Menu

Gérer mes émotions pour enfin Vivre librement et sereinement

Pour quelle raison, ai-je choisi ce moment particulier pour vous parler de la gestion de vos émotions ? Il est à noter que j’ai chamboulé tout le programme prévu des articles à publiés et des tâches à réaliser pour cela.

Nous sommes, actuellement, en plein tumulte dans l’énergie de la pleine lune qui continue de nous toucher. La lune fait face à Jupiter et se trouve carré Mars. Cela nous rend dynamique mais impulsif ; Conquérant(e) mais en difficulté pour garder le contrôle de soi. L’atmosphère est donc propice à nous laisser emporter par la colère et l’intransigeance exacerbées par Mars.

Il me semble juste et nécessaire d’aborder, en résonance la fameuse question de la « gestion des émotions ».

« La gestion des émotions » j’ai une sainte horreur de ce terme. Comme si l’émotion était une vague tâche à gérer. Comme si on pouvait avoir un controle quelconque sur l’émotion.

Depuis des décennies, on nous explique que les émotions sont dérangeantes, qui c’est inacceptable d’exposer ses émotions à la vue et au su des autres. A tel point, que nombreux d’entre nous évitent même de laisser entrevoir ce qui se vit en eux cherchant à même maîtriser leurs expressions faciales en les dissimulant du mieux possible car rien ne doit transparaître émotionnellement.

Alors, certes, malgré tout et même si on parvient à museler toutes nos expressions émotionnelles, cela aura nécessairement une incidence sur notre humeur su nos réactions et surtout sur notre météo intérieure c’est-à-dire sur notre état d’être.

Pourtant, museler ou dissimuler nos émotion nous empêche de pouvoir bénéficier des bienfait et vertus de notre intelligence émotionnelle. Car, oui développer une compétence émotionnelle est un avantage considérable. L’émotion est un messager qui nous transmets une information profonde et essentielle. Il ne s’agit pas que de choses affectives ou de surface. Au contraire, il s’agit d’information extrêmement profondes à propos de vous.

Pleurer en public, se mettre en colère, exprimer de dégoût, s’effondrer face à nos peurs… alors que les émotions, je vous le dis, c’est la Vie.

L’émotion, c’est ce qui nous différentie de l’ordinateur ou du robot. Et, au-delà de cela, l’émotion n’a rien de dangereux.
Elle est là pour nous transmettre une information utile et importante sur nous-même. Dont, il serait urgent de prendre conscience.

Certains vous parlent de vos émotions primaires ou d’émotions de base ou d’émotions fondamentales en opposition  aux émotions secondaires. Sauf que toutes les émotions sont des émotions humaines. Il n’est pas nécessaire de les catégoriser. C’est même totalement inutile. Le développement et la vulgarisation de la psychologie nous a amené(e)s à des travers comme celui de définir des émotions positives ou des émotions négatives. Or, cela est faux, une émotion n’est ni positive ni négative, elle est juste l’expression d’une vérité qui se manifeste en réaction à quelque chose de concret que nous vivons plus ou moins consciemment. Mais, sincèrement, lorsque l’émotion reste et nous plombe, c’est que nous ne la vivons pas consciemment.

Si nous prenons l’exemple de la tristesse, diriez-vous qu’elle une émotion positive ou négative ?

Et bien ça dépend comment nous la vivons. Un enfant peu être triste de mettre fin à un moment de jeu. Mais, on peut aussi ressentis de la tristesse parce qu’une personne que l’on appréciant nous a déçue ou blessé(e).

Savez-vous que de tous les processus, ceux qui passent par le corps sont les plus directs ?

Le ressenti c’est le langage du corps. Or, l’émotion se manifeste sous forme de ressenti.
Or, la réaction du corps devance de 30 secondes la réception de l’information par notre cerveau conscient. Le réflexe, la réaction corporelle se fait avant que toute interprétation mentale puisse se faire. On est alors au plus proche de la Vérité, de la réalité.

Il y a quelques temps de cela, je vous parlais de l’utilité d’oser pleurer en séance. Les larmes spontanées qui montent, on ne sait même pas pourquoi sont un signe très fort. Il s’est passé une modification profonde. Il serait mieux de la célébrer plutôt que de la cacher. Pour quelle raison devriez-vous avoir honte de vos larmes ? Cela prouve que vous n’êtes pas mort(e) !

Quelle est l’utilité de se montrer insensible ?

Cela prouve que je suis fort(e). Ainsi, les autres ne pourront pas profiter de mes faiblesses.

Si vous saviez le nombre de fois où j’ai entendu cela !
Je ne vous parle pas du nombre de fois où je l’ai moi-même dit ado et jeune adulte.
Et, bien, aujourd’hui, je vous le dis d’expérience : Cette stratégie est contre-productive.

Accepter de vivre mes émotions m’a libéré de ma colère. Cela a diminué la fréquence et le degré de mes éruptions d’eczéma. Mon asthme a totalement disparu. Mais, encore mieux que cela, cette démarche d’accueil m’a permis de me reconnecter à moi-même en arrêtant de créer une barrière m’empêchant de Vivre le moment présent.

Toutes mes stratégies mentales inconscientes m’empêchaient de vivre dans le moment présent.
J’étais une boule d’anxiété craignant toujours davantage l’avenir de peur de vivre l’instant présent.
Pour quelle raison ?
Et bien, simplement parce que les émotions, on ne peut les contourner en vivant dans le moment présent. C’est dans l’instant présent qu’elles nous envahissent.

A propos de notre cerveau émotionnel

Notre cerveau limbique, celui qui régit les émotions à l’âge mental, le comportement, les réactions d’un enfant de 6 ans.
C’est pour cette raison qu’il est indomptable.
Notre enfant intérieur est le reflet de notre cerveau limbique.
Observez un enfant de cet âge et vous comprendrez certaines de vos réactions inconscientes.

Il est d’ailleurs à noter que les bébés, avant même de savoir parler, savent reconnaitre l’expression faciale de l’adulte et comprennent en conséquence si ce qu’il a fait est bien ou pas. Cela prouve à quel point nous sommes des êtres émotionnels. Cela fait partie de notre humanité. L’humain est touché d’émotion car cela est propre à la nature humaine. Et oui, bien sur que quand l’affectif est en jeu l’émotionnel est exacerbé.

Chercher à museler cet enfant est une grave erreur.

C’est comme poser du lambris sur un mur couvert de moisissures dans une pièce humide. Oui, certes, vous ne voyez plus le problème. C’est plus esthétique. Mais, le problème est toujours là et s’amplifie dramatiquement loin de votre regard. Pourtant, à un moment donné, il va ressortir et vous serez obligé(e) de vous en occuper plus sérieusement. Devant vous confronter aux conséquences de ce déni temporaire.

Alors, que faire avec nos émotions ?

La première chose est de s’autoriser à nous relâcher intérieurement et extérieurement vis-à-vis de nos émotions. Cela nous donnera la possibilité de pouvoir identifier les émotions qui me traversent. Laisser libre court à l’expression des émotions est essentielle pour préserver votre santé mentale et corporelle.

Alors, certes, je suis parfaitement consciente que parfois, cela est extrêmement complexe, notamment pour les personnes dont les qualités d’empathie sont exacerbées. Ces personnes ont un quotient émotionnel très élevé. A tel point qu’elle ne parviennent pas à reconnaitre qu’elles sont leurs émotions, celles qui leur appartiennent et celles qui sont vécues par les individus autour d’elles. Et, d’expérience, je peux témoigner que c’est une véritable torture. Or, ici, il se pose une question de pratique, l’apprentissage de recherche de maitrise de leurs compétences émotionnelles.

Il existe de nombreuses possibilités qui s’offrent à vous. Un accompagnement individuel pour apporter de la conscience et pour révéler certains aspects, certains éléments qui sont restés dissimulé ou non reconnus.

Mais, la seule Vraie nécessité, c’est prendre la décision de faire face à la problématique pour la résoudre et se libérer de ses émotions trop longtemps retenues en otage à l’intérieur de vous.
Car, oui, je vous le dis, à ne pas vouloir écouter cette émotion, ce sentiment, vous en avez fait votre otage. Et, c’est se trimballer à longueur de temps cet otage qui vous pèse.

L’émotion, le sentiment, n’est présent que pour vous transmettre une information importante, que dire, essentielle à propos de vous. De votre mode de fonctionnement, de vos besoins, de votre Soi profond. Alors, rendez-vous service, relâchez cet otage qui ne souhaite que votre bien.

Besoin d’aide pour cela ?

Je suis à votre service. Pas besoin de chercher à déterminer par vous-même quelle est la méthode qui sera le plus adaptée pour vous. Nous le déterminerons ensemble lors de votre consultation. A cet effet, vous pouvez réserver votre rendez-vous ici

Vous pouvez aussi choisir de travailler à votre convenance à partir de l’enseignement du Web atelier « Comprendre et transcender les émotions » ici
Au programme :

  • Qu’est-ce qu’une émotion ? à quoi elle sert ? en quoi est-elle utile ?
  • Présentation des différentes émotions humaines avec la roue des émotions
  • Quel lien entre le présent, la présence, le corps (et plus particulièrement le chakra sacral) et l’émotionnel
  • Exercice pratique : Vivre, comprendre et transcender l’émotion
  • Pourquoi les émotions sont à la fois des messagers et des copines ?
  • Découvrir la magie des émotions
  • etc…

et comme pour chaque atelier d’enseignement spirituel « développement et de cheminement spirituel », deux moments méditatifs accompagnés de MetaMusic© pour accueillir et intégrer la connaissance transmise. Ces ateliers se veulent pratiques et utiles. Il ne s’agit pas juste d’en savoir plus mais d’apporter un sens pratique.

Je vous souhaite une douce et chaleureuse semaine.
Soyez libre de transmettre une remarque, commentaire ou une question par le biais du module de commentaires.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

S’inscrire à la Newsletter mensuelle

%d blogueurs aiment cette page :