Menu

En Vérité, ma religion c’est l’Amour

Régulièrement, les gens se questionnent et me questionnent sur ma relation à la religion. Car oui, je conseille la prière. Oui, il est vrai que je parle de Dieu, de Marie, parfois. Mais pour moi, Marie, Dieu, Bouddha, Jésus, Christ… ne sont pas des concepts appris. Ils sont des acteurs de la Vie, de ma Vie, tout autant et même plus que mes parents, amis, le soleil, la lune, les étoiles, mes parents, amis… En Vérité, ma seule religion c’est l’Amour.

Aujourd’hui, j’écris à propos de ma foi. Mais ma foi n’est pas religieuse.

J’ai toujours eu beaucoup de mal avec cela. Le centre de ma foi est l’Amour (cf.: En vérité, il n’y a que l’Amour). Car, selon moi, il n’y a que l’Amour ou le manque d’Amour qui conditionne ce que chacun vit, partage et co-crée avec les autres au travers du vivre ensemble. C’est d’ailleurs pour cela que l’Amour et l’amour sont les thèmes centraux des mon Art.

Que ce soit l’Amour de Soi, s’aimer, mieux aimer l’autre et les autres, mettre de l’Amour, de la Passion et donc du sens dans les actes de notre Vie… Mais aussi l’Amour qui génère et soutient la confiance, la stabilité, l’estime, le respect…
L’Amour qui est Vérité, nous pousse à rechercher toujours plus de clarté, à élargir notre Conscience, à être plus Authentique, à développer notre rectitude, notre alignement…

Je pourrais aussi vous parler de Leadership, mais le leadership n’est pas ce que l’on pense. Le leadership, c’est simplement être roi ou reine de notre royaume au sens spirituel du terme. Cela n’a rien à voir avec manager ou gérer les autres. Ca ne concerne que Soi. Et, cela passe aussi par mieux s’aimer.

– Lætitia Trilleau

Ma religion, c’est l’Amour. Car seul l’Amour a un sens. Mais cet Amour va bien au-delà de l’affection, du plaisir, de l’amour, de l’attachement, … Cet Amour régit tout, nourrit tout, il est Vérité. Il n’appelle aucun calcul, aucune stratégie, aucune spéculation, il n’a pas de prix, il ne se gagne pas, il ne se mérite pas. Il est. Chacun est libre de se rendre disponible et accessible pour le cueillir ou plutôt l’accueillir.

Ma religion c’est l’Amour et pourtant j’ai presque reçu une “éducation religieuse”

Depuis toute petite, j’ai cet élan à aller vers Dieu, vers le Sacré, vers le Divin. J’avais besoin de trouver la trace du Divin sacré dans la matière. Mais je ne savais pas où le trouver. Je ne le trouvais pas en l’humain, adulte ou enfant. J’ai posé des questions aux adultes qui me regardaient avec des yeux ronds de hiboux. J’en ai posé à ma grand-mère qui était très intéressée par la spiritualité mais qui se nourrissait en réalité de livres, de concepts, de croyances et de parapsychologie. Elle baignait davantage dans l’astral et l’énergétique que dans la spiritualité mais elle ne le savait pas. Elle ne pouvait pas savoir. Paix à son âme.

Vers 5 ans, j’ai demandé à aller à l’église car j’avais entendu dire que c’était la maison de Dieu.

Ma mère n’a pas voulu m’amener à la messe car son vécu chez les soeurs (l’école de l’époque) avec laissé des traces, un passif négatif. Ma grand-mère a accepté de m’y conduire le dimanche. Par la suite, j’ai été inscrite à l’aumônerie. Je suis devenue enfant de coeur. Tous les étés, je partais en camps avec le curé du village.

En Vérité, je n’ai pas trouvé Dieu dans sa “maison” de pierre mais j’aimais y chanter. A l’aumônerie, j’ai entendu de belles histoires, des contes même si je ne comprenais pas vraiment de quoi ça parlait pour de vrai. J’étais consciente que l’explication-interprétation qui nous était donnée était dissonante. Elle ne vibrait pas juste.

Pour autant, cela me permettait de partager du temps avec d’autres enfants. Je m’ennuyais chez moi. Je faisais juste, ce qu’on me disait de faire. Et, en bonne élève, je le faisais. Mais clairement, ça ne servait à rien

Les camps avec le curé, c’était chouette, ça m’occupais 2 semaines d’été. On marchait dans la nature et on faisait de super feux de camps. Mais, là non plus, je n’ai pas trouvé Dieu. Pourtant, nous avons visité de nombreux lieux de pèlerinage où on me disait que Marie était venue. Pour autant, à chaque fois, elle n’y était pas. Il ne restait d’elle que ne nombreuses boutiques où on vendait tout un tas d’objets à son effigie.

J’ai trouvé plus de réconfort à être dans la Nature parmi la faune, la flore et ses autres habitants. Pour moi, la Nature est la véritable maison de Dieu. Sa seule véritable demeure. Les églises et les temples n’existent que pour l’humain. Il y a enfermé des lieux souvent de haute énergie pour se les approprier et prétendre à des miracles. Mais à force que les humains viennent y pleurer, y déposer leur misère, leur souffrance, leur douleur, cela ne suffit plus. Il faudrait tellement des personnes au coeur pur et désintéressé qui y prient constamment pour réguler l’énergie. et contre-balancer cela. Il semble que peu de personne en soit consciente.

Ma religion, c’est l’Amour et c’est en cela que la Prière est essentielle

La prière n’a rien de religieux. D’ailleurs, je le répète presque toutes les semaines. La Prière est un cadeau, une élévation de notre coeur. Pendant longtemps, je n’ai pas compris ce qu’était la prière, humainement parlant.

Quand on m’a initiée à la prière petite, on m’avait expliqué, que je pouvais demander des choses à Dieu ou Marie ou Jésus et qu’ils m’exhausseraient. Pourtant, je crois que j’ai toujours su que c’était faux. Toute demande egoïste, injuste, illégitime ou demandée avec orgueil est vaine.

La prière se doit d’être humble et offerte à coeur ouverte. On n’exige rien, on demande avec conviction. Lorsque elle est vibralisée ainsi, la prière élève notre vibration et nous nous ouvrons et ainsi, nous pouvons recevoir et donner.

Si j’écrivais dans cet article tout ce qui me vient de vous partager, il durerait des kilomètres. Mais, je vais faire mon possible pour vous épargner cela.

Je vais simplement vous partager en quelques mots que pour moi, la seule prière qui est nourrissante, c’est celle que je vibralise pour d’autres.

Cela fait résonance à ce que j’ai découvert de moi lors de ma deuxième partie de pèlerinage sur les chemin de Compostelle. Ce qui anime mon coeur et mon âme est de bénir mon prochain.

Peu importe qui il/elle est ou ce qu’il/elle vit. Cela me remplit de Joie et d’extase. Peut-être parce qu’en bénissant ainsi, chacun est libre de recevoir ou non l’Amour qui lui est offert par mon entremise.

Quoi qu’il arrive ce qui m’anime, c’est l’Amour

Parfois, par Amour, il faut être dure, être ferme, dire non. C’est difficile, parce qu’on aimerait pouvoir dire oui, pour faire plaisir, par facilité, parce qu’on sait que l’autre ou les autres attend(ent) cela de nous. Ou parce que ce n’est pas comme ça qu’on doit faire selon les règles communes du politiquement correct. Mais on fait quant même autrement, par Amour parce qu’on sait que c’est la meilleure chose pour l’autre. Même si c’est préjudiciable pour notre image extérieure, par rapport à ce que les autres percevront de nous. Mais, on fait fis de leur jugement par Amour.

Aimer c’est aussi pousser l’autre à se débrouiller seul(e) en restant à l’écoute pour pouvoir le/la rattraper au vol si besoin ou si une demande de sa part en ce sens est verbalisée.

L’Amour, c’est aussi choisir ou accepter de ne pas être disponible pour une personne qui est malade et dont la plainte l’amène à s’enliser plus profondément dans la maladie. C’est choisir de la laisser presque de côté pour qu’elle choisisse d’abandonner son bénéfice secondaire et que toutes les parties d’elle choisissent de guérir. Et prier pour elle en coulisse pour que Dieu l’aide à sortir de sa plainte.

L’Amour, c’est accepter parfois de jouer le mauvais rôle parce qu’intérieurement je sais que c’est le seul moyen de créer un changement. Cela n’est possible pour moi que parce que je n’ai pas besoin qu’on m’aime et qu’on m’apprécie. Même si j’aime ça 😉 Parce que je m’aime, Dieu et Marie m’aiment, que Bouddha en moi est Sage et Christ est lumineux. Je ne vous parle pas de religion ici non plus. Ce ne sont pas des concepts religieux, des croyances ou des histoires pour enfants.

Je ne suis pas religieuse, je ne pratique pas une religion, je suis une initiée. Une initiée aux sciences secrètes de l’Amour. Car l’Amour est ma seule religion et le seul agent magique que j’utilise pour transmuter certains éléments par la véritable l’Alchimie spirituelle.

Pourquoi je vous partage cela ?

Parce que je n’ai pas à me cacher. Je n’ai pas peur de me dévoiler. Seule la Vérité est importante à mes yeux. Et, par mon témoignage, peut-être choisirez-vous, vous aussi l’Amour.

Mais, quoi qu’il en soit et qu’elle que soit votre religion ou non-religion, un accompagnement est possible.
Je m’adapte à vous. Vous n’avez pas à vous adapter à moi.
J’accompagne des personnes athées, catholiques, musulmanes, chrétiennes, hindouistes, bouddhistes, témoins de Jéhovah, essentielles,… et je les aiment toutes autant.

Je vous souhaite une magnifique et divine semaine.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.