Réussir à en finir avec le drame de votre vie

Aujourd'hui, je vais vous parler du drame de votre vie. Mais, le drame de votre vie n'est pas un sujet simple à aborder. Je me suis donc préparée à combattre les foudres qui risquent de s'abattre sur moi. Mais, ce risque ne m'arrêtera pas. M'exposer aux éléments ne me fait pas peur. Et je vais jouer la provocation en connaissance de cause.

Le drame de votre vie

Savez-vous ce qui trotte dans la tête d'un praticien lorsqu'un patient vient le voir pour la première fois ?
Il cherche à identifier quel est le drame de sa vie, à savoir, quelle est cette histoire qu'il se raconte, qui lui permet de se plaindre, d'obtenir de l'attention, de s'affliger, de se séparer du monde. Cette histoire dans laquelle il se drape jusqu'à se prendre les pieds dedans tellement elle dépasse. Et je le dis constamment, ça dépend où ça dépasse. Ce récit est le drame qui va pourrir sa vie, le bloque, l'empêche d'avancer, d'être heureux ou heureuse. L'épine dans son pied qu'il s'est enfoncé lui-même,  tout seul.

Quelle est l'origine du drame de votre vie ?

Chacun de nous a ses origines, ses circonstances de venue à la vie, son histoire transgénérationnelle inscrite dans son ADN... Nous avons tous une histoire, des loyautés familiales conscientes ou inconscientes et des casseroles plus ou moins importantes. Pourtant, nous avons tendance à nous raconter une histoire depuis longtemps et nous passons notre temps à chercher consciemment ou inconsciemment à l'alimenter pour la rendre plus vraie.

Ce que l'on relate alors, le drame de notre vie, est raconté dans la version ego-mental. C'est-à-dire qu'il s'agit d'une vision biaisée, puisque enregistrée sous forme de mémoires partielles, déformées puis interprétée avec la distorsion produite par le mental. C'est toujours ainsi. Toutefois, ici, l'important n'est pas LA Vérité, mais notre vérité personnelle. C'est-à-dire celle qui s'est engrammée dans notre inconscient.

A quoi il sert ce drame ?

Séparation, mort, danger et désolationCe drame est une stratégie de l'ego pour nous faire vivre et ressentir la séparation, entre nous et le reste du monde. Il est là pour alimenter la peur du monde qui devient alors un lieu hostile et dangereux où il faut se protéger et se battre pour survivre.

Le processus de séparation a pour but de nous faire percevoir que les autres sont méchants, mauvais et que l'inconnu est dangereux. Car, l'ego a peur de l'inconnu. Il a peur de mourir, peur que nous n'ayez plus besoin de lui. Il est effrayé de perdre son pouvoir. Or, son pouvoir sur nous réside sur cette peur, sur l'illusion que le futur est incertain, que nous risquons de souffrir. Il est nécessaire que nous ayons peur pour que nous ayons besoin de lui. Pour qu'il puisse nous rassurer par des stratagèmes qui ont besoin de notre sentiment de division pour pouvoir exister. Mais tout cela n'est qu'une supercherie fondée sur une illusion.

L'illusion de l'histoire que nous nous racontons.

Dans cette histoire, le drame de votre vie, tout est faux. La vision de ce que vous pensez être est factice. Elle est une projection de ce que vous pensez être, selon le reflet déformant de l'illusion, que vous offrez aux autres et qu'ils vous reflètent en retour. Mais il n'est pas vous. Pourtant, vous pouvez choisir d'être vous-même.

Il y a aussi ce que vous pensez être en fonction de ce que vous faites... dans le but d'obtenir une interprétation positive en retour par le monde extérieur. Vous cherchez à récolter une bonne image, à avoir la bonne étiquette. Or, je suis désolée, mais, nous ne sommes pas ce que nous faisons. Pourtant, tout ce que l'ego vous pousse à faire l'est dans un but de bénéfice précis pour lui-même. L'ego essaie de vous faire croire qu'il est vous. Mais vous n'êtes pas lui, en vrai, vous êtes le Soi.

La stratégie la plus courante est le sacrifice. Je me sacrifie pour que les autres pensent que je suis quelqu'un de bien, ou que je suis altruiste, ou pour qu'on voit que je suis une victime... Entrer dans la notion de sacrifice vient presque toujours d'un mélange de manque d'estime de soi, de recherche de valorisation par la victimisation et d'un besoin d'être aimé(e). C'est d'ailleurs pour cela que les hindouistes ont identifié la recherche de la vertu comme une des trois gunas (les pires péchés selon la Bhagavad-gita)

Vous souhaitez sortir de ce drame de votre vie ?

Alors, vous venez de passer la première étape, la prise de conscience qu'il est possible de vivre une autre version du monde, de changer de variante.

La seconde étape est de passer à l'action en choisissant d'écouter votre âme plutôt que votre ego. Pour cela, si vous le souhaitez, vous pouvez choisir de vous inscrire à la journée de reconnexion à l'âme

Canaliser les élément pour permettre à votre ame de danser Ensuite, on pourra chercher à transmuter tout cela comme le font les alchimistes. Et nous avons tous un alchimiste en nous.

Nous aurons alors débuté notre voyage du héros. Or, ce héros ne peut vivre son aventure unique et exceptionnelle que parce qu'il transmute tout le plomb qui lui a été donné à sa naissance et accumulé au fil du temps en or. Tout ce qui pouvait lui semblait être des défauts, des freins, des contraintes vont se révéler être des avantages, la source permettant de générer des ressources incroyables... après transmutation.

Le héros que nous sommes se rendra alors compte que lui seul pouvait réaliser cela. Car seule son unicité, la combinaison de tout ce qui lui a été donné pouvait lui permettre de dépasser les épreuves qui se présentent à lui tout au long de son périple. C'est le miracle du voyage du héros.

Etes-vous prêt(e) à le vivre ?
Répondez à cette question en postant un commentaire 😉

Séminaire de reconnexion à l'âme

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *