Menu

Vivre avec un lien de Flammes Jumelles

Vivre sereinement avec un lien de Flammes Jumelles n’est pas toujours évident, loin de là ! C’est particulièrement difficile pendant la période de séparation. Le lien de Flammes Jumelles nous maintient alors souvent dans le brouillard, la souffrance, l’inconfort… 

Nous sommes alors tiraillé(e)s à l’intérieur de nous-même, enfermé(e)s, contraint(e)s de se mouvoir dans un espace qui semble de plus en plus étouffant et contraignant.

Le lien de Flammes Jumelles semble alors nous amener à nous sentir étouffé(e), contorsionné(e)s, contraint(e)s dans un cadre limitant et douloureux… Cela peut même devenir insoutenable. Nous ne savons même pas comment réussir pour tenir le coup. Mais nous continuons, non pas à vivre mais à exister; dans une forme de passivité contrainte. Nous devenons, l’ombre de nous-même. Nous tenons physiologiquement même si à l’intérieur, nous nous sentons sans vie.

Beaucoup nous parlent de lâcher-prise par rapport au lien de Flammes Jumelles à cette période du processus.

Mais, ça veut dire quoi lâcher-prise. Pour de nombreuses personnes, lâcher-prise par rapport au lien de Flammes Jumelles durant la période de séparation, est synonyme de mourir. Cela peut se révéler inenvisageable. Et pourtant, c’est bien de cela qu’il s’agit. On nous demande de mourir à une partie de nous-même. Notamment lorsque sonne l’heure de la nuit noire de l’âme.

Ma guidance personnelle, à ce moment-là m’invitait à ne pas abandonner et en même temps m’encourageait à lâcher prise et à m’abandonner à la foi tout en continuant à aimer mon jumeau. Et, pour complexifier l’ensemble un autre élément m’amenait à me contorsionner encore davantage. En effet, une partie de moi refusait de lâcher quoi que ce soit, elle voulait garder l’espoir et continuer de croire que notre couple pouvait continuer à exister à perdurer. Et, cela m’amenait à vouloir contrôler le processus, à entretenir la puissance du lien de Flammes Jumelles. Or, je ressentais que cela venait en opposition avec la foi et la confiance qui m’était aussi demandée.

Alors, pour répondre à tout ce fouillis, je m’investissais à continuer d’avancer, à faire confiance, à avoir la foi tout en essayant de lâcher ce qui persistait à vouloir irrémédiablement s’accrocher à moi. Et, cela s’est matérialiser par la poursuite de mon pèlerinage sur le chemin français de Compostelle.

Ma véritable amie était ma solitude même si je n’ai jamais été seule.

La solitude est mon amie de toujours. Une amie que j’ai cherché à envoyer bouler/paître toute ma vie et pourtant, elle restait fidèle. Grâce à elle, j’ai pris le temps de me retrouver, de comprendre qui j’étais véritablement et surtout, surtout, ce dont j’avais réellement besoin.

Oui de quoi j’avais besoin… ?!?

Avant la rencontre avec ma flamme, je vivais une vie de tâches et d’obligations où j’assurais et j’assumais tout que je devais, selon ma définition de l’époque, gérer. Et, je prenais en charge même plus que ma part. Notamment pour répondre et anticiper les besoins de autres… qui en demeuraient pour autant insatisfaits.

Mais, je n’avais aucune notion de mes propres besoins. Toute ma vie était orientée vers la satisfaction des exigences des autres… qui étaient constamment plus grandes. Oui, c’était pas très fun ! Mais je pouvais aisément survivre dans cet environnement (lire : Je suis la personne la plus grande égoïste qui soit).

Néanmoins, je vivais dans un espace qui me donnais la sensation de se resserrer au fur et à mesure que le temps s’écoulait. Cette vie, ou plutôt ce mode de fonctionnement, qui était le mien et que j’avais créé et choisi, m’étouffait. Je m’y contorsionnais de plus en plus… déjà.

Il est pourtant clair et limpide que cela n’avait absolument rien à voir en terme d’intensité avec ce que j’ai pu expérimenter ensuite lorsque le lien de Flammes Jumelles s’est réactivé. Après cela, j’étais à une intensité qui relève au minimum du x10. Avant, je n’aurais pas pu imaginer que cela puisse exister cet inconfort x10 !

Le processus de FJ m’a permis de sortir de cette prison matérielle (et matricielle) dorée. Peut-être que sans cela, je serai restée dans mon confort inconfortable… ou peut-être que si, qui sait ?

Qu’est-ce que cela change le lien de Flammes Jumelles ?

Il y un point crucial ici, avant que nous allions plus loin. Ce qui se joue avec un jumeau ou une jumelle flamme jumelle n’a rien à voir avec ce qui se joue avec toute autre personne qui ne serait pas lui ou elle.

Attention, il me semble important ici de préciser que nous n’avons pas nécessairement un jumeau ou une jumelle flamme jumelle. Il se peut que nous en ayons un(e) mais pas incarné dans cette vie. Ce point est crucial, car si nous nous leurrons nous allons nous engouffrer dans un piège toxique de destruction et de dévotion / despotisme négatif.

Quand il existe un lien de Flammes Jumelles réactivé, c’est-à-dire que la reconnexion a eu lieu, notre jumeau est conscient qu’il est lié à nous par un lien de Flammes Jumelles.

Si je pouvais, je ferais clignoter cette dernière phase et je la crierais jusqu’à ce que chacun puisse l’imprimer définitivement dans son esprit.

Le jumeau le sait et le sent, qu’il ait la bonne appellation ou pas n’a pas d’importance. Même s’il ne le reconnait pas à tous les instants.

Par contre, mettre en avant l’appellation ne veut pas dire que vous êtes réellement liés par un lien de Flammes Jumelles. Certains se servent de cette appellation pour nous abuser, nous manipuler, ou par pure méconnaissance.

Le jumeau peut choisir de nier le lien de Flammes Jumelles tout en étant conscient qu’il existe

En effet, notre jumeau peut encore être de façon constante ou périodique dans le doute ou dans un phénomène de déni. Mais il est TRES TRES rare qu’il n’ait pas au fond de lui la connaissance intérieure de l’existence du lien de Flammes Jumelles avant même que nous lui en ayons parlé. Après, il est libre d’accepter cela ou pas et de le reconnaître ou pas. Pour lui, la nature du lien coule de source comme le fait que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest.

Si ce n’est pas le cas, nous sommes très probablement dans une relation toxique ou une relation impliquant avec un lien karmique (au sens positif ou négatif du terme). Alors, autorisons-nous à avoir les yeux pour voir et les oreilles pour entendre.

Le déni de la nature de la relation que nous expérimentons et du lien que nous entretenons peut aussi venir de nous et de l’honnêteté que nous nous offrons à nous-même par rapport à notre vision de la réalité.

Lâcher-prise oui mais sur nos attentes uniquement

nos proches vont probablement nous dire de :

  • lâcher-prise. Oui, effectivement, lâcher prise, c’est bien. Mais lâchons prise sur nos attentes.
  • passer à autre chose. Oui et non. Passer à une autre étape. Faire le deuil de l’ancienne configuration de la relation qui n’était pas viable oui. Mais ne jeter pas le bébé avec l’eau du bain. On ne peut pas couper le lien de Flammes Jumelles. Pourtant, ils est possible de couper les ponts avec notre jumeau si cette décision est prise d’un commun accord et pour une harmonie partagée.
  • renoncer. En réalité, ce qui nous sera bénéfique, ce n’est pas de renoncer mais d’accepter les choses telles qu’elles sont, d’arrêter de lutter contre des moulins à vents par entêtement ou pour donner le change à notre ego blessé. Ce qui est, est, point barre et notre ego ainsi que notre volonté ne pourront rien y changer. Apprenons à composer avec les éléments qui font ou défont certains pants de notre vie, avec amour.

La seule chose dont nous avons besoin, vraiment besoin, c’est d’avoir confiance en nous, en notre jumeau et en [la Vie, la Source, Dieu (appelons-le/la comme il nous plaira)].

Prenons le temps de partir en quête de la découverte de votre connaissance intérieure, votre divinité intérieure car elle seule est fiable.

Certaines flammes nous diront de continuer à lutter, à combattre mais elles se leurrent, il n’y a pas de bataille. Il n’y a pas de guerre ni de conflit. En vérité, il n’y a même pas de séparation à un certain niveau. Il n’y a rien à perdre ni rien à gagner à part l’opportunité de se reconnaitre, Soi, et de se rencontrer dans notre vérité essentielle.

Il n’y a que l’Amour et notre notion, notre conception, notre compréhension, imparfaites de l’Amour que cette expérience nous pousse à redécouvrir et Upgrader.

Au lieu de cela, j’ai appris que ce que les Flammes Jumelles devaient simplement trouver c’est la bonne place, la bonne distance, la justesse attentionnelle et intentionnelle qu’elles laissent/offrent à leur jumeau, à elle-même et à leur partenaire… dans leur cœur, dans l’esprit, dans la matière. Il ne s’agira jamais d’essayer de l’éliminer ou d’oublier notre jumeau. Tout comme il n’est pas question de renoncer à Soi, à notre vie ou à avoir un(e) autre partenaire de vie.

Je sais que ce que vous venez de lire dans cette dernière phrase peut vous sembler fou, inconcevable et inenvisageable. Mais c’est temporaire, cela est lier à là où vous en êtes sur le chemin. Pourtant, c’est la seule voie de rédemption que d’accepter cela et, ce sera le signe de votre maturation face au processus.

Avancer à notre rythme, vers cet espace où nous pouvons aimer librement.

Le lien qui unit des Flammes Jumelles est très fort, télépathique et presque incontrôlable, donc lâcher-prise, à un certain niveau n’est pas vraiment réalisable mais nous pouvons choisir de ne pas nous accrocher aux manifestations, à leur offrir moins de poids, moins d’importance et surtout chercher à moins les appeler ou à moins les solliciter.

FJ, prenez soin de votre état vibratoire

La souffrance, la douleur et la peur sont à l’opposé de l’Amour inconditionnel qui résonne avec confiance et foi, d’un point de vue vibratoire.

Lâcher-prise ne pourra pas se faire par peur ou par contrainte, par contre, vous pouvez commencer par  vous détacher du résultat. Ce qui doit arriver arrivera si cela et juste quand ce sera le moment opportun et quand vous serez prêt(e)s. Si cela doit arriver un jour. Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.

Elever notre vibration, élargir l’ouverture de notre coeur, allégeons votre esprit et purifions-nous.

Ce sont les seuls éléments importants à mettre en oeuvre. Cela devrait, si nous y consentons, devenir notre objectif principal. Le reste déroulera en résonance de notre état vibratoire. Attelons-nous à retrouver notre Joie de vivre en cultivant notre créativité, notre originalité, notre spontanéité.

Le douleur vient de l’attachement et de l’obsession que nous cultivons consciemment ou inconsciemment.

Il s’agit donc de nous sevrer, de sortir de toute forme de dépendance ou d’attachement, de retrouver notre pouvoir (divin et non egotique), notre responsabilité et notre unicité.

Pour cela, il est conseillé de se détacher de l’autre et de conscientiser que oui, nous pouvons vivre sans elle / lui. Néanmoins, cela peut ce concilier avec le choix de continuer à entretenir un lien ou une relation juste et équilibrée.

Non, il n’est pas possible de couper le lien de Flamme Jumelle.

Encore faut-il qu’il s’agisse véritablement d’un lien de Flamme Jumelle et pas d’un lien d’une autre nature !

Par contre, il est possible d’alléger le poids que nous conférons à ce lien que nous subissons de manière plus ou moins douloureuse et insidieuse.

Nous n’abandonnons jamais vraiment une telle connexion. Mais, notre libre arbitre nous permet de choisir comment nous la vivons. Nous pouvons être obsédés par elle ou la gérer à notre rythme pour aimer notre jumeau de façon détachée pour son bien-être et le nôtre.

La vérité est que les Flammes Jumelles ne s’oublient jamais. Elles trouvent simplement assez de force, de justesse et de joie à l’intérieur, pour vivre heureuses, peu importe ce qui se passe à l’extérieur et/ou dans la matière.

Nous apprenons simplement à aimer notre jumeau avec vérité et justesse… mais aussi les autres.

Cet apprentissage amener avec le lien de Flammes jumelles est transférable à toute autre type de relation.

Peu importe ce qui s’est passé et avec qui cela s’est déroulé. Nous apprenons, non pas à oublier, mais à appréhender les choses avec autre point de vue, à savoir pardonner véritablement, à croire et à mettre en oeuvre une nouvelle conception de ce qu’est aimer sans attente, ni peur, ni attente. C’est l’apprentissage véritable de l’Amour au plus haut : aimer inconditionnellement.

En d’autres termes, nous sommes amener à rechercher perpétuellement l’équilibre entre : amour, espérance, paix, harmonie, culture de la beauté… et apprendre à être reconnaissant(e).

Abandonner toute forme d’attente vis-à-vis de notre jumeau et du lien de Flammes Jumelles

Le risque auquel nous nous confrontons inexorablement sans cela est qu’à chaque fois que nous pensons avoir passé un cap et que nous retrouvons l’espoir de recréer la relation, dans la matière, nous sommes tentés de (re)créer des attentes; des attentes egotiques ou humaines.

En prenant ce chemin, nous nous rapprochons trop de notre Flamme Jumelle. Le résultat est alors, par ricochet, un éloignement qui vient en résonance et une nouvelle déception.

C’est pourquoi, il est nécessaire d’abandonner tous nos anciens comportements : forcer un rapprochement, chercher à ce qu’il se produise maintenant, trouver des moyens pour savoir quand et comment les choses vont ou peuvent se dérouler, développer des attentes, faire en sorte que les choses se fassent comme nous le voulons, faire plier la vie à notre volonté…

Car, tout cela finit par nous mener à l’attachement, l’impatience, la souffrance, l’insatisfaction, la frustration… qui sont toutes inutiles et nous maintiennent à la fois dans une illusion de pouvoir et dans des vibrations et des énergies lourdes et sombres; même si parfois, nous avons l’impression qu’elles sont lumineuses, il s’agit de fausse lumière.

Alors, nous sommes déçus car les choses ne se déroulent pas comme nous l’espérions. Nous sommes à nouveau amenés à nous éloigner…. encore une fois ! Être trop proche est dangereux et apporte trop de souffrance (cf. Vivre en couple avec sa flamme jumelle.)

Avec le temps, nous apprenons à nous aimer d’une autre forme d’Amour. Nous nous aimons de façon détachée peu importe ce qui peut advenir.

Le challenge des Flammes Jumelles est de montrer, par le témoignage qu’est leur Vie, qu’il existe une possibilité d’aimer au-delà du paradoxe de l’amour = contraintes + attachement + peur de perdre ou désir de posséder l’autre et/ou de le retenir et/ou de savoir ce qui va se passer dans le futur.

Ayons confiance en nous, ou à défaut, en la source.

Retrouver confiance est le moyen le plus facile et le plus rapide pour la joie et la liberté, et c’est cela qui nous mènera à une vie harmonieuse malgré le lien de Flamme Jumelle. 

La véritable quête est d’atteindre un état de paix durable. En acceptant le lien de Flamme Jumelle, peu importe où notre jumeau est, ce qu’il fait, comment et avec qui. Cette vibration d’harmonie est la seule qui apporte une joie durable.

Renoncer à vouloir expérimenter un amour romantique avec notre flamme jumelle nous donne les moyens de sortir de la chute infernale dans laquelle certaines entités tiennent à nous maintenir pour se nourrir de nous.

Gardons à l’esprit que le but est de trouver paix et harmonie en approfondissant notre relation à l’Amour, avec notre Flamme Jumelle mais aussi avec les autres âmes.

Je vous souhaite de tout coeur un cheminement doux et inspirant.
Bien à vous,

Lætitia Trilleau

Si vous ressentez que vous avez besoin d’un accompagnement, soyez libre de découvrir les possibilités d’accompagnement qui vous sont proposées ici.

Soyez libre de postez un commentaire, un témoignage… en utilisant le module de commentaire disponible en bas de page. Je répondrais aux questions qui peuvent bénéficier à toutes/tous sous la forme que me semblera juste. Pour les questions personnelles, je vous invite à solliciter un accompagnement individuel en privé ici

Réponse à la question qui m’a été posée : Pourquoi tant de personnes pensent être Flammes Jumelles ?

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :