Pourquoi je fais des fautes d’orthographe ?

Pourquoi je fais des fautes d’orthographe ?

J’ai souhaité aborder ce sujet car je me suis longtemps posé cette question :

Comment se fait-il que je fais des fautes d’orthographe quand j’écris… et je ne les vois pas même quand je me relis… ?
Alors que, lorsque je relis quelqu’un d’autre, je le vois tout de suite ?

Tout d’abord, il faut reconnaître que la langue française est particulièrement exigeante en termes de grammaire, de conjugaison et d’orthographe. Certaines langues comme l’anglais sont bien plus faciles à aborder.

Comment faire pour avoir une bonne orthographe ?

Certains vous diront que pour avoir une bonne orthographe, il faut lire. Et je pense que c’est vrai. Surtout lorsque vous avez une mémoire principalement visuelle comme c’est mon cas.
Franchement, je suis convaincue que c’est un vrai avantage de lire pour avoir une bonne orthographe des mots. Car on reconnaît alors plus rapidement un mot « anormal » ou « inhabituel » qui nous alerte.

Mais pourtant, je reste stupéfaite parfois des fautes que je peux étaler.
Comment est-ce possible que ça passe à travers de ma relecture alors que si n’importe qui d’autre l’avait écrit, ça me sauterait littéralement aux yeux !

Que se passe-t-il alors ?

Et bien, après avoir observé le processus, j’ai enfin compris.

Comme vous le savez peut-être, nous abordons le monde avec notre système de communication VAKOG. Soit, les sens de la Vision, Audition, Kinesthésie, Olfactif, Gustatif.

Nous développons des stratégies d’acquisition et de développement tout au long de notre vie en fonction de certaines situations, contextes, actions.

Hé bien, moi, par exemple, lorsque j’écris, j’entends ce que je veux dire. Puis, je transforme ce son en mot et enfin, je l’écris (c’est kinesthésique) et pour finir, je le vois. Mais ensuite, ma vision vérifie que ce qui est écrit correspond à ce que j’entends !

Aussi quel, quelle, qu’elle, qu’elles, kel, …. ça fait le même son ! Du coup, c’est conforme dans ma vérification automatique.

De même, quand je me relis, j’entends le son de ce que je voulais dire dans ma tête. Je ne perçois donc pas mes fautes.

 

Quelle différence avec lire un texte ?

Par contre, quand je lis un texte que je n’ai pas produit (je ne sais pas ce qui a été dit et comment. Alors que si j’ai écris le texte je le sais par anticipation), en premier lieu, ma vision perçoit des mots qui produisent… des images !

C’est là toute la différence !

Du coup, mon cerveau vérifie que le mot et l’image sont concordants. Et je vois tout de suite les fautes d’orthographe, de conjugaison, de grammaire.

Et franchement, de m’avoir offert à moi-même cette prise de conscience par rapport au processus m’a détendue. Entrevoir une voix possible pour la résolution de ce problème m’a fait beaucoup de bien. Tout cela m’apprends à mieux me connaître.

Maintenant, il me faut développer une nouvelle stratégie pour transformer les mots en images plutôt qu’en son lorsque je me relis.

Je ne sais pas du tout comment je vais faire ça, mais je suis très curieuse de voir ce que mon moi profond va pouvoir développer 😉

 

 

2 réponses to “Pourquoi je fais des fautes d’orthographe ?

  • Il m’a été demandé de résumer en une phrase d’où vient mon problème orthographique. La voici : Le problème c’est que j’écris avec mes oreilles… et quand mes yeux perçoivent qu’il y a un mot bizarre, je le corrige; sinon, ça passe à la trappe – lol

Trackbacks & Pings

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *