communiquer à sa guise). Vous allez me dire que la phrase plus haut est une réaction de l’égo, mais ça aussi, je commence à me dire pourquoi il faudrait éradiquer l’égo quand c’est un garde fou, un outil qui permet aussi de se respecter et se faire respecter?
    C’est ça qui est compliqué éventuellement, se laisser vivre, en laissant de côté la dualité entre des concepts bien jolis et ce que l’on vit dans ses tripes.
    Donc c’est cool si ça peut nous permettre de travailler sur soi (et pas s’enfermer à pleurer sur son lit en position foetal ou à remettre tout son pouvoir dans les mains d’autrui, ou pire à des gens « médiums ou canalisateurs ou que sais-je » pas plus éveillés que la boulangère du quartier ou même moi, hein). Dommage parce que ça me parle, je pense que c’est ce que je vis, mais le côté charlatanesque perché qui gravite autour, ou le côté pseudo cartésien dans le coeur d’autres qui se disent « coach FJ » mais en fait au final je fais ça pour avoir des « clients » mouai…bof bof Pour un parcours censé mener à l’autonomie, à la complétude, à l’alignement, à son âme ou à tuer l’égo.
    Bref, comme dans tout prendre le concept et surtout le vivre avec recul et discernement.
    Je lis aussi des gens qui disent qu’il ne faut pas douter, ben le doute fait aussi parti de l’humilité et de ce qui nous rend humain, hein.
    Je suis désolée mais ce concept est aussi un effet de mode, et à un moment donné peut-être un penchant spirituel tentant pour ne pas accepter un amour non réciproque quand l’autre en face ne veut plus être en contact, ou pire est toxique. C’est ça qui doit apporter encore plus de confusion dans la tête des gens car on lit de ces commentaires parfois…n’importe qui de normalement constitué au vue de toutes les infos va douter à un moment.
    Si on s’est incarné avec un égo c’est qu’il y a une raison. Je ne crois pas qu’il faille éradiquer l’égo, par contre il est important de se recentrer et d’être aligné (ce que je pense= ce que je dis=ce que je fais), de travailler sa communication, de ne pas projeter sur l’autre ses peurs et ses angoisses, d’être soit sans ses masques et blessures.

    • Bonsoir,
      Merci pour votre partage plein de bon sens.
      Ne perdons pas de vue que le plus important, c’est l’Amour et le respect de Soi et de l’autre.
      Peu importe, le contexte et l’expérience, rien ne vaut la peine d’abandonner cela de vue.
      Pour le reste, dans la vie, tout ce qui existe à son utilité, à nous de déterminer la place que nous souhaitons lui donner et si nous souhaitons l’alimenter ou non.
      Pour ce qui concerne particulièrement l’ego, il me semble clair que l’expression « Tuer l’ego » est mal comprise. Il s’agit de le tuer pour qu’il puisse reprendre vie comme le phoenix, mais autrement, comme la tête de Méduse qui devient Pegase.
      Merci encore pour ce beau partage, si chaque être enclenche un travail d’introspection et de discernement, l’humanité va évoluer rapidement sans avoir à rentrer dans des choses ésotériques ! Retournons à l’essentiel et à des choses simples 😉
      Je vous souhaite une lumineuse et chaleureuse soirée.

  • Bonjour,

    Je suis sortie de toute cette doctrine des flammes jumelles et j’en ai été délivrée par le puissant Nom de Jésus-Christ. Ce lien est une séduction spirituelle et démoniaque et qui mène entre autre aux péchés de l’idolâtrie, l’adultère et homosexualité qui sont graves pour Dieu. Quand je me suis repentie de ce lien et d’avoir fait de l’autre une idole tout ce lien que je n’arrivais pas à m’en défaire est parti.
    Aujourd’hui que je sois écoutée ou non j’avertis. C’est vers Jésus-Christ qu’il faut vous tourner, vous repentir de vos fautes et l’accepter dans votre vie comme Sauveur et Seigneur personnel. Sauveur car il est mort à la croix pour nous sauver. Il est ressuscité et il est toujours vivant. Dans ce parcours de FJ on parle beaucoup de guérir de nos blessures, or la réalité c’est notre âme malade qui a besoin d’être guérie et réconciliée avec notre Créateur incarné en Jésus-Christ. Car personne n’a jamais vu Dieu mais le Fils, Jésus-Christ l’a fait connaitre.
    C’est lui notre libérateur.
    Quand j’entends des videos sur les flammes jumelles cela devient du n’importe quoi. Ce lien pousse des gens à quitter leur conjoint pour leur flamme jumelle (adultère) ou l’homosexualité (2 flammes jumelles du même sexe).
    Les gens pensent avoir des guides spirituels dans l’au-delà qui ne sont que des démons.

    Bien à vous

    • Bonjour Simone,
      Merci pour votre témoignage.
      Puisse-t-il inspirer certaines personnes qui le lieront à adopter un autre point de vue.
      J’aimerais juste apporter un bémol.
      Une véritable relation FJ ne pousse ni à l’adultère ni à l’homosexualité. D’ailleurs, je vous ferai remarquer que nulle part, dans les livres sacrés il n’est noté que l’homosexualité est immorale. Cela a été ajouter dans les interprétations des uns et des autres par la suite principalement pour créer une différence stigmatisante entre les « bons chrétiens » et les païens. La parole du Christ est celle de l’Amour, de la Sagesse et de la Vérité. Donc, si un homme aime un homme ou une femme aime une femme. Et qu’il ou elle l’aime véritablement, et qu’il reconnaisse la réalité de cet Amour et le dévoile, alors Dieu bénira leur union.
      « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » « En mon nom » ici peut-être substitué par « au nom de l’Amour véritable »

      Pour le reste, se laisser aller à l’adultère ou à des conduites immorales (allant à l’encontre de la Loi). Ceci est de l’ordre de la tentation.
      Or, c’est l’humain qui, en usant de son libre arbitre choisi d’y succomber ou de refuser de se laisser prendre.
      Que par la suite certains choisissent de chercher à justifier leur chute en prétextant d’une hypothétique relation FJ (qui n’en est pas une), là, c’est autre chose. Il s’agit d’une faiblesse humaine). Cela s’appelle un mensonge offert à soi (la personne essaie de s’en convaincre) et aux autres, mais, quoi qu’il en soit, Dieu sait tout. Nous ne pouvons rien lui cacher.
      Et, certains guides, heureusement sont des anges de Dieu. Tous ne sont pas issus des ténèbres. (Cette Webconférence et l’atelier qui la suit pourraient vous intéressée)
      Actuellement, si cela peut vous intéresser, j’enregistre chaque jour, durant tout le mois de mai le lecture du jour issue du « nouveau mois de Marie ». Vous pouvez retrouver les lectures ici : Mai – Le nouveau mois de Marie – Immaculée conception.
      Je vous souhaite une douce soirée
      Bien à vous,
      Lætitia

  • Il est dit dans la cabale juive que l’âme qui est produite dans la gouve se sépare en 2 âmes masculin et féminin.
    Ces 2 âmes, munies d’une étincelle divine, sont destinées à 2 foetus sur la planète.
    Âmes jumelles où âmes soeurs ?

    Peut-être une légende ou pas ?

  • Hello, j’ai eu beau chercher je n’ai pas trouvé l’évocation des jumeaux dans la Bhagavad Gita, peux-tu m’indiquer où exactement s’il te plaît ? Merci beaucoup <3

    • Bonjour Mariam,
      Waouh ! Cet article remonte à plus de 2 ans et j’étais tombée sur cette partie de la Bhagavad-Gita par hasard, à ce moment-là, en cherchant autre chose.
      Il est à noter que j’ai une ancienne version commentée.
      Dans le texte, il n’est pas fait référence à des jumeaux mais à un « couple » qui doit endurer des périples transformationnels. A tel point que celui qui représente le principe masculin en vient à renaître sous la forme d’une autre identité avec un autre nom et une autre couleur de peau.
      Je suis navrée, mais je ne vais pas pouvoir en dire plus que cela.
      Belle journée

Trackbacks & Pings

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :