Menu

Comment faire face à la souffrance ?

Comment faire face à la souffrance ?

clock-ride-the-timeLa souffrance revêt de nombreux visages. Malgré ce que nous pourrions penser, elle existe pour vous aider à aller mieux et à mieux vivre en vous alignant davantage avec qui vous êtes tout au fond de vous, en vous rapprochant de votre âme.

Perdre quelqu’un de cher ou quelque chose qui était primordiale à votre existence peut être une situation écrasante et il en résulte naturellement une grande souffrance.
Même si le processus de deuil est très subjectif, tout le monde tente de faire face au deuil à sa manière. Et c’est parfaitement humain et naturel.

La compréhension des étapes du deuil peut vous aider à élaborer votre chemin au travers de cette douleur émotionnelle tout en gardant à l’esprit qu’on peut en ressortir !
Il n’y a pas de bon ou mauvais moyens pour se réconcilier avec la perte, il n’y a que votre propre façon de surmonter les sentiments de tristesse extrême.

La souffrance est l’une des plus grandes peurs du vivant.

La souffrance fait pourtant partie de nos vies.

desespoirLa souffrance physique due à une blessure est, à mon sens, la souffrance la plus basique (je n’ai pas dit la moins douloureuse !) que nous puissions expérimenter. On se blesse. On a mal. Pour cela, il existe toute une batterie de médicaments et de remèdes plus ou moins miraculeux. Il s’agit d’une souffrance corporelle.

Pourtant, au delà du physique, il y a le choc de la blessure lié à l’émotion, au ressenti. Ce choc est une souffrance émotionnelle. Il crée une mémoire dans le corps, au niveau du corps cristallin, aussi appelé corps de silice, et dans l’inconscient. Certaines phobies et douleur peuvent en surgir.

Au final, nous en arrivons à la souffrance psychologique. Celle qui nous ronge de l’intérieur souvent en silence. Cette souffrance-ci est lié à l’idée, à la pensée, au souvenir « mental ».

Laquelle des trois souffrances est la pire ?

temps-intensiteLa question est difficile à trancher. Quelle que soit le type de souffrance qui est pris en compte, c’est le degré d’intensité multiplié par la durée qui génère le problème. Ainsi, une douleur physique peut devenir insupportable, ou bien, la personne peut s’y habituer jusqu’à ne plus s’en souvenir. Pourtant, la douleur a un intérêt de « conservation ». C’est parce que nous avons mal que nous faisons attention. La douleur est alors utile. Elle vous préserve en vous rendant vigilant afin de ne pas mener des actions qui seraient susceptibles d’augmenter l’intensité du problème qui est à la source. C’est une stratégie du corps pour vous tenir vigilant.

Les anti-douleurs, amis ou ennemis dans les situations de souffrance ?

écrasé sous le poids de la résistance et de l'épuisementLà se pose la question des anti-douleurs. Plus nous avons mal, plus nous nous crispons, amplifiant ainsi l’intensité de la souffrance. Les anti-douleurs ont donc leur place dans une stratégie de récession de la douleur. Pour autant, la personne s’y habituera au fur et à mesure du temps. L’augmentation de la dose semblera irrémédiable. Et, en même temps, apparaît le risque d’être moins vigilant et d’augmenter le degré de souffrance par mégarde.

Pour bien comprendre le principe. Posez votre main sur votre accoudoir et serrez-le fort. Vous allez vous fatiguer, cela va devenir insoutenable.
Pourtant, si vous réaliser la même expérience en n’exerçant qu’une légère pression, l’expérience sera toute autre !

Alors, comment faire face à la souffrance ?

fractal-quantiqueLa souffrance se manifeste pour vous faire prendre conscience d’un problème qui peut être lié à une situation ou un mal qui résulte d’une mal-a-dit. Le mal vous parle de quelque chose. Il est déjà un indice par essence de ce sur quoi vous devez travailler. Parfois, la souffrance est là pour vous faire prendre conscience que vous devez vous poser. Prendre du temps pour vous recentrer, faire le point de votre vie présente, vous remettre en cause.

La souffrance ne demande qu’une chose : que vous l’écoutiez !
Parfois, il est difficile d’entendre son message clairement. C’est dans ce cas précis qu’il est opportun de faire appel à un thérapeute holistique qui pourra vous accompagner dans votre démarche.

Vous souhaitez échanger sur ce sujet, postez un commentaire.

Merci d’avoir lu cet article.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :