Menu

Burn out et la dépression chez l’adulte à Haut Potentiel

Le Burn-out et la dépression chez l’adulte à Haut Potentiel.

baby-zebra-75885_960_720Malheureusement, les chiffres et les statistiques sont formels, il est connu et reconnu que l’adulte à Haut Potentiel, aussi nommé zèbre, a une probabilité plus importante qu’un autre individu de tomber dans la chute infernale du burn-out ou de la dépression.

L’adulte à Haut Potentiel, de par son mode de fonctionnement mental, est constamment assailli par ses idées, ses processus mentaux, ses réflexions, ses conclusions… souvent plusieurs développements logiques donnent l’impression de se dérouler en même temps sous son crâne. Notre Haut Potentiel est alors envahit par tous ces processus mentaux qui s’enchaînent et se lient les uns aux autres.

A la recherche du Graal : la solution pour trouver le calme mental.

Pour le zèbre, stopper ses pensées, trouver un moyen de les ralentir est souvent une recherche perpétuelle; Une sorte de Graal. Trouver ce Graal est la promesse d’un repos enfin conquis, d’une tranquillité tant recherchée, un havre de paix où se ressourcer.

meditation-carreMais ce Graal est bien difficile à trouver, d’autant plus que même des spécialistes, comme Jeanne Siaud-Facchin, déconseillent des pratiques telles que la méditation. Mais, personnellement, je suis en total désaccord avec ce point.
Le principe n’est pas d’être en contradiction. D’expérience, j’ai expérimenté que se mettre à la méditation est long et parfois fastidieux, mais une fois le cap de l’inhabitude passé, avec le renfort de quelques astuces, la méditation est d’un grand réconfort. Toutes les formes de méditation ne se font pas assises en statique. La méditation en marchant ou les activités « pleine conscience » sont d’excellents moyens de ralentir le flux mental qui assaillit notre adulte à Haut Potentiel.

Il faut avouer que le zèbre a le désavantage de ne pas tenir en place. Il s’agite, sautille sur sa chaise, s’énerve tout seul et apparemment sans raison. Il bout, les autres lui semblent lents, longs, au ralenti et cela a le don de l’agacer. Les sujets n’avancent pas, ça traîne. Les réunions professionnelles lui semblent sans fin, absurdes, inutiles, une véritable perte de temps. Le fait est, que souvent, lui a déjà anticipé le déroulement et la conclusion logique. Il ne comprend pas pourquoi il faut tant de temps aux autres pour balayer l’éventail des possibilités. Il n’arrive pas à comprendre pourquoi cela prend si longtemps. Lui veut faire vite, il faut que ça fuse. Alors, en désespoir de cause, il trépigne et finit parfois par péter les plombs.

Comment le zèbre en arrive au burn-out ?

gear-192875_960_720Le zèbre souffre du syndrome de l’incompris alors qu’il est hypersensible (souvent empathe) et a besoin d’être aimé, apprécié, accepté, tel qu’il est.

Le zèbre qui veut être aimé

Le zèbre va développer dès le plus jeune âge le besoin de faire bien pour être plus aimé par ses parents. Ainsi, travailler, avoir de bons résultats va être une recherche constante pour obtenir plus d’amour et de reconnaissance de par ses résultats.
Ce zèbre-là continuera d’entretenir la même stratégie une fois adulte pour être aimé, apprécié et reconnu par ses collègues de travail. Mais à force d’en faire toujours plus, il se laisse glisser dans le cercle vicieux du burn-out.

L’adulte à Haut Potentiel et le déficit de l’attention

head-196541_960_720En fonction du nombre d’indices TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention et Hyperactivité), l’adulte à Haut Potentiel aura une difficulté croissante à vivre une vie professionnelle épanouie dans un environnement bureaucratique traditionnel, où il lui y est souvent demandé de rester assis sans bouger. Cela lui demande un effort constant. On lui demande d’être attentif alors qu’il ne peut pas bouger. C’est très compliqué pour lui. D’autant plus qu’il doit déjà accepter la frustration de ralentir au niveau de la vitesse d’apprentissage des autres.

Notre zèbre finit souvent par être constamment dans les nuages, ou bruyant et/ou perturbateur. Certains finissent par être étiquetés comme de mauvais éléments indomptables et incontrôlables.

doll-1076186_960_720Malgré ces efforts il se sent diffèrent, décalé, inapproprié… le risque de dépression s’installe et peut se développer très tôt. Les managers se doivent d’être attentifs. Un HP trop solitaire doit être considéré comme un véritable signe qu’il est temps d’initier une plus grande vigilance avant qu’il ne soit trop tard. Même si l’HP est parfois discret et a besoin d’indépendance, il est incontournable pour son équilibre d’avoir des échanges sociaux et d’obtenir de la reconnaissance pour sa contribution à la réussite de son équipe.

Comment canaliser les capacités spécifiques de l’adulte à Haut Potentiel ?

Proposer des aménagements ou un apprentissage adapté

L’adulte à Haut Potentiel a souvent la capacité de savoir ce qui lui convient et ce qui ne lui convient pas. Mais, souvent, il lui est difficile de l’exprimer à cause de son caractère à fleur de peau. Dans ce cas-là, il est bon de l’observer et/ou de lui poser des questions ou de lui faire des propositions au fur et à mesure du temps.

La difficulté réside dans le fait que chaque zèbre est différent d’un autre. Les personnes qui vivent avec lui se doivent d’être attentifs pour observer ses comportements et ses stratégies de fonctionnement. Il est facile de voir ce qui l’agace, il est alors aussi discret qu’une cocotte minute qui siffle à plein régime !

développer des straDans le cadre de l’entreprise, des aménagements peuvent être envisagés. Le zèbre aime particulièrement travailler en solitaire tout en interagissant par moment avec le groupe. Pourquoi ne pas lui proposer de préparer des « préconisations » en prévision d’une réunion de travail ? Il aura certainement plaisir à le faire même si la présentation « stand-up » au groupe sera souvent le plus compliqué. L’adulte à Haut Potentiel n’est pas toujours captivant et/ou à l’aise dans ce contexte. Toutefois, certains excellent sur ce point (plutôt les femmes). Les hommes à Haut Potentiel se laissent parfois embarquer par eux-mêmes dans des explications très techniques non-nécessaires qui risquent d’abrutir l’auditoire.

Ainsi, dans un premier temps, faites le point sur ce pour quoi votre zèbre excelle et ce sur quoi il se ramasse. Il vous appartiendra ensuite d’aménager un fonctionnement adapté.

Encadrer son emploi du temps

Le temps est votre trésorL’adulte à Haut potentiel a besoin de faire les choses au mieux de ses possibilités et il se laissera surmener facilement. Il est donc essentiel d’encadrer fermement sa charge de travail et son temps. C’est un passionné. Il se laisse facilement emporter dans le flow de ses activités oubliant ses besoins physiologiques : de dormir, boire, manger…

Etre attentif à ce qu’il fasse de vraies coupures est important. L’associer à des pauses en groupe peut-être une solution.

Eviter autant que possible les réunions formelles assises de longues durées.

lunette-etudesPour les formations et apprentissages, proposez-lui de s’auto-former, de participer à des MOOC ou de discuter d’un mode de fonctionnement adapté avec le formateur.

Dans tous les cas, il pourra certainement se former plus efficacement s’il peut le faire à son rythme mais surtout avec une certaine liberté de mouvement.

Dans l’entreprise, l’adulte à Haut Potentiel est souvent un très bon élément, mais il faut le ménager.

Pour prévenir le Burn-out ou la dépression, il est nécessaire de lui montrer de l’attention. De lui donner un degré important de liberté tout en le cadrant fermement sur les règles destinées à le protéger de lui-même. Il ne vous dira probablement jamais lui-même qu’il est surmené, sauf si le surmenage est déjà extrême. Dans la plupart des cas ce sera à ses managers de percevoir les signes.

L’adulte à Haut Potentiel est un créatif

78592_8552Ce zèbre est un grand créatif de par le fonctionnement de son cerveau. Lui offrir des temps libres pour la créativité est pour lui vital, pour qu’il ne tourne pas en boucle. L’alternance de temps de travail opérationnel et de temps créatif peut-être une piste. Ce qui l’use, c’est la routine même si, comme nous le disions précédemment, il a besoin d’un cadre fixe mais flexible de fonctionnement.

Pour lui, les signes et les clés qui mènent au burn-out sont les mêmes.

Méfiez-vous toujours des contraintes que vous souhaitez lui imposer car HP et contraintes ne se marient pas bien.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

S’inscrire à la Newsletter mensuelle

Découvrir « J’ai décidé d’être heureux/se »

Replay de la Conférence : En Vérité, la spiritualité est simple

%d blogueurs aiment cette page :