Menu

Mon ego, mon meilleur ennemi et mon pire ami

Mon ego, mon meilleur ennemi et mon pire ami

A1129578_64334030h l’ego, tout un programme !

De toutes parts, j’entends des gens vouloir faire taire leur ego. Vouloir le dompter, le renier, le faire disparaître… comme si l’ego était une sorte de bête sombre et féroce qui risquait de vous ronger sournoisement de l’intérieur.

Alors, certes, ce n’est pas le mien qui est le plus humble des egos,… bien que… Mais, même s’il est bien présent, je considère notre cohabitation plutôt équilibrée. Et vous ? Vous en êtes où dans la relation avec votre ego ?

L’ego c’est quoi ?

Ego est un substantif tiré du pronom personnel latin (moi/je). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l’on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité). – selon Wikipédia
L’ego est une composante importante de l’individu. C’est ce qui lui permet de se reconnaître en tant qu’être différencié du reste du monde. Mon ego, c’est mon moi, ce qui délimite le « je ».

Quand l’ego prend trop de placesuperman-1070470_1280

– Dis donc, heureusement qu’on avait de la place en plus !
– Pourquoi ça ?
– Sinon on n’aurait pas pu s’asseoir avec la taille de l’ego de ce mec !

C’est exactement de là qu’est partie l’idée de cet article.

Oui, il est parfois encombrant. Surtout lorsqu’on ne se rend pas compte que nous sommes affublé d’un ego démesuré qui nous porte préjudice.
Il est souvent amusant (oui ok cela n’amuse pas tout le monde, mais moi oui ;)) de voir des patients venir pour un problème spécifique, persistant, qu’ils n’arrivent pas à résoudre.
Or, au moment où on met le doigt dessus, la réponse de la personne à l’ego bien gonflé sera systématiquement :
-« Ah non non ! Ce n’est pas ça du tout ».
Le décodeur du thérapeute affiche alors :
-« En plein dans le mille ! »

Oui, parce que, bon, lorsqu’on n’accepte pas la réalité d’une problématique, il est juste impossible de la résoudre… CQFD
l’ego se présente alors comme un frein au bonheur, à l’évolution et à l’amélioration.

Qui pense tout savoir n’apprendra plus rien !

La personne egotique est l’essence de son propre frein d’évolution et de libération. A ne pas confondre avec une personne égoïste qui est dans un autre processus même si les deux peuvent se cumuler.

Quand ego est trop faible

desespoirLorsque l’ego est tenu au silence et ligoté dans l’ombre, un autre problème se pose. La personne ne se donne plus suffisamment de valeur. On se retrouve alors confrontés à une personne qui s’efface face aux autres, qui s’oublie, qui ne prend plus soin d’elle, qui se diminue et dont l’estime de soi est dans les chaussettes.
A partir de là, elle devient une proie facile pour les manipulateurs, dominants, pervers, … se trouve abusée, rabaissée, trompée… et j’en passe.

La vertu de l’ego se situe là. Il permet de préserver et de sauvegarder l’estime de soi. En cela, est une forme de stratégie de sécurité pour préserver l’individu face au groupe et à l’environnement.
Si l’ego est absent, je suis un paillasson et les gens n’essuient les pieds sur moi.

Avoir de l’ego, c’est avoir du caractère

fashion-771504_960_720En observant, on se rend compte que les personnes à fort caractère ont compris l’importance de leur ego. Elles refusent de se soumettre juste pour faire plaisir. Cette stratégie du « être soi et être vrai » plutôt que juste « être gentille » leur permet de se préserver et de piloter leur vie. Elles font des choix en fonction de ce qui est juste et bon pour elles tout en respectant autant que faire se peut l’écologie de leur environnement (les autres, la nature…)

L’égocentrisme, c’est autre chose. C’est croire que le monde tourne autour de notre nombril. C’est ne penser et ne parler que de soi en se mettant en avant.

d’ego est à la fois un ami et un ennemi

talk-1034161_960_720Pour être heureux, il est important que vous preniez conscience que pour bien vous occuper de autres, il faut d’abord bien s’occuper de vous. Les égards que vous aurez pour vous, vous permettront d’en avoir pour l’autre/les autres/le reste de l’univers.

Voici un enseignement que je transmets souvent aux thérapeutes : il est bien beau de vouloir soigner l’humanité, mais qui va le faire si vous ne prenez pas soin de votre propre santé ?

Prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin du reste du monde avec conscience.

wonder-woman-533663_1280Ainsi, il est bon de nourrir notre ego avec mesure.
C’est comme quand vous nourrissez votre corps. Si vous ne le nourrissez pas assez, vous risquez des déséquilibres et des carences. Mais si vous le nourrissez trop, le surpoids va être encombrant.
Pour l’ego, c’est pareil ! Alors, misez sur la mesure !

Merci d’avoir lu cet article.
Merci de me faire part de vos questions et/ou commentaires en postant un message dans le module ci-dessous.

Trackbacks & Pings

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :