Menu

Accepter d’être parfaitement imparfait.e

Crédits photo : Lætitia Trilleau

Cet article Accepter d’être parfaitement imparfait.e est le troisième abordant le thème de la perfection, de l’imperfection et du sujet connexe qu’est le perfectionnisme. Pour autant, si je choisis de l’écrire aujourd’hui, c’est parce que je ressens que depuis l’écriture des précédents, ma vision ou plutôt ma conscience a changé. Et c’est heureux je dirais ! Car les précédents articles datent de :

Mais, même si notre conscience évolue au fil du temps, la question de l’acceptation de Soi, selon nos différences et spécificités qui peuvent être ressenties ou perçues comme des imperfections est, elle, toujours parfaitement d’actualité. Et pourtant, il serait bien enviable que chaque être puisse s’accepter et s’aimer tel qu’il est. Pour pouvoir ensuite mener un travail de perfectionnement et de sublimation des parts de son être qu’il souhaite améliorer, transformer, alchimiser…

Or, ce travail est difficilement faisable lorsque nous sommes en opposition avec ces parts de nous. Lorsque nous sommes en réaction face à certaines d’entre elles ou lorsque nous nous refusons à les accepter ou ne serait-ce qu’à les tolérer comme étant des parties de nous mêmes.

Lorsque l’acceptation de notre imperfection ne semble pas possible, nous nous refusons à envisager d’être parfaitement imparfait.e

Il est alors bien plus facile (de ce que nous croyons) d’aller voir, un énergéticien, guérisseur, chaman ou autre marabout, pour qu’il fasse disparaitre cette facette de nous que nous nous refusons à accueillir ou qui nous est intolérable.

Sauf que… ben… ça ne règle pas réellement le problème pour autant. Cela peut, certes, créer une régulation temporaire ou créer une distraction, une confusion, un aveuglement partiel qui se révèlera malheureusement éphémère.

Parfois, nous avons l’impression que ça a réglé quelque chose, mais la Vie ne manquera pas, à la première occasion, de nous le prouver.

Nous ne sommes alors pas acteur de la démarche mais récipiendaire. Alors, il est vrai que parfois la séance peut être remuante. Et on en déduit souvent à tord que les choses n’ont alors pu que bouger. Parce que dans notre illusion, on croit que plus c’est fort et plus ça bouge efficacement. Pourtant, cela ne signifie pas pour autant que les choses se sont transformées en profondeur.

En vérité, on n’intervient alors que sur des éléments temporaires, à la surface des choses. Mais en dessous, ou plutôt en amont, les mêmes éléments demeurent.

Accepter d’être parfaitement imparfait.e est un voyage au coeur de Soi

C’est un voyage magnifique. Il s’agit du plus merveilleux voyage que nous puissions nous offrir à nous-même. Au bout, il y a la Joie, la Paix, l’Amour, l’Harmonie, la Félicité qui nous attendent tels des cadeaux inconditionnels et perpétuels. C’est un voyage qui demande beaucoup en terme de don de soi. Mais c’est un don de soi à Soi. Tout le bénéfice de cet investissement reviendra à Soi et impactera aussi tout être qui nous fréquente et notre entourage par surcroit. De façon tout à fait naturelle sans que n’ayons rien à faire pour spéculer dessus.

Il s’agit d’une aventure spirituelle très riche à travers laquelle nous allons cueillir et recevoir des trésors inestimables.

Mais avant de s’y aventurer, il faut savoir qu’aucune manipulation de notre ego ne pourra avoir d’impact sur le processus en dehors d’éventuellement nous ralentir ou nous court-circuiter. Car l’ego tentera à de multiples reprises de (re)prendre le contrôle pour nous faire dévier et nous ramener à l’état de fait le plus profitable pour lui. Celui-ci se situe, en général à l’intersection entre l’histoire que je me raconte à propos de moi, le drame de ma vie et le mensonge dans lequel je m’illusionne chaque jour.

Pourquoi serai-je parfaitement imparfait.e ?

Les alchimistes disent très justement que l’humain est fait de différents métaux plus ou moins vils et que le but de toutes choses est de transformer ses métaux afin de les sublimer. Entendons : mener des actions chimiques successives pour les rendre plus purs, plus précieux, en faire des joyaux, de l’or… Bref, les révéler. C’est pour cela qu’il faut absolument préserver tous ces éléments aussi vils soient-ils car ils sont la matière nécessaire pour la fabrication alchimique de notre or.

Pour cela, il est nécessaire d’avoir découvert la pierre philosophale et aussi d’utiliser un agent magique et d’autres éléments qui permettent de réaliser la transmutation, l’alchimisation, la purification… Tous ces éléments étant un grand mystère que gardent et préservent précieusement les alchimistes car le potentiel qu’ils confèrent est immense et sans limite.

Pour autant, quant bien même nous aurions découvert tout cela et que nous aurions l’ensemble à notre portée, ce serait inutile si nous n’avions plus de matière à alchimiser. Car toute cette matière aussi impures soit-elle est le seul potentiel à notre disposition pour pouvoir fabriquer notre or alchimique. Cet or étant le symbole de notre excellence, de notre Royauté, de notre Divinité révélée, notre Essence Pure incarnée, la véritable et seule forme de perfection réellement à notre portée.

Quelle est la première étape pour alchimiser notre imperfection ?

La première étape est d’accepter d’être parfaitement imparfait.e et de choisir d’observer avec attention et parfois tendresse tous les éléments qui font que nous sommes tel/le que nous sommes.

Et ensuite ?

Ensuite, cela demande du temps, beaucoup de patience, de persévérance, d’attention, de Conscience, de constance, de vigilance, d’inspiration, de sensibilité… à grand renfort de nombres opérations successives. C’est un labeur à réaliser dans notre athanor (notre espace intérieur).

Crédits : Lætitia Trilleau

Si l’appel de cette aventure résonne en vous, soyez libre de requérir un accompagnement. A deux, nous pourrons utiliser de pierre philosophale en poudre, aussi appelée « poudre de projection » que nous ne pouvons utiliser seul.e, ou partir ensemble en quête de votre élixir ou pierre philosophale… Seul on va plus vite, mais ensemble, on va plus loin.

Pour aller plus en loin en ce sens : Accompagnement authentique de l’Être

Sinon, je vous souhaite une belle continuation dans la traversée que vous offre la Vie.

Spirituellement vôtre,
Lætitia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :