Menu

Accepter d’être imparfait(e)

Parmi les drivers* qui anime les comportements de l’humain, il y en est un qui semble plus parfait que les autres. Mais qui est, en vérité, parfaitement imparfait. Il est même bien pire que cela. C’est un véritable poison pour la personne qui serait tentée de l’adopter.
Ce driver ou moteur de vie est particulièrement pernicieux car il nous invite à croire qu’il est possible d’atteindre ce but qui, en vérité est tout bonnement inatteignable. Le driver Sois parfait finit par nous remplir de frustration et nous empoisonner la vie. Pour s’en sortir, nous serions tentés de lancer cette simple invitation pas toujours facile à mettre en pratique :

Finissons-en avec le perfectionnisme !
Il est temps d’accepter d’être imparfait(e).

Accepter d'être imparfait(e)

Personne n’est parfait

J’aime aborder ce thème alors même que j’expérimente ce défi de 7 vidéos en 7 jours. Défi qui de par sa nature, lorsque nous sommes néophytes dans la pratique des capsules vidéo, ne peut que nous amener à être imparfait et à offrir un résultat imparfait.
En acceptant de relever ce défi, de fait, nous sommes amenés à accepter une forme d’imperfection. Alors pour accepter d’être imparfait(e), suivons le guide !

Commençons par le commencement : l’état de perfectionnisme qui pousse à la perfectionnite.

Le perfectionnisme est une recherche scrupuleuse, à l’excès, pour atteindre la perfection en tout.

La recherche perfectionniste est un réel frein à la performance mais aussi à l’efficacité professionnelle et même personnelle. Car, il invite à se perdre dans des détails non essentiels. Je ne dis pas que les détails ne sont pas importants. Bien loin de moi cette idée, car, comme dit l’adage :  le diable se cache dans les détails. Mais, je vous garantis qu’il est encore plus présent dans l’excès de perfectionnisme.

Au-delà de cela, vouloir atteindre la perfection à tout prix est une quête utopiste génératrice de grandes et multiples frustrations, de stress et la source d’un mécontentement chronique. Elle est également une perte de temps et une source de procrastination.
Le driver “sois parfait” connu en process communication correspond aux personnalités du type travaillomane. Les individus porteur de ce type de personnalité sont investis dans la recherche excessive de perfection entre autres choses. Comme leur nom l’indique, ils donnent la priorité à la valeur travail.

Nous retrouvons aussi ce driver chez les individus du type persévérant qui adaptent ce driver aux possibilités offertes par la situation.

Ne recherche pas la perfection dans un monde aussi changeant.
Perfectionne plutôt ton amour.

– Bouddha

La solution passe par plusieurs étapes dont une des étapes essentielles est : accepter d’être imparfait(e).

Mais, c’est plus facile à dire qu’à faire. En effet, ces drivers sont des stratégies de fonctionnement qui sont souvent profondément ancrées dans notre être. Dans la citation de Bouddha, ci-dessus, nous sommes invités à perfectionner non pas ce que nous faisons à l’extérieur, mais notre amour. Or, cette indication est une clé importante.

Car, tout part de notre besoin d’amour. Pourquoi pensons-nous devoir être parfait(e) ? Parce qu’on nous a appris que c’est comme cela que nous pourrons collecter l’amour de papa, maman et d’autres lorsque nous étions enfants et nous avons profondément ancré cette croyance. Elle est ainsi passée de la condition pour obtenir l’amour de nos parents à la condition devenue règle général de toute relation qui pourrait advenir entre nous et une autre personne.

Mais alors, comment accepter d’être imparfait(e) ?

En quoi l’imperfection peut-elle devenir une opportunité ?

En quoi l’improvisation est utile ? Quelle solution peut-elle vous apporter ? Comment la développer ?

Comment tendre vers la perfection ?

Cette vidéo aborde ces points et vous introduit la notion d’amélioration constante.

Je le répète : chacun(e) de nous et toute chose est parfaite dans son imperfection. Le monde ne serait-il pas triste si tout étant parfait ? En voilà une existence qui serait absolument lassante.

Et n’oublions pas ! Optimisons avec optimisme et focalisons-nous sur le meilleur en toute chose pour composer au mieux 😉

Pour aller plus loin sur ce thème : Parfait dans notre imperfection

Soyons libres de poster un commentaire smile

Envie d’être informé(e)s de la publications des prochains articles ? Il est possible de s’inscrire à la newsletter.

Je nous souhaite une agréable journée smile

*driver : Les drivers sont des éléments qui font se mouvoir l’humain dans son quotidien et souvent de façon plus ou moins inconsciente. Ils sont issus de messages qui, à force d’être répétés depuis notre enfance, influencent inconsciemment notre comportement… Ils guident nos actes, décisions et comportements, malgré nous, ceci aussi bien sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

11 réponses to “Accepter d’être imparfait(e)

  • Moi je suis parfait, un point c’est tout 😉

  • Merci pour cet article, je viens de me rendre compte de la source d’une de mes plus mauvaise habitude. Surtout, je comprends maintenant pourquoi il m’est impossible de demander de l’aide. Merci

  • Je tenais simplement à vous dire Merci !

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :