Menu

A propos de renaissance

En fait j’ai compris pourquoi je n’arrivais pas à me sortir de mon épuisement.

En réalité il me servait à me donner la permission de me reposer, de ne rien faire car j’en ai besoin. C’est toute la pression que je me suis mise depuis toute petite (par culpabilité) à vouloir être une version de moi-même qui correspondait à ce que je croyais devoir être (pour me rattraper, pour servir le monde…)  Et j’ai atteint exactement l’opposé de ce que j’ai voulu avec cette méthode car à aucun moment j’ai écouté mes propres besoins/envies, j’ai tout fait par culpabilité et non réelle envie profonde, pour coller à mes très hautes exigences, comme être toujours « la plus »… A l’école, si j’avais 19/20 j’étais mécontente, il me fallait 20/20, il a fallu que je fasse un Bac S, que j’ai la mention bien, que je fasse médecine, pas les 9 ans, mais les 12 ans pour une spécialité : heureusement mon corps m’a arrêté dans cette spirale infernale du « toujours » plus haut, et j’ai vécu sciemment l’échec permanent ensuite, pour l’accepter, et plus il couvrait de domaines, mieux c’était car j’ai pu sortir des exigences que je m’imposais.
Alors pour sortir de cet épuisement j’ai décidé de m’autoriser à ne rien faire, comme par exemple arrêter de travailler sur moi si j’en ai envie, arrêter de penser qu’il faut que je change quelque chose en moi car je ne suis pas « assez », non, je suis très bien comme je suis, là maintenant avec tous mes défauts. Après seulement s’amorce éventuellement un changement.
Après notre rdv du 22/03, grâce à vous qui avez été exactement ce que je recherchais inconsciemment et ma réaction qui a suivi et grâce aussi à mes guides ensuite qui ont été très présents auprès de moi pendant plus d’une semaine, j’ai eu la force de soulever l’équivalent des 30 cartons que j’avais tranquillement remplis à mon rythme depuis septembre… pour les enlever de mon appartement afin de pouvoir enfin respirer…
Et je me suis aperçue que dans tout cet espace libre, il y avait l’amour tout près de moi, je ne l’avais pas vu : je l’ai installé juste à coté de moi (c’est à dire à côté de mon lit), c’est ma petite lapine, on se fait maintenant de gros câlins, et c’est un amour inconditionnel, sans risque, qui m’amène sécurité et joie. Je n’avais même pas essayé de la prendre dans mes bras, depuis un an que je l’ai, pensant que même elle, elle me rejetterais !! (comme ce que j’ai cru par rapport à mes guides : tout va bien, le ridicule ne tue pas, il suffit de voir sa bêtise lol) Maintenant je commence ma journée avec 1h de câlins, et c’est fou comme ça change tout !
Un premier pas, peut-être le seul, quelle importance finalement ce qu’il faut faire ou non, et pourquoi ne pas décider d’être heureux tout simplement (promis, je ne l’ai pas fait exprès smile…)

Merci de m’avoir lu

Marianne
$ 1 : Encore une chose vraiment essentielle : la vidéo a été très importante dans ma prise de conscience par rapport au fait de devoir peut-être se rattraper concernant le mal que l’on croit avoir fait à d’autres êtres. Je dis « peut-être » volontairement car je ne pense pas en ces termes. Voici ma vision : toute « victime » n’est victime de rien, à part de son propre reflet appelé « autre » , donc pourquoi la notion de pardon existe? je n’ai jamais compris en fait car personne n’est inférieur à une autre personne. Et on fait du mal qu’à soi-même, « pas aux autres ». Et c’est grâce à ces « autres » qu’on peut comprendre ce qui nous habite pour enfin en prendre conscience et évoluer. Donc Merci à tout ceux qui ont pu me faire du mal, sans eux je n’aurais pas vu tout le mal que je me faisais ! Je suis Eux de toute façon, j’ai fait les mêmes choses si je les ai reçues, et grâce à eux j’ai pu les arrêter et grandir en amour.
$ 2 : Je tenais aussi à vous remercier pour votre intégrité, j’espère un jour parvenir à la même fidélité avec moi-même, j’ai du travail !
Cette fois, je crois que tout est vraiment dit.

Les commentaires sont fermés.

S’inscrire à la Newsletter mensuelle