Choisir un coach, oui, mais pas n’importe quel coach !

Lorsque vient le moment où nous avons décidé d’être accompagné(e) par un coach, il faut choisir notre coach.

Choisir un coach, c’est bien. Mais bien choisir son coach, c’est mieux !

Notre coach est un coach, mais pas n’importe quel coach, c’est le nôtre !
Celui qui saura nous accompagner dans une relation qui nous convient.

Choisir un vrai coach

Etre coach, c’est un vrai métier qui ne s’improvise pas !

Certes la profession n’est pas encore réglementée comme c’était le cas des psychologue et des psychothérapeutes il y a encore 3 ans, néanmoins, il y a un vrai risque lorsque l’on s’adresse à une personne non formée et non certifiée. Mais libre à chacun de faire comme il le souhaite.

Votre coach doit être certifié. Il doit s’être engagé et avoir signé un code déontologique qu’il vous fournit avant de démarrer le processus de coaching. Vous devrez signer un contrat de coaching avec lui qui précise ce qui vous lie, les tenants et aboutissants, vos obligations et les siennes.

Rencontrez-en au moins 2. La qualité de la relation entre vous et votre coach est primordiale. Mais attention ! Votre coach doit avoir suffisamment d’aplomb et de confiance en lui pour vous dire ce qui ne va pas et vous secouer quand vous vous endormez sur vos lauriers ! Il doit être capable de vous transmettre des feedback sur vos angles morts (ce que vous ne pouvez pas percevoir de vous-même) et ces éléments sont rarement plaisants !

Il est souvent plus facile d’accueillir l’expression de nos qualités plutôt que celles de nos défauts. Pourtant, les uns et les autres font partie de nous et il est bien connu que nos plus grandes qualités sont nos moindres défauts !

L’objectif est précis, concret et mesurable

Partir en voyage sans destination ne mène nulle part. Si entre vous et votre coach il n’y a pas d’objectif, aller boire un verre avec un pote sera aussi efficace !

L’objectif, c’est la base de l’accompagnement. S’il n’y a pas d’objectif, il n’y a pas de coaching. Toutefois, restons souples, il faut parfois 3 séances pour définir un objectif précis, réaliste et mesurable !

N’ayez pas peur de vous dévoiler

Avant-hier, j’ai rencontré une jeune journaliste venue m’interviewer. Je la sentais mal à l’aise, sur la retenue. En la questionnant, j’ai compris d’où venait le problème. Or, c’est un lot de freins récurrents face au coach.

Soyez rassuré(e) !

Votre coach est un coach, il sait que vous êtes imparfait(e) tout comme lui/elle.
Personnellement, je sais que vous êtes parfait(e) dans votre imperfection et que c’est cela qui fait de vous une personne unique et qui vous amènera vers votre excellence.

Vos échanges avec votre coach sont confidentiels. Votre coach est dans une posture de non-jugement. Il n’a pas d’avis à avoir sur si c’est bien ou mal que vous fassiez ceci ou cela (sauf si c’est interdit par la loi !).

Ce qui est important pour votre coach, c’est que votre vie soit en accord avec vos valeurs, vos croyances, avec vous-même !

Un coach n’est pas un gourou.

Il n’a pas à vous dire ce que vous devez faire. Il est là, à vos côtés pour vous accompagner vers votre excellence. Son job c’est de faire émerger votre meilleure solution pour vous-même en accord parfait avec qui vous êtes. Un coach peut vous fournir parfois des suggestions, voire des conseils si vous le lui demandez et s’il a les compétences pour le faire. Mais un coach qui vous sert des recettes toutes faites et vous oblige à les réaliser n’est pas un coach. Fuyez !

Il ne doit pas vous promettre la lune. Un coaching fonctionne si le coaché (vous, le client) s’autorise consciemment et inconsciemment à changer.

Si vous avez faim et que vous voulez du poisson, un coach est là pour vous apprendre à pêcher, pas pour vous donner du poisson !
Un bon coach cherchera toujours à vous autonomiser. Vous ne devez en aucun cas devenir dépendant. C’est pour cela que le processus de coaching à une fin déterminée dès le départ.

Votre coach doit être là pour révéler le/la grand(e) champion(ne) en vous et faire émerger les nombreux talents inexplorés enfouis en vous.
Or, pour qu’une personne puisse révéler ses talents et son excellence, il faut qu’elle ait l’opportunité de le faire.

 

Bref, prendre la décision de se faire suivre par un coach c’est bien. Savoir pourquoi on a affaire à lui et ce que nous en attendons c’est mieux. Avoir affaire à un vrai coach, c’est essentiel !

Mais vous, qu’attendriez-vous d’un coach ? Poster votre réponse en utilisant l’espace commentaire !

A bientôt 😉

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *