Menu

Comment sortir des disputes fréquentes et/ou insolubles ?

De nombreux couples sont confrontés, avec le temps, à la survenue de disputes, d’accrochages ou de conflits. Cela est normal, c’est un processus qui peut-être considérer comme une forme de régulation. Mais comment sortir des disputes lorsqu’elles deviennent répétitives ?

Alors, certes, si des confrontations n’avaient jamais lieu, il y aurait aussi matière à problème. Mais il s’agirait d’un problème d’une autre nature.

Il semble pourtant que certains couples soient plus prompts à sortir des disputes rapidement et à éviter leur répétition, alors, quel est leur secret ?

Tous les couples vivent différentes phases dans leur relation

Il y a évidemment les débuts appelés lune de miel.

Nous apprenons à nous connaître. Et, cela se déroule plus ou moins bien. C’est ici que nous commençons à expérimenter les formes que peuvent prendre nos échanges et notre communication interpersonnelle dans le couple. Mais, pour autant, faut-il réussir à communiquer clairement, sainement de sujets plus ou moins lourds émotionnellement parlant. Sinon, vouloir sortir des disputes peut rapidement devenir l’objectif qui sonnera le gras de la relation.

Durant cette période, ce qui nous dessert, c’est la décharge hormonale qui nous pousse souvent plus à nous embrasser et nous mêler qu’à parler. De plus, à ce moment-là de la relation, nous cherchons, à tord ou à raison, à plaire à l’autre, en accord avec ce que nous pensons que l’autre aimerait voir ou connaître de nous, selon les stratégies relationnelles qui nous sont propres. Nous nous voilons ou nous dévoilons plus ou moins en fonction de ce qui nous semble opportun. Gardant précieusement des zones d’ombre ou en reléguant certains facettes de nous-même à l’oubli.

Pourtant à ce moment déjà, nous semons des graines plus ou moins saines qui germerons à un moment ou un autre offrant des fruits plus ou moins aidants pour la santé et l’harmonie de notre relation amoureuse. Mais, ne nous leurrons pas, chaque petit mensonge, chaque partie voilée viendra à être dévoilée à un moment donné si la relation perdure. Tout sera dévoilé que nous l’acceptions ou nous, même si nous avons fait le choix du déni.

Il faut être conscient(e) que les efforts et investissements réalisés aux débuts contre un effort qui nous coute risque de rapidement disparaître.

Laissant souvent un goût amer dans son sillage, vecteur d’insatisfaction et donc potentiellement de disputes.

L’autre s’attend, à ce que les actes, gestes, paroles, attentions… perdures.

Cela est dû à notre nature humaine. Le mental et l’ego humain favorise le besoin de voir les choses demeurer. Cela lui offre une forme de confort sécurisant.

 

Attention, cela est valable pour certain(e)s mais pas pour d’autres qui sont plus matures ou avancé(e)s dans leur manière d’appréhender une relation de couple.

Si, à ce stade, il y a déjà des disputes, il est important de mettre les choses au clair rapidement, de mettre en place un espace de dialogue et un moyen de communication efficace.

Dans certains cas, sortir des disputes, demande de poser et clarifier nos attentes vis-à-vis de l’autre et voir avec elle/lui si elle/il ressent que c’est juste pour elle/lui d’y répondre.

Pour se donner la chance de créer un couple harmonieux dans la durée, il faut accepter de prendre des risques. Et, ces risques consistent à accepter de se dévoiler, oser être soi, fixer nos limites et savoir les communiquer à l’autre;  en disant « non » par exemple.

Etre vrai est votre seule planche de salut. Sans pour autant rentrer dans une rigidité egotique de « Je ne veux rien changer ni faire d’effort. Je veux que l’autre me prenne comme je suis un point c’est tout« .

Un couple harmonieux surfe sur les conflits, accrochages et disputes pour trouver des points de conciliation acceptables pour les deux, en faisant preuve d’adaptabilité, en conscience.
Vivre harmonieusement son couple, c’est vivre une danse perpétuelle au sein de laquelle chacun peut exprimer son originalité 
essentielle.

Pour sortir des disputes répétitives, il faut apprendre à danser ensemble, à se synchroniser, se ressentir, se comprendre, trouver une syntonie, une harmonie propre à notre couple.

Une dispute, un conflit, s’ils sont bien menés sont l’opportunité de libérer un poids inutile ou un blocage

Dès le départ, il faut oser dire les choses. Ok, sans crier, c’est mieux.
Chacun a ses propres casseroles, ses bonnes et mauvaises habitudes, son histoire et son vécu. Mais, tout cela peut-être accepté et dépassé.

L’idée est de pouvoir s’écouter, s’entendre, ne pas prendre les choses personnellement et accueillir le(s) point(s) que l’autre met sur la table comme des opportunités d’amélioration.

Le prendre personnellement, dans l’ego ou dans l’émotion et se braquer vous prive de ce cadeau.

Peut-être que vous pourrez trouver une solution commune ou peut-être pas.

Mais dans les deux cas, les éléments seront révélés, clairs et reconnus. Ensuite, c’est ensemble que nous choisissons si nous acceptons de faire avec ou si nous préférons en rester-là, par amour pour Soi et/ou pour l’autre.

Le jeu des dissimulations ne fait que réchauffer une cocotte minute qui ne pourra qu’exploser par la suite, faisant plus ou moins de dégâts selon les cas et les circonstances. C’est choisir de jouer la montre et à la roulette russe en même temps.

Au bout de quelques mois, la relation commence à prendre des habitudes, une certaine routine

Nous commençons à prendre des habitudes, cela peut-être rassurant et, en même temps, plus la routine et les habitudes s’installent plus l’espace de surprises et de découvertes se limite. Ce qui restreint par ricochet l’espace d’expression de la Joie et de créativité de chacun.

Il est facile de tomber dans le piège qui consiste à croire que l’autre est comme-ci ou comme ça et qu’il aime ci ou ça… en dehors de toute autre chose.

Or, le secret des couples qui durent longtemps dans l’harmonie est de laisser de l’espace à l’autre pour être qui il/elle est dans tous les aspects de son être.

Se voir trop souvent, en laissant de côté ses activités sportives, sociales, familiales, artistiques… et une erreur commune à beaucoup. En ne conservant pas un temps pour Soi en dehors du temps avec l’autre instaure un déséquilibre sur lequel il pourra être difficile de revenir.

Si l’autre a du mal à accepter que l’autre ait des temps pour elle/lui, c’est qu’un soucis de dépendance affective est présente. Il est déjà temps d’envisager un travail pour qu’il/elle se libère du fardeaux de la dépendance; pour le bien des deux partenaires.

Puis, la vie du couple co-crée suit son cours

Il ne faut pas se leurrer, un couple ça se crée à deux. Les deux partenaires sont co-créateurs de leur couple à part égale. Même si l’un est passif, s’écrase, s’efface, se soumet à l’autre… cela est la contribution qu’il offre à la création de son couple. C’est un choix comme un autre. Quoi qu’il arrive, même celui qui choisit d’être absent, apporte sa part, sa contribution à la construction à l’entretien et à l’équilibre du couple.

J’entends souvent des couples poser que si le couple ne fonctionne pas, c’est à cause de l’autre. Or, cela est faux. Si la relation de couple ne fonctionne pas, c’est que nous sommes deux à dysfonctionner ensemble.

Parfois, l’équilibre est rompu et il n’y a plus d’amour. Faut-il faire perdurer le couple ?

C’est alors que des disputes fréquentes et insolubles prennent place. Elles sont souvent sans fin car il n’y a plus de but commun. S’il n’y a plus d’amour, c’est que le liant nécessaire pour le couple à disparu temporairement ou durablement.

Parfois, il suffit de redonner du sens à la relation pour raviver le feu de l’amour. Mais dans d’autres cas, l’affaire est plus complexe.

Les deux exposent leurs griefs et leur(s) frustration(s) mais, sans s’entendre et à travers une discussion qui n’a plus d’axe. Et qui se transforme souvent en dialogue de sourds.

Il n’y a plus d’objectif commun. Les deux continuent à avancer sur le chemin habituel comme des zombies malades désorientés et hagards. Ils continuent à se nourrir des mêmes baies toxiques jours après jour renouvelant sans cesse les mêmes querelles.

La question alors, est qu’attendez-vous pour sortir de cette prison familière qui vous ronge à petit feu de l’intérieur ?

Dans cette situation, vous préférez vous abandonnez à la peur. Car, la peur du changement vous effraie tant que vous préférez souffrir ainsi perpétuellement en lui abandonnant votre intégrité plutôt que de reprendre votre liberté.

Parfois, il est aussi possible de choisir de rester ensemble en acceptant qu’il n’y a plus d’amour mais que nous collaborons ou nous cohabitons dans le but commun d’entretenir et de faire perdurer une « entreprise familiale ». Mais, dans ce cas, il faut que cela soit clair pour les deux et que des règles de fonctionnement soient déterminées et acceptées par les deux parties.

Comment sortir des disputes fréquentes et insolubles quand l’amour existe encore ?

Cela demande du courage et de la bonne volonté, pour s’offrir une nouvelle rencontre authentique. Pour pouvoir sortir de ce cycle, cela va demander de faire autrement qu’à l’habitude.

Le point de base est d’accepter de s’exposer, de se dévoiler à l’autre dans la vulnérabilité de notre vérité profonde et actuelle.

Si l’un ou l’autre continue à jouer un jeu ou un rôle, alors, c’est perdu d’avance. Il vaut alors mieux dire « stop » avant même de commencer.

Une harmonie durable ne peut se construire que sur les fondations de la vérité. Alors seulement, votre couple est construit sur un roc et pourra résister aux affres du temps.

Avant même cette opportunité en acceptant de découvrir l’autre tel/le qu’il/elle est vraiment au moment présent, chacun(e) devra au préalable consentir, dès le départ, à la règle qui consiste à intégrer que ni l’un(e) ni l’autre n’arrivera à être plus ou moins gagnant(e) que l’autre. Le seul gain possible, c’est le bien commun. C’est-à-dire offrir quelque chose de meilleur à son couple.

Si l’un ou l’autre demeure dans la perspective de tirer la couverture à lui ou à peser ou mesurer ce qu’il donne ou met dans la balance, alors, il y a peu de chance qu’il ou elle puisse un jour créer un couple harmonieux. Dans un couple, on ne pèse pas ce que l’on donne. On donne inconditionnellement, en conscience selon ce qui est juste pour Soi, dans notre coeur, pas selon une pseudo équité d’apothicaire.

Les premiers points à considérer, pour sortir des disputes sont :

1- Est-ce que les deux partenaires souhaitent sincèrement et honnêtement donner un nouvel élan à la relation ?

2- Où en sont-ils par rapport à leur projet de couple ?

3- Sommes-nous prêt à redevenir des partenaires ou des équipiers investis dans la co-création perpétuelle d’un couple harmonieux ou préférons-nous rester nos meilleurs ennemis qui co-habitent et co-créer une expérience dysharmonieuse pour le meilleur et pour le pire ?

Il est parfois difficile de mettre cela à plat ensemble lorsque nous n’arrivons plus à nous entendre.

Il peut alors être bienvenu de faire appel à un accompagnant. Si vous le souhaitez, je peux vous aider dans cette démarche de clarification.

Pour sortir des disputes fréquentes, il est nécessaire de changer de positionnement

Nous sommes souvent invités ou encouragés à aimer notre autre inconditionnellement. C’est effectivement un bon conseil mais encore faut-il être en capacité de pouvoir le faire.

Aimer inconditionnellement ne veut pas dire tout accepter les yeux fermés. Cela pourrait conduire notre coeur à faire de même et se fermer.

Il est souvent fort complexe d’aimer inconditionnellement car nous donnons beaucoup (trop) de poids à notre relation. Cela vient de nos attentes vis-à-vis de l’autre qui rend notre amour inévitablement conditionnel.

Même si cela n’est pas juste. Souvent nous conditionnons notre bonheur à l’existence et à l’atteinte de nos besoins à travers cette relation. 

Parfois, aussi, nous luttons pour maintenir une relation déjà morte alors qu’il serait mieux pour soi et l’autre de simplement y prendre fin. Cela libèrerait l’un et l’autre du carcan dans lequel il/elle s’est enfermé(e) et pour que chacun puisse redevenir ou être qui il est.

Et/ou, pour laisser la place à une autre relation plus riche, plus harmonieuse, plus joyeuse, plus nourrissante… ou tout simplement différente. La Vie est faite d’expériences et de changements. Chaque expérience nous permet de grandir et de découvrir davantage qui nous sommes.

Parfois, choisir d’être curieux/se de découvrir à quoi ressemblera la prochaine étape de notre vie est bien plus nourrissant que de continuer à votre dans la crainte de perdre quelque chose qui est déjà perdu.

Attention, cela ne veut pas dire que je prône l’inconstance, loin de là !

Toutefois, il est, parfois, nécessaire de voir la réalité telle qu’elle est et d’accepter la Vérité. Ou, dans d’autres cas, magnifiques et émerveillants, alors que tout semble perdu mais que l’amour est encore-là, choisir de se donner une nouvelle chance, un nouveau départ, un nouvel élan nous permet d’offrir à notre couple une renaissance inespérée dont la douce saveur va au-delà de toutes nos espérances. Alors même que nous n’y croyions plus au départ du processus.

Comment sortir des disputes lorsqu’elles demeurent insolubles  ?

Quand les disputes sont réellement insolubles et qu’aucun accord ne peut être trouvé, il vaut parfois mieux se recentrer sur la seule et unique relation qui durera toute notre vie.

La plus importante relation de notre Vie est celle que nous partageons avec nous-même. Nous sommes la seule personne avec qui nous allons cohabiter toute notre vie durant.

Alors, si nous décidions enfin d’offrir de l’amour inconditionnel à notre corps, notre âme et notre esprit ?

C’est l’opportunité de nous réconcilier avec nous-même, rétablir notre Unicité. Ainsi, nous nous offrons la possibilité de redevenir entier(e) et complet(e).

Ensuite, si nous le souhaitons, nous pourrons accueillir notre autre dans son Unicité et dans l’amour inconditionnel pour un temps plus ou moins long mais sans attente conditionnante.

Si nous restons dans l’attente de rencontrer une personne extérieure à nous pour nous offrir un amour inconditionnel et la possibilité d’être complet(e) et entier(e), alors, nous risquons de vivre une vie déplaisante partagée entre les moments où nous jouons notre rôle de juge et celui de victime.

Je vous souhaite une douce journée et la possibilité d’expérimenter un couple harmonieux.

Bien à vous

Lætitia TRILLEAU

 

Si vous souhaitez être accompagné(e)(s) pour harmoniser vos relations amoureuses, votre relation de couple actuelle ou à venir et que vous aimeriez que je vous accompagne dans cette démarche, vous pouvez en savoir plus ici : Accompagnement pour couple ou S’aimer

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :