Menu

Décider d’être dans le flux de la Vie

Crédits photo : Lætitia Trilleau

La proposition peut sembler étonnante et pourtant, elle fait partie des décisions majeures que nous avons à prendre durant notre vie : décider ou non d’être dans le flux de la vie.
Cette décision, si nous la prenons, nous ne la prendrons pas qu’une fois, il nous sera nécessaire de la renouveler à plusieurs reprises. Ne serait-ce qu’à chaque difficulté ou accident de la Vie que nous pourrions avoir à expérimenter.

Les conséquences de ne pas faire ce choix, je l’ai rencontré, la première fois il y a bien longtemps. C’était à l’occasion d’une séance que j’offrais en donation libre lors des vacations que je proposais chaque semaine à Pegomas (il y a près de 7 ans déjà… que le temps passe !).

Ce jour-là, comme souvent, j’accueillais pour la première fois une inconnue. C’est un peu le principe des vacations : accueillir librement et sans rendez-vous toute personne qui le souhaite. Il s’agissait, cette fois-là d’une dame d’un certain âge (qui paraissait clairement plus âgée que son âge véritable). Elle souffrait de multiples maux dans son corps qui étaient apparus subitement sans crier garre et qui s’amplifiaient et se multipliaient avec le temps sans cause médicale.

Nous avons échangé un moment durant lequel elle a verbaliser la longue liste de ses difficultés et déboires corporels. Puis, nous avons pris un temps de silence en musique. C’est un temps magnifique et divin. Un temps de suspension de nous prenons hors du temps et de l’espace. Dans l’invisible, j’y percevais tout son corps criait sa souffrance d’être coupé du flux de la vie.

C’était un cri d’une ampleur incroyable qui témoignait de sa sortie du flux de la Vie

Tout son être était en souffrance, à tous les niveaux. Mais, d’où cela pouvait-il provenir ? En remontant le fil de sa souffrance jusqu’à son origine, je tombais nez-à-nez avec le moment de sa décision. Une décision dont elle ne se souvenait probablement pas. Comme de nombreuses décisions, choix et déclarations que nous signons dans l’invisible, auxquels nous sommes liés et dont on ne souvient pas, la plupart du temps.

Son mari était décédé il y a quelques mois, il y a un peu plu d’une année plus précisément. Et, peu de jours après son départ, dans la douleur de son deuil, elle avait décidé qu’il ne valait plus la peine de vivre. C’est alors qu’elle avait pris cette décision effroyable de faire un pas de côté et de se retirer du flux de la Vie.

Conséquences du choix de se couper du flux de la vie

Ses corps éthériques, se trouvaient ainsi coupés de la nourriture éthérique, de la substance qu’offre le flux de la vie. Depuis, elle avait eu beau mettre en oeuvre de multiples choses pour prendre soin de son corps physique, le nourrir, le soigner… Dans ces conditions, ça ne pouvait pas suffire à maintenir ses corps en état. Cele ne permettait que de limiter ou plutôt temporiser les effets sur son corps physique mais le fossé continuait de ses creuser davantage chaque jour. Elle était donc de plus en plus fatiguée et malade, écrasée de maux qui pour les médecins n’avaient aucune cause “réelle”.

Bref, je vous passe le moment sensible et désagréable où il a fallu que je lui parle de cela. D’autant plus que lorsque je lui avait demandé s’il y avait eu un évènement marquant avant la survenue de cet enchainement de symptôme, elle m’avait assuré que non.
A l’époque, j’avais toujours la crainte de me tromper dans ce que je percevais de l’invisible. Enfin, il n’est pas facile de poser un : Vous avez perdu votre mari… c’était il y a combien de temps ? Il a ensuite été nécessaire de faire face à sa peur du “comment peut-elle savoir” cela ?
Et, pour finir, mobiliser toutes mes ressources pour rester stable face à sa colère. Colère qui souvent surgit lorsque le point caché est révélé et mis en lumière. Mais cela, je ne l’ai appris que plus tard avec l’expérience… Enfin bref… revenons à notre flux.

Prenons soin de nous, restons dans le flux de la Vie

Plus nous choisissons de nous placer dans le flux de la vie et suivre son mouvement et mieux nous nous portons. Ce choix du flux de la vie, je l’ai rencontré à de multiples reprises depuis avec des problématiques variées. Et, la Vie m’offre régulièrement des surprises lorsqu’elle amène à mes yeux du coeur d’autres configurations liées à ce choix d’être dedans, dehors, partiellement dedans ou dehors, ou uniquement de biais… dans le flux de la vie et les manifestations concrètes qui en résultent.

La Vie est si extraordinairement riche, il faut être fou ou folle pour se retirer de son flux

Alors certes, c’est l’observation et les expériences qui me font verbaliser cela. Il ne s’agit pas d’un jugement mais d’un constat de Conscience.

Quand j’accueille le pourquoi ou plutôt l’origine qui pousse à choisir de faire autrement, je suis tellement en compassion qu’il serait impossible d’être dans une forme de jugement. Il n’y a que le constat de ce qui est là présent. Je comprends et j’accueille pleinement ce flux et le vécu de la personne concernée. C’est toujours tellement prenant, tellement vrai, tellement humain.

La question n’est pas de discuter ou de regretter la décision qui a été prise en amont. L’intention alors est d’aller ensemble vers une autre Conscience pour pouvoir, si la personne le souhaite, choisir de faire un autre choix ou de prendre une nouvelle décision. Mais, là, il s’agit de son libre arbitre. Ma “fonction” se limite à des propositions et des mises en lumière dans le respect de l’unicité de la personne.

Introspection : quel est ma relation au flux de la vie

Aujourd’hui, le propos de cet article et l’intention sous-jacente à son écriture est que nous puissions réaliser une introspection sur cette question du flux de la Vie.
Quel est mon rapport, ma relation à la Vie ?
Est-ce que je suis véritablement dans son flux, à son rythme ou suis-je caler sur celui que m’impose le monde ?
Est-ce que je ressens la vie en moi, en l’autre, autour de moi et dans toutes choses ?

Ne nous limitons pas. Prenons le temps de réaliser cette introspection en profondeur. Et, faisons des choix en conséquence de ce qui en émergera pour nous, dans le respect de la magnificence du miracle de la Vie.

Je nous souhaite de merveilleuses introspections.

Proposition de participation à #emerveillerlequotidien et #ramenonslanaturedanslentreprise

Pour soutenir ce mouvement de reconnexion au flux de la vie, j’ai lancé très récemment deux mouvements qui passent par le partage de photo(s) avec #emerveillerlequotidien et #ramenonslanaturedanslentreprise. Il s’agit de partager des photos ou des vidéos ou des audios pour partager la Beauté de la Vie.
Si vous choisissez de m’accompagner dans ce mouvement, pensez à me taguer @laetitiatrilleau pour que je puisse m’émerveiller de vos partages.

A très bientôt.
Babye

Lætitia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :