Menu

Domination, possession, manipulation, autorité et autres pouvoirs

Domination, possession, manipulation, autorité et autres pouvoirs sont souvent perçus comme l’apanage de la réussite et de la grandeur. Pourtant, cela me semble être une vision parfaitement biaisée.

Je reçois constamment des personnes malheureuses comme les pierres, qui pour obtenir et conserver ces pouvoirs, sont obligées de se contraindre à jouer des rôles et à porter des masques. Pourtant rien qu’à le dire, on se rend déjà compte que domination, possession, manipulation et pouvoir répondent à des demandes de l’ego. Pour obtenir cela, la chose est simple : vendez votre âme au diable, il pourvoira à votre demande sans rechigner. Par contre, vous croupirez dans le mal-être dans cette vie et peut-être après !

Ce jeu-là n’en vaut pas la chandelle, croyez-moi !

La domination et soumission, une histoire archaïque

burn-out : écrasé sous la pression“Dans sa grande ambition, à cause de son goût du pouvoir et de la domination, l’homme ne cesse de lutter pour regagner ce que l’homme ne cesse de lui ôter.”
– De Jacques Ferron / Les Roses sauvages

L’idée de domination me fait penser à un prêté pour un rendu. Un peu comme les histoires de vengeance. Si l’un se venge sur l’autre, qui se venge à nouveau sur un autre… On ne s’en sort pas !  Or, la domination ressemble étrangement à cela.

Il n’y a qu’à étudier les nombreux cas d’hommes qui, en en contraignant d’autres par leur domination au travail, cherchent à être dominés dans l’intimité. Mais, pour qu’il y ait un dominant, il faut un dominé. Or, le dominé accepte de jouer le jeu de soumission, consciemment ou inconsciemment. Cela se fait nécessairement au moins à deux. Chacun joue alors le rôle qu’il a accepté de revêtir. Et porte le masque qui correspond à sa fonction.

La possession

La possession est un vaste sujet en nos temps hautement matérialistes. Pourtant cela ne rend pas plus heureux. Ce serait même le contraire quand on aborde cette notion sous l’angle de la matière.
Mais sincèrement, le jour où j’ai dû déménager, je me suis rendue compte à quel point mes possessions me possédaient. Et cela m’a vraiment pesé.

Il y a aussi la possession, sous le sens de se faire posséder.

Car malheureusement, d’un point de vue relationnel, certaines personnes cherchent à vous posséder pour mieux se servir de vous ou pour vous asservir (grâce à la manipulation, au chantage affectif…). Cela se joue aussi souvent autour du sexe; mais pas que.
Prendre le dessus, soumettre et on y revient : dominer. Ce jeu de pouvoir met au jour des besoins conscients ou inconscients qui malheureusement génèrent des relations toxiques.

La manipulation

Cette notion est pour moi une des plus sensibles. Car, la manipulation est un des travers couramment rencontrée dans mon milieu, mais pas le seul malheureusement (ou heureusement… je ne saurai dire).

La manipulation est malheureusement bien ancrée dans les moeurs. On l’apprend d’ailleurs sur les bancs de l’école. J’y ai goûté à la fois dans le domaine de la communication, du marketing, tout autant que dans la vente, mais encore plus dans la fonction publique… Mais là où j’ai été déconcertée, c’est lorsque je l’ai retrouvé dans le monde de la thérapie et de la spiritualité.

J’avais la douce naïveté de croire qu’une majorité de personnes bienveillantes y oeuvraient. Mais la manipulation par la dépendance est encore bien trop présente. Cultiver l’autonomie et la responsabilisation de l’individu devrait pourtant être une priorité. Heureusement, il existe des exceptions à la règle.

La manipulation est aussi particulièrement présente dans les médias, la façon de communiquer, la manière de donner virtuellement de l’envergure ou de l’ampleur à certaines choses, à en amenuiser d’autres ou à pratiquer l’omission.

La distraction est aussi un moyen très utile pour manoeuvrer à couvert, en coulisse. Regarde ici pendant que je fais mes petits (ou grands) arrangements de l’autre côté, à l’abri des regards.

L’autorité en ligne de mire

Le Larousse définit l’autorité ainsi :

L’autorité est le pouvoir de décider ou de commander, d’imposer ses volontés à autrui.

Pour autant, je détacherais deux formes distinctes d’autorité. L’autorité personnelle qui reflète un ensemble de qualités par lesquelles quelqu’un impose à autrui sa personnalité, ascendant grâce auquel quelqu’un se fait respecter, obéir, écouter. Cela demande, selon moi charisme, présence et authenticité ; d’avoir un aura puissante. C’est le leadership authentique.

Et puis, il y a l’autorité imposée, souvent abusive. Ceux qui me connaissent ne serait-ce qu’un peu savent qu’à celle-ci, même en me torturant, je ne me plierai pas. Mais c’est personnel. Vouloir imposer sa volonté à l’autre quand cela n’est ni juste ni approprié, génère chez moi une rébellion primale, ténue, butée.

Alors qu’en demandant gentillement, je suis souvent d’accord pour faire un effort et m’adoucir, mais c’est mon choix, j’ai décidé d’accepter.

A l’autorité personnelle, je réponds avec facilité et bonne volonté, si elle me semble juste et bienveillante. A mon sens la vraie autorité se gagne, on ne l’impose pas. Et, je ne perçois pas cela comme un vil pouvoir mais comme une grâce lumineuse. Cette autorité-là, quand elle nous est offerte, est le fruit de notre droiture, de notre authenticité et d’un travail de développement personnel véritable. On ne cherche alors pas à dominer l’autre, ni à le contraindre.

Aucun homme ne peut faire le salut d’un autre, chacun doit chercher la lumière en lui-même.

– Bouddha

L’homme sage qui fait autorité ne peut que montrer le chemin en l’incarnant par ses actes et ses pensées.

Le pouvoir ou les pouvoirs

Le pouvoir s’il est amour de la domination, je le juge ambition stupide.
Mais s’il est acte de créateur et exercice de la création alors le pouvoir je le célèbre.
– De Antoine de Saint-Exupéry / Citadelle
La seule utilité du pouvoir est de donner la capacité de faire de grandes choses ou des plus petites mais uniquement pour améliorer la Vie. Pourvoir, c’est avoir la capacité de … [à vous de choisir comment vous souhaitez finir cette phrase]. Et, ce que vous en ferez… pour le bien, pour le mal, pour soi, pour l’autre, pour le bien commun…
Les pouvoirs sont des dons qui vous ont été offerts par la Vie.
Attention toutefois, les jeux de pouvoir raccourcissent la Vie, que vous soyez bon ou méchant, bienfaisant ou méprisable. Vous n’avez qu’à regarder Game of thrones !

Et vous ? quel pouvoir aimeriez-vous avoir ?

Répondez en postant un commentaire 😉

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :