Ma mission de vie

Ma_MissionMa mission de vie, quelle est sa place dans ma vie ?

« Ma mission de vie a une place centrale dans ma vie« .

C’est en tout cas l’affirmation que nous devrions entendre plus souvent sortir de notre bouche et de celle de notre entourage. Pourtant, soyons pragmatiques, quand l’avez-vous entendue pour la dernière fois ?

Mais pourquoi ?
Comment en est-on arrivés là ?

Non pas besoin de trouver des excuses, c’est simplement que nous n’avons pas pris la peine de ralentir suffisamment pour avoir le temps de se poser cette question essentielle.

Répondre à cette question pourrait nous prendre de longues heures d’ailleurs !
Mais pour la faire courte. Parce que ce n’est pas très conventionnel comme discussion; on y trouve un petit coté mystique… et pourtant !

smile_sunflowerQuand on dit chercher notre idéal, le bonheur, à être plus heureux, notre voie… et bien on ne cherche qu’une chose : à être synchronisé(e) avec notre mission de vie.
A ce moment-là tout va de soit. On est dans le flux de ce pour quoi nous sommes fait(e).
Par conséquent, nous sommes plus heureux/se. Le bonheur c’est d’être sur cette voie, ce n’est pas la destination. En effet, cette dernière change constamment au fil de notre vie en fonctions de nos préoccupations et objectifs du moment.

Notre vie, cet enchaînement d’étapes

Notre vie terrestre est éphémère. Plus nous vieillissons et plus le temps passe vite. Ainsi, le temps imparti pour réaliser notre mission de vie est chronométré.
Attention ! Ne flippez pas ! Nous avons une vie pour y arriver. Mais prenez garde tout de même, notre vie n’est pas constante. Elle est constituée d’étapes clés.

Mon propos n’est pas d’aborder le détail de ces étapes, mais un large processus simplifié.

Un peu de douceurAux premières années de notre vie, nous découvrons les bases de la vie : Maîtriser notre condition humaine, reconnaître nos besoins et les messages de notre corps mais aussi à les exprimer, répondre à nos besoins physiologiques.

Ensuite, nous apprenons la vie en collectivité, la socialisation. Nous cherchons notre place dans un groupe social, dans nos cercles. Nous cherchons à répondre à notre besoin d’appartenance. A cette étape, nous avons déjà commencé à ne plus écouter nos besoins physiologiques. Ils ont été mis un peu de côté.

Après, il est l’heure de s’orienter et choisir un parcours de vie. Au départ, c’est plutôt un choix la tête dans le guidon pour répondre aux « conventions ». Mais vers 30/40, parfois plus tôt, parfois plus tard, nous vivons une crise de vie.

Son sujet principal étant : J’en suis où ? Où je vais ? Suis-je au bon endroit ? sur la bonne voie ? A quoi sert ma vie ? Qu’est-ce qu’il restera de moi quand je ne serai plus là ?
Bref, nous sondons des questions existentielles. Et surtout c’est le moment de donner/trouver du sens à ce que nous faisons. Ce sens permet aussi de chercher une réponse à « Comment faire pour être heureux/se ? » Nous cherchons le chemin pour nous accomplir.
A cette étape, nous nous rendons souvent compte qu’il faut se reconnecter à nos besoins physiologiques et que l’appartenance finalement n’est plus si essentielle.

Revenons à nos moutons, notre mission de vie.

Morale étique et traditionIl y a un age où nous sommes moins dépendants, plus libres, plus dynamiques ou plus à même de mener à bien notre mission… tout dépend de la nature de celle-ci.

Trouver notre voie est une quête.
La quête de notre bonheur que nous embrasserons dans la fluidité et dans la réalisation de notre mission de vie.

Ma mission de vie, c’est quoi ?

Voilà La question !

Et, vous êtes la seule et unique personne qui pourra y répondre.

Votre mission de vie, peut revêtir un nombre infini de possibilités. Mais pour déterminer quelle est la vôtre, il est nécessaire de ralentir, de se poser, de rentrer en introspection.

beach-768642_960_720Votre mission de vie, c’est ce qui apportera votre contribution unique au monde. Cette contribution que vous seul(e) pouvez apporter. Elle est votre marque, votre empreinte laissée à l’humanité.

Vous avez déjà en vous tout ce qu’il faut pour la réaliser. Comme la vie est bien faite !
Ce lot de talents et de compétences innées sont vos outils. Ils sont votre excellence.

Votre « tourniquet à Maxi outils » si on se lance dans une métaphore version maison de Mickey.
Avec le mot magique, cette mallette à outils apparaît et vous n’avez plus qu’à vous servir pour réaliser votre quête, dépasser les embûches… trouver votre Graal. C’est le début de votre voyage du héros.
Mais il faut trouver la formule magique pour faire apparaître votre tourniquet =  faire émerger cette excellence enfouie en vous depuis votre naissance. Elle est votre essence. Vous êtes sa manifestation.

Comment je fais pour connaître ma mission de vie ?

L’univers a un plan pour chacun de nous. Il saura créer les circonstances nécessaires si vous ne faites pas les premiers pas vers cette recherche. Ce plan est différent pour chacun de nous.

Pour vous aider, je vais vous indiquer comme j’en ai pris connaissance.
Ce retour d’expérience pourra peut-être vous donner des pistes.

Ma mission de vie, je l’ai trouvée à plusieurs reprises.
Elle était là, juste sous mon nez, mais je ne la reconnaissais pas.

Elle était tellement évidente. Elle est une partie intégrée de moi. A un point si profond que je ne pouvais pas la voir.

La vieille légende hindoue que je raconte sur la page le coaching, qu’est-ce que c’est ? parle justement de cela.

Pourtant, ma mission de vie, j’aurais pu la reconnaître dans mes penchants naturels, mes attitudes, mes comportements « automatiques », dans mes valeurs, ma philosophie de vie, mon rapport à l’autre… Mais non.

J’ai donc eu plusieurs occasions de prendre connaissance de ma mission de vie.
(Là, je tiens à vous rappeler que dans ma vie, j’ai choisi de tester à peu près tout pour savoir ce qu’il en ressort. J’aime apprendre par l’expérience plutôt que par des « on dit ». Je pars du principe que chaque expérience bonne ou mauvaise m’apporte une connaissance supplémentaire pour comprendre les mécanismes divers et variés de la vie. Selon moi, après cela, je me couche toujours moins bête… enfin tout au moins avec un esprit et une conscience plus ouverts.)

J’ai donc testé :

-L’état de conscience modifiée

background-651767_960_720Un état de conscience modifiée est un état autre que l’état de conscience normal.
Cet état de conscience modifié peut se rencontrer dans de nombreux moments de vie : enchaînement ritualisé (série de mouvements répétés de très nombreuses fois toujours de la même manière), hypnose, méditation, transe chamanique… ou quand vous êtes dans votre voiture.
Si si, vous savez, juste après, vous arrivez à un endroit mais vous ne vous souvenez absolument pas d’avoir fait la route. C’est un état de conscience modifiée !

Personnellement, j’ai vu ma mission en mode métaphorique lors d’une expérience d’état de conscience modifiée… au cours d’un soin énergétique profond qui passe par une transe légère. Dans ce cas, j’ai perçu l’image, le son et le ressenti. D’un point de vue VAKOG, la lecture et l’acquisition dans le conscient du souvenir est conséquent.

Je l’ai aussi visualisée d’une façon différente par le biais d’une méditation profonde guidée par la métaphore. La lecture du contenu très « brouillon » a été plus difficile.

-L’introspection profonde

stairs-839307_1280J’ai retrouvé une perception de ma mission plus évidente et plus imprégnée lors d’une séance de coaching. Durant cette séance, j’étais la coachée. Oui, les coachs aussi se font coacher ! C’est même obligatoire notamment via la supervision.

L’introspection en coaching peut être extrêmement puissante et la marque est plus prégnante dans le conscient que lors de l’état de conscience modifié durant lequel c’est l’inconscient et le subconscient qui sont mobilisés.

-la réflexion sur soi

Ma mission de vie, elle est pourtant là, sous mon nez chaque jour de ma vie. Mais, le plus difficile c’est d’identifier comme une particularité quelque chose qui est habituel, normal chez vous. Un comportement, une recherche, des valeurs… qui sont uniques mais qui vous sont totalement naturelles, inhérentes à vous. Du coup, ce n’est pas si simple mais ouvrez vous à vos perceptions et aux retours (feedbacks) de votre entourage… les signes sont là… Si,si , juste là sous votre nez.

Une fois que vous aurez identifié votre mission de vie, il y a plus qu’à…. ou presque !

Je vous propose de tester des expériences pour vous. Proposez-moi des missions en déposant un commentaire. Si cette expérience est acceptable, je la réaliserai et publierai un article la relatant. A vos commentaires 😉

3 réponses to “Ma mission de vie

  • Bonjour,OUI JE COMPRENDS mais comment perçoit-on ces signes qui sont juste-là !
    Je me prends plein d’obstacles et fais constamment des réajustements mais comment savoir si ce sont les bons? Je ne suis jamais certaine que c’est là mon chemin de vie
    Article très intéressant, merci. Caroline

    • Bonjour Caroline,
      Il y a deux niveaux dans votre commentaire. Le premier est « je me prends plein d’obstacles… ». J’ai envie de dire oui, c’est normal. C’est le sel de la vie. Les obstacles et les épreuves sont là pour nous faire grandir et tout le monde s’y confronte. Ce qui change d’une personne à l’autre c’est la manière de les percevoir. Certains les trouveront banaux, insignifiants et pour d’autres ce seront de montagnes infranchissables. Tout dépend de notre cadre de référence, (notre échelle d’évaluation personnelle).
      La deuxième partie de votre commentaire est Comment savoir si je suis bien sur mon chemin de vie ? Il est bien difficile de répondre à cette question. Mais, je vais reprendre ce qu’à dit Liloo Macé à ses débuts. « Si c’est chaud dans mon coeur alors je suis au bon endroit ». Mais pour arriver à cette perception, il faut réussir à se libérer des faux besoins induis par notre société consumériste. L’important se trouve dans l’essentiel. Qu’est-ce qui réjouit votre coeur ? Qu’est-ce qui vous fait du bien ? Ou se trouve votre fluidité ? Cet état qui vous ressource et qui fait que le temps n’a plus d’importance ?
      A bientôt

Trackbacks & Pings

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *