Menu

Vivre le moment présent

Que d’invitations de toutes parts à vivre le moment présent, à être dans le moment présent, à vivre en conscience !

C’est bien gentil tout ça, mais comme souvent, il semble que ce soit plus facile à dire qu’à faire ! Je vous propose un tour du paysage pour réussir à mettre en oeuvre et expérimenter cela.

Pour faire une petite introduction rétrospective qui se veut parfaitement honnête, cet article démarre par un émerveillement.

Voici quelques mois, j’ai décidé de m’investir davantage dans une activité qui me touche à coeur : la photographie. Photographie qui sémantiquement signifie photo : lumière – graphie : chemin, tracé. Quelle définition inspirante : créer des chemins de lumière 😍✨

Quel rapport entre la photo graphie et le moment présent ? – me questionnerez-vous.

Et, c’est quoi la photographie si ce n’est fixer durablement un moment présent ?

En m’essayant à la photographie macroscopique notamment, j’ai appris à observer le réel dans les petites choses, dans ses petits détails, à travers tous ces éléments qui font partis de notre quotidien. Mais qu’on ne voit plus, auxquels nous ne prêtons plus attention. Ce qui est bien triste ! Et aussi à entrainer et enseigner à mon oeil à s’aiguiser pour prendre conscience du beau autour de moi, dans mon quotidien. Vous l’avez peut-être vu à travers les posts publiés ces derniers mois sur facebook.com/Trilleaulaetitia/ et instagram.com/laetitiatrilleau/

Cela, m’a aussi amenée à fixer des moments, des processus visibles et invisibles. Parfois même sans m’en rendre compte. Et, c’est en faisant l’inventaire des photos collectées que j’ai pu recueillir cette richesse.

Lors d’une de ces séances de révélation, j’ai découvert le cliché ci-dessous.

Dès le premier regard, ce cliché m’a touchée. Pas par rapport à ce qui s’est joué dans l’action de ce moment fixé, ni de par les acteurs concernés. En vérité, au premier abord, j’étais bien incapable de définir le pourquoi ce cliché me touchait.

Je pourrais partager le contexte : le col de la lombarde, le premier dimanche de juillet, à l’heure du déjeuner. Ce chien, ou plutôt cette chienne, nous ne la connaissions pas. Les casques en couple sur la table ne sont pas les nôtres.

Mais ce qui se joue est dans ce lien, cette découverte, ce processus de rencontre se déroule en silence dans l’invisible entre cet enfant et cette chienne qui ne se connaissent pas mais qui ont un point commun autre que de ne pas se connaitre. Ils vivent dans un espace d’innocence, de légèreté, de spontanéité, d’authenticité et de vérité.

Tous deux vivent et expérimente la vie uniquement au moment présent

Ils ont cette chance extraordinaire de vivre dans le moment présent. Ni l’un ni l’autre n’a à choisir de s’y appliquer, d’y réfléchir, de se conditionner… Ils vivent naturellement au présent.

Dans leur manière d’appréhender la vie, il n’y a que ce moment de rencontre, de mise en lien. Ni l’un ni l’autre ne spécule sur ce que pourra devenir leur relation.

Aucun n’a, au préalable, peser le pour ou le contre de s’investir ou non à initier une relation. Ils le font parce que c’est juste, parce que cela les appelle. Parce qu’ils se plaisent l’un l’autre et qu’ils ont envie d’aller l’un vers l’autre. Cela débouchera sur un oui-oui, un oui-non ou un non-non… peu importe.

Il n’y a ni résultat prévu, ni attente.

Vivre le moment présent c’est accepter ce qui est là et accueillir tel que c’est à l’instant t

Il n’est pas possible de spéculer avec l’instant présent. Il y a ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Ce qui nous appelle et ce qui nous repousse.

Pourquoi c’est si compliqué de vivre le moment présent ?

Plusieurs éléments interagissent et finissent par créer cette difficulté complexe. La première difficulté, c’est que nous avons été conditionnés à être dans le futur. Parce qu’il faut être productifs, faire des projets, réaliser des choses, mener à bien des plans, prévoir, planifier… être performant, efficaces, répondre aux attentes des uns des autres et les nôtres aussi !

Vivre dans le moment présent demande, qu’à un moment donné, on accepte de se freiner dans notre courses des choses à faire, des tâches, occupations… dans tous nos processus conscients et inconscients.

Nous devons oser ralentir jusqu’à ce moment où nous sommes pleinement là, dans et uniquement avec ce qui se joue au présent en embrassant ce qui est vivant. Accepter de rencontrer ce qui est vraiment là déjà en relation avec Soi. Sauf qu’alors, dans cet instant suspendu, nous nous autorisons à le voir et l’accueillir.

Eviter d’être dans le moment présent pour se protéger ou se préserver.

Car, pour reprendre l’exemple, si je choisis d’initier et de m’investir dans une relation qui ne mène à rien, mon ego pourrait décréter que j’ai perdu du temps et de l’énergie. Et, ce serait vrai et faux, en même temps.

C’est vrai, car j’ai offert du temps et de l’énergie pour donner une chance à la relation. D’ailleurs, si ce n’était pas le cas, ce serait la meilleure façon de s’assurer que la relation ne mènera nulle part. Car non nourrie, elle mourrait d’elle-même. C’est d’ailleurs ce qui se joue dans de nombreuses relations de couple. Chacun pèse ce qu’il donne et ce qu’il reçoit, et au fur et à mesure, la générosité se tarit en même temps que la relation meurt de ne plus être nourrie d’amour.

Et, c’est faux. Car on ne perd rien. Tout est constamment investit dans la vie. Rien n’est perdu. Nous en avons retiré des expériences partagées, des enseignements, des apprentissages, nous avons appris de nous, des échanges et beaucoup de choses qu’on ne voit pas.

Être dans le moment présent nous amène à être conscients de ce que nous vivons réellement

Pour vivre le moment présent, il nous faut inévitablement être présents à ce que nous vivons. Cela implique de ne pas être dans nos pensées, ni dans nos souvenirs, ni dans nos projections…. ET de se retrouver dans une position où il nous faudra accueillir des émotions. Parfois, cela fait peur, les émotions. Mais, ce n’est pas une fatalité 😉
Il est possible de vivre harmonieusement et sereinement dans l’accueil des émotions. Si, si, je vous assure. Je peux vous y aider si vous le souhaitez. Il suffit de demander 😉

Vivre le moment présent est le plus merveilleux cadeau que nous puissions nous offrir

Je suis consciente que je l’ai déjà partagé une multitude de fois à une multitude d’êtres.

Vivre dans le moment présent est d’une richesse inestimable.
C’est le seul moyen permettant de pouvoir vivre en Paix, dans la Joie et la satisfaction d’être en Vie.

Cela n’a pas de prix. Les plus riches aimeraient obtenir cela et la plupart n’y parviennent pas. Pourquoi ? Parce qu’ils ont perdu ce secret détenu par les petits enfants et partagé avec les animaux : celui qui permet de vivre dans le moment présent.

Illustration de Christophe BALBRICK AWS Aktiv Web Side

Pour cela, il n’y a pas de formule miracle ni de potion magique. Le chemin qui nous ramène à nous-même est unique, c’est le nôtre et il passe par l’expérimentation pratique. Ce que j’appelle cheminer. Parce que nous vivons en pratique et pas en théorie.

Si l’envie d’apprendre ou plutôt de réapprendre à vivre dans le moment présent vous appelle. Et que cheminer en ce sens à mes cotés résonne en vous, cela se passe ici : réservez un accompagnement

Je vous souhaite une vie merveilleuse et nourrissante débordante de la Joie de Vivre au moment présent 💚

Bien à vous,
Lætitia

#reenchanterlequotidien #vivrelemomentpresent #momentpresent #vivreenconscience #viemerveilleuse #joiedevivre

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.