Est-ce bon ou mauvais ? Bienvenue dans la dualité !

Tout ce qui est, est. Pourtant, être méchant c’est mal, et gentil c’est bien. Bienvenue dans un monde humain fait de dualité. Mais qui a décidé de cela ? Et c’est comment être méchant ou gentil !

Qu’est-ce qui fait qu’une herbe est bonne ou mauvaise ?

Longtemps, on m’a fait arracher les mauvaises herbes dans le potager. C’était, long, pénible et fatigant. Or un jour, je me suis offert un livre nommé « Les plantes sauvages comestibles« . Je me suis alors aperçu que la sueur et les efforts que j’avais dépensés étaient tout bonnement inutiles. J’arrachais de l’amarante (un substitut intéressant de l’épinard), de la roquette, des pissenlits, du pourpoint, de la bourrache…

Alors, définitivement, ce qui fait que ces herbes sont bonnes ou mauvaises n’est que notre perception en fonction de nos croyances et de notre degré de connaissance.

L’eau est vitale

Vous me direz peut-être :
– « Oui, ok, mais certaines choses ne sont que bonnes. L’eau par exemple, elle est vitale donc toujours bonne ! »

Oui, c’est vrai, l’eau est tout bonnement vitale. Pourtant, elle est aussi mortelle. Vous pouvez mourir à cause d’elle. Et cela, même si elle n’est pas empoisonnée par une diabolique substance extérieure. Elle peut tout simplement vous amener à vous noyer ou vous écraser sous le poids de sa pression.

Le soleil c’est la vie !

Sans lumière, point de salut !

Oui, la lumière est vitale, le soleil nous est donc bénéfique. Il suffit de voir comme nous sommes bien après un quart d’heure au soleil. Le manque de vitamine D nous rend triste, malade et apathique. Pourtant, si vous restez trop longtemps sous un soleil puissant, vous souffririez de brûlures.

La dualité est une question de mesure

La dualité serait-elle alors cachée entre deux extrêmes ?
Tout serait une question de mesure, dans la fameuse voie du milieu ?
Peut-être, mais pas si sûr !

Sauriez-vous dire où commence le bon par rapport au mauvais ? le raisonnable par rapport à l’excès ? Quand s’arrête la nuit et commence le jour ?

…et si on passe du côté mystique ou quantique

Il n’y a qu’à ajouter la part de l’invisible, du subtil dans le questionnement, et c’est la panique !

Quand votre corps énergique se mélange à celui de l’autre, ou commence son corps ? et le vôtre ? lol

Les frontières entre les choses sont souvent subtiles.
D’un point de vue quantique, spirituel, mystique… tout est interconnecté… parce que nous faisons tous partie d’un grand tout, d’un super-organisme, que nous sommes faits des mêmes 90% de vide, que nous ne sommes qu’un l’hologramme, une projection…

Tout ce qui est en haut et comme ce qui est en bas.
Les premiers seront les derniers…

La dualité n’est que l’illusion des limitations de notre esprit
et de l’angle de vue que nous avons choisi pour observer.

Nous pourrions également ajouter la part des motivations, de l’intention…
Dans tout cela, qu’est-ce qui conforte l’ego ? Quelle part répond aux aspirations de l’âme ?
Où se situe le choix du matérialiste? celui de l’éveillé ?
Ici, ça se complexifie. Car plus l’humain d’élève et plus la dualité s’intensifie.

Il est alors nécessaire de se fier à notre raison, nos ressentis, notre discernement… la question perpétuelle étant où se trouve donc la Vérité ?

Le débat, ici est ouvert. Si vous les souhaitez, et que le coeur vous en dit, postez un commentaire 😉

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *