Osez révéler vos secrets de famille pour la guérir.

blue-secretOsez révéler vos secrets de famille pour la guérir de ses maux héréditaires.

Si vous aimez vos enfants, avouez-leur vos pires secrets de famille. N’ayez pas peur de ses révélations. Dans la majorité des cas, il n’y aura pas de véritable surprise, car inconsciemment, ils connaissent déjà ces vérités cachées.

enfants-bouddha

Passer du secret du je n’ai rien entendu, je n’ai rien vu, je n’ai rien dit à je suis conscient et je reconnais ce qui est pour être libéré

Dans presque toutes les familles, il y a des secrets de familles indicibles, inacceptables ou inavouables. En osant révéler vos secrets de famille, vous vous offrez la capacité de guérir les maux de votre famille. Le contenu de cet article n’est ni ésotérique, ni obscure, ni lié à une croyance ou une religion. Les thérapies transgénérationnelles sont enseignées à la faculté et sont éclairées par des pratiques cliniciennes.

Le processus des secrets et les bénéfices attendus

mise-sous-clé-sécuriséLe processus des secrets de famille est, comme beaucoup de stratégies humaines, anti-productif.

Quand il nous est donné, en entretien de faire remonter un ou des secrets de famille, nous pouvons découvrir les processus de fonctionnement qui sont souvent les mêmes. La base de cette stratégie étant souvent de cacher une vulnérabilité de l’individu ou de préserver l’honneur de la famille en cachant un fait.

ghosts-572038_960_720Il s’est passé dans la famille un ou des faits inacceptables, inavouables, honteux, perturbants, atroces,… mais pour éviter la honte et pour éviter d’en endosser les conséquences, on cherche à les cacher, les taire et les faire sombrer dans l’oubli. Pourtant, ce ou ces faits, les secrets de famille, tant qu’ils ne seront pas connus et reconnus continueront à suivre et à hanter la famille tels des fantômes qu’on ne peut voir mais qu’on pressent et qui ont des impacts conséquents. Leur seul objectif est d’être rappelés au bon souvenir des membres de la famille pour que l’existence des faits soient dits et reconnus tout simplement; que les sujets liés à ces faits soient vivants ou morts.

« Les morts sont des invisibles, ils ne sont pas des absents. »
Saint Augustin cité par Anne-Ancelin

Les syndromes sont connus et traités dans les thérapies transgénérationnelles.

Les maladies héréditaires

flash-845848_960_720

Quand l’arbre généalogique est touché par la foudre du rappel de l’ardoise des dettes familiales qui demande à être effacée.

Ces maladies (mal-a-dit) dites « héréditaires » sont là pour rappeler un mal qui doit être dit, avoué, révélé. Ce mal ou ces maux ne sont autres que des secrets de famille en attente de révélation. Tant que l’existence de cette réalité tue n’est pas reconnue et exprimée, le mal se répète et se transmets de génération en génération. Jusqu’au moment où quelqu’un osera dire et révéler l’indicible, l’inacceptable… alors, la dette de la famille sera effacée et les maladies héréditaires disparaitront en même temps que les secrets de famille qui n’en seront plus.

En voulant préserver « l’honneur de la famille » en cachant des faits par le secret ou le mensonge, elle est condamnée à la malédiction (la diction du mal) de la souffrance égale à ce qui est tu. En offrant au mal d’être dit, celui-ci est libéré, le lien de dette et annulé, la famille est également libérée.

Les accidents aux conséquences récurrentes.

abandoned-828591_960_720Jusqu’à preuve du contraire, les accidents ne sont pas héréditaires; et pourtant !
Parfois, sur plusieurs générations une personne qui a un positionnement particulier, à un âge donné à un accident qui a pour conséquence un même handicap.
Par exemple : A 31 ans, l’aîné de la famille a un accident qui génère un handicap de la hanche. La première génération, il s’agissait d’une blessure de guerre, la seconde génération d’un accident de voiture, la troisième d’un accident de parachutisme…
Le symptôme qui se répète au travers des générations était initialement dû à un homme l’aîné de la famille qui à 31 ans avait passé sous silence la conception d’un enfant hors mariage. Comme il ne se sentait pas capable de porter ce poids en continuant à avancer en équilibre avec sa famille, il a préféré renier l’enfant et sa mère de peur de devoir affronter le poids du regard des autres sur son infidélité. Depuis lors, à 31 ans l’aîné de la famille hérite de cette affection en souvenir de ce non-dit.

La répétition de faits similaires est l’indice à prendre en compte.

Le syndrome anniversaire

anniversaireCe syndrome qui rappelle le précédent a pour conséquence des naissances à la date de l’anniversaire d’une mort par exemple. Ou, ce peut être un accident ou un malheur qui survient toujours à la même date pour une même personne ou des personnes différentes de la famille.

Ce peut aussi être une personne qui prend la place du autre et qui revit les éléments de la vie de l’autre.
Par exemple, dans certaines familles, il est d’usage que dans un couple, si la femme décède, le mari doive épouser sa soeur si celle-ci n’est pas mariée. Cela s’explique par le fait, qu’avant, les familles se liaient, par le biais du mariage, pour des raisons de partage de terre. Mais en soi, le problème n’est pas là. Le problème intervient lorsque la soeur qui prend la place de la première épouse hérite des mêmes problèmes. Ainsi, la première femme morte en couche à 35 ans était « remplacée » dans le couple par sa cadette plus jeune de 32 ans qui finira par mourir en couche aussi à 35 ans.

Partagez vos réactions et questionnements dans le module de commentaire.

A bientôt

2 réponses to “Osez révéler vos secrets de famille pour la guérir.

  • Dans notre famille , il s’agit du dos, les lombaires, le sacrum. On penserait donc que c’est dû à des accidents de la route notamment, d’un mauvais saut à cheval ou d’un échaffaudage…? parce que si on remonte chez nos ancêtres cela viendrait déjà de mon père, d’un mauvais atterrissage lors d’un saut en parachute ou alors le père de mon père peut-être. En tout cas,se questionner sur le père pour savoir où il a fauté serait peut-être une piste malheureusement, nos douleurs elles ne disparaitront plus !….

    • Le mal de dos est un point complexe. Il est à la fois le mal du siècle. Lié à la mauvaise posture assise, au piétinement et à la baisse du taux de marche. Avant les humains marchaient et marchaient beaucoup. Cela avait l’avantage d’alléger les lombaires, la rachis, le coccyx. Le faible taux de marche et la tendance à s’avachir ramollit. Les muscles profonds se sont plus aussi toniques. Cela est encore pire dans le cas des hyper-lax pour qui les muscles profonds sont essentiels pour ne pas se démettre les os de toutes parts. Les muscles ayant la fonction de tenir les os en place.
      Au-delà de cela, il serait intéressant de regarder les dates des accidents qui ont généré le problème de dos récurrent. Une information importante qui pourrait révéler l’origine de ce poids qui pèse sur la famille.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *