Gagner en Conscience & en Excellence

Au commencement de mon activité de coach, je m’étais positionnée sur l’accompagnement vers votre excellence. Or, il semble que dans ce retour à l’Origine, que j’ai abordé à plusieurs reprises dernièrement, je revienne clairement sur ce positionnement.

C’est avec un peu de nostalgie que je vous partage ici le tout premier logo qui a été lié à mon activité. C’était clairement une esquisse et je suis en capacité de le voir aujourd’hui.

J’imagine d’ailleurs que de le voir permettra à certain.e.s de comprendre pourquoi mon site s’appelle coach-ngo.com
Nom de domaine qui avec le temps est devenu presque incompréhensible.

Je vous partage ci-dessous l’extrait d’une interview que j’ai eu le plaisir de réaliser.

Pourquoi “accompagnement vers votre excellence” ?

Dans ma perception de l’humain, chacun de nous porte en lui/elle une multitude de potentiels. Ceux-ci ont des degrés respectifs de facilités ou de difficultés à pouvoir pouvoir émerger et être mobilisés par leur porteur.
Notre chemin de vie consisterait à expérimenter différentes situations, contextes, épreuves pour développer ces potentiels.
Cela se matérialise grâce aux expériences que nous offre la Vie.

En quoi est-ce nouveau ?

Ca ne l’est probablement pas.
Pour avoir étudié de nombreux livres sacrés, les enseignements issus de la science initiatique, l’alchimie… etc… cela ne me semble pas nouveau. Mais autre.
En tout cas, c’est une évidence pour moi.
Chacun a un chemin spécifique à arborer qui est multiple mais qui est le sien pour pouvoir réaliser le job.
C’est cela selon moi notre chemin de vie.

C’est quoi l’excellence selon toi ?

Pour moi, cela s’apparente à incarner la meilleure version de soi-même pour être au service de plus grand que Soi. C’est offrir le meilleur de ce que nous portons en nous.
Quand je parle de la meilleure version de soi-même, ce n’est pas dans le sens où beaucoup l’entendent. C’est-à-dire, ce n’est pas ce concept communément utilisé dans le domaine du développement personnel.

L’excellence, selon moi, est le fruit de la révélation de cet être que nous sommes profondément.
Il peut être libéré et s’incarner lorsque nous avons réalisé toutes les opérations de sublimation de la matière.
Ce qui revient à la sublimation totale de l’être.

C’est ce que Michel-ange décrivait mais appliqué à l’humain.

J’ai vu un ange dans le marbre
et
j’ai seulement ciselé jusqu’à l’en libérer.

– Michel-Ange (Michelangelo Buonarroti de son vrai nom)

Michel-Ange a toujours été reconnu pour son grand talent, son travail acharné…
Bref pour son excellence.

Cela avait un revers. Il y a toujours un revers !
Toute chose qui existe dans la matière a deux faces.
En contre-partie de son talent, de son génie, de son excellence, Michel-ange était connu pour être difficile.
Entendez que pour lui, beaucoup d’éléments étaient non négociables.
Selon moi cela s’explique et a un sens fort.

Je perçois ses non-compromis, non pas comme des caprices mais tels que des nécessités reconnues, identifiées et discernées en conscience.
On appelle cela la rectitude et elle s’accompagne de la cohérence.

Il est fort à parier que sans cela, il n’aurait pas pu offrir tant de Beauté au travers de ses peintures, ses sculptures, ses poèmes…
Ou plutôt devrai-je dire pour être en cohérence avec sa conscience, au travers des peintures, des sculptures, des poèmes… qu’il a révélé.

Il était avant tout un être engagé; certaines choses étaient donc nécessairement non-négociables.

Voici ce qui est dit de lui :

Quand l’artiste lâche ses outils pour réfléchir, il devient poète !
Sans aucun doute, Michel-Ange était de ceux dont on peut dire qu’il était “touché par la grâce”, pour détenir autant de perfections dans ses différentes réalisations.
Il était plus encore !…

– le suprême de l’Art

Lui-même ne se définissait pas comme un être têtu ou borné.

Voici ce qu’il disait de la pratique de son art en tant que sculpteur.

Tout ce qu’un grand artiste peut concevoir, le marbre le renferme en son sein ;
mais il n’y a qu’une main obéissante à la pensée qui puisse l’en faire éclore.

– Michel-ange

On pourrait pensé qu’il avait juste mauvais caractère et un gros ego.

Mais alors, comment ce fait-il qu’il ne signait pas les sculptures réalisées de sa main ?
Si son ego était si gros, il aurait nécessairement signé ses oeuvres.

Selon moi, c’est parce qu’il était conscient qu’elles n’étaient pas de sa création mais le fruit de ce que lui avait susurré l’inspiration.

Il n’a signé qu’une seule des sculptures qu’il a réalisées au fil de sa vie.
Le biographe de Michel-Ange, Giorgio Vasari, explique que le sculpteur aurait ajouté la signature après avoir livré la Pietà.
Il s’agit de cette scène, représentant la Vierge Marie pleurant la perte de Jésus-Christ, étendu sur ses genoux, achevée en 1499 et qui se trouve dans la basilique Saint-Pierre.
L’histoire raconte qu’il l’aurait fait après avoir entendu quelqu’un attribuer l’œuvre à un autre artiste.
C’est quelque chose qu’il aurait regretté plus tard, se promettant de ne jamais rien signer d’autre.

L’excellence serait donc le fruit d’un travail d’inspiration et de conscience ?

Je vais garder l’exemple de Michel-Ange, parce que j’aime bien son nom 🙃 et je trouve qu’il est un bon sujet d’illustration.

L’excellence demande de la constance et de ne jamais se laisser aller à la facilité.
Cela demande un leadership mais un leadership intérieur. Cela se manifeste dans la mesure où existe une réelle discipline.
Il est important de comprendre que cela se joue entre soi et Soi.
Tout ce qui vient de l’extérieur n’est là que pour valider ou invalider.
Ce sont des épreuves, un examen continu à l’école de la Vie.

Michel-ange était un travailleur méticuleux, attentif au détail, acharné. Comme Léonard da Vinci d’ailleurs.
Il était porteur d’une vision créative et se sentait investi d’une mission qui dépassait sa petite vie d’humain.
C’est pourquoi, il travaillait avec foi et se mettait clairement au service avec une recherche constante de perfectionnement.
Mais pas dans le sens d’un excès de perfectionnisme. Il cherchait à offrir le meilleur quoi qu’il advienne.

Beaucoup croient — et je le crois aussi — que j’ai été désigné pour cette œuvre par Dieu.
Malgré ma vieillesse, je ne veux pas y renoncer; je travaille par amour pour Dieu et je mets toute mon espérance en Lui.

– Michel-ange

En quoi cela est un travail qui demande à gagner en conscience ?

Crédit photo : Lætitia Trilleau

J’entends d’ici ceux qui disent et pensent que cela n’a rien de compliqué de développer de nouvelles ressources.
Une petite séance d’hypnose, d’EMDR, de PNL, de quantum touch, d’access bar… ou je ne sais quoi d’autre, il y a toujours un nouveau truc révolutionnaire qui revient au même…
Se laisser faire, donner le contrôle à l’autre, se faire driver plus ou moins passivement, sans effort et c’est fait !
Magie magie !

Où on s’achète une formation et en deux coups de cuillère à pot on est compétent.

Sauf que dans les deux cas c’est faux. Cela ne fonctionne pas comme ça.

Dans le premier cas, on obtient du savoir et de la théorie, pas une expérience.
On voit bien les désordres que cela amène dans le monde de l’entreprise !

Dans le deuxième cas, les résultats peuvent sembler dingues, magiques même.
Mais c’est souvent des jambes de bois temporaires qui ne permettent pas de profondément réaliser et ancrer le travail.
Bien sûr que dans certaines configurations et dans certains cas c’est opportun et cela fonctionne.

Attention tout de même là, nous parlons d’Excellence, de Conscience, d’engagement intérieur, de faire alliance avec notre âme et ce qui est plus grand que nous.

Le pire, c’est lorsque ces outils sont mal utilisés ou que le travail, l’intention, l’axe sont mal positionnés. Dans cette configuration, cela devient juste la meilleure façon de se tirer une balle dans le pied.

Le travail de perfectionnement pour incarner notre excellence se doit d’être fait en conscience.

C’est un cheminement intérieur actif qu’il est bon de réaliser.
Pourquoi ?
Parce que le risque, c’est d’aller mobiliser par un procédé interventionniste une ressource qui n’aurait pas dû l’être.
C’est ainsi que l’air de rien, sans s’en rendre compte, nous allons éliminer des éléments qui étaient nécessaires pour pouvoir réaliser certains de nos apprentissages et rendre impossible l’acquisition des enseignements que nous avions à en tirer.

En passant par un penchant interventionniste manquant de conscience, nous allons nous empêcher de réaliser notre chemin de vie. Nous allons corrompre nos possibilités de grandissement intérieur. Ainsi, nous dégringolons et perdons le bénéfice du chemin parcouru. Il faudra repartir de la case départ de l’expérience. Lorsque et si une autre vient à être disponible pour nous.

Lorsque la Conscience est absente du champ opératoire
nous prenons de grands risques.

– Lætitia TRILLEAU

C’est en cela que l’élargissement de Conscience est une nécessité à qui souhaite répondre aux aspirations de son âme.
Mais pas que.
Gagner en Conscience, c’est se permettre de vivre en lien avec soi, les autres et le monde, en harmonie.

Alors certes, il y a des périodes charnières qui peuvent être inconfortables, mais lorsque nous sommes accompagné.e.s et soutenu.e.s, ces périodes se rétrécissent. Elles ne s’installent pas dans le temps. On pourrait presque dire qu’elles se dissolvent instantanément dès que nous posons de la Conscience au bon endroit avec les aspectations appropriées.

Si je comprend bien, malgré tout, nous vivrons des expériences désagréables ?

Les épreuves sont des initiations. La Vie est initiatique !
Chaque expérience nous apprend à ressentir, écouter, voir… et ainsi à prendre de bonnes décisions et à poser de meilleurs choix. Entendez : des choix qui seront en résonance avec ce qui est, ce qui doit être, aux aspirations de notre âme, en reliance avec le tout et en résonance avec qui nous sommes dans notre Unicité.

Ici, je ne vous parle pas de théorie.
Je vous parle de ce que je vis, ce que j’observe et ce qui ressort des accompagnements.

Comme vous le savez probablement, j’ai fais le choix de garantir la confidentialité des personnes que j’accompagne. Ainsi, il ne leur est pas imposé de témoigner en fin d’accompagnement. Je pourrais pourtant exiger cela comme beaucoup le font.
Mais, quel en serait le sens ?

A part de chercher à montrer et convaincre de l’efficacité des accompagnements.
Mais pourquoi faire cela alors qu’il n’y a pas deux accompagnements identiques ? Personne ne fait la même expérience à mon contact. Il s’agit d’accompagnements en Conscience. Tout est co-créé ensemble. Il n’y a pas de théorie, de parcours ou de méthode.

Alors, il me semble plus juste de proposer à chacun.e en conscience de témoigner en conscience selon ce qui est bon et juste pour elle/lui. L’ouverture de conscience se joue aussi ici. Tout comme le choix de la donation que chacun.e est invité.e à réaliser en conscience.

Le choix en conscience ne se joue pas sur choisir le choix 1 ou le choix 2 cela va bien plus loin que cela. de la même façon que réaliser quelque chose en conscience n’est pas d’observer si nous le faisons ou pas. Mais, notamment, sur le comment on choisit de le faire ou pas. Comment cela se joue en nous et autour de nous. Les résonances, dissonances, réactions, conséquences, mise en mouvement de soi et des éléments qui nous constituent ou qui interagissent avec nous… etc…

C’est tout cela que nous apprenons à discerner et percevoir ensemble. C’est un apprentissage en soi. Un apprentissage de grandissement et de descente en profondeur. A travers l’accompagnement, le monde que vous percevez à l’extérieur de vous et à l’intérieur de vous devient bien plus vaste, riche et profond. C’est aussi un univers dont toute la structure est bien différente de ce que vous pouvez percevoir avant. Et nous apprenons aussi à aller au-delà de cela. Ensemble, si vous y êtes prête, nous arpenterons un espace encore bien au-delà de tout cela, au-delà de la matière, au-delà du mental, là où tout est et n’est pas en même temps.

En quoi cela est utile ?

Il ne me semble pas que utile est ici le bon terme.
Ce que vous y gagnerez, c’est une perception de la vie, une manière de vivre qui sera bien plus riche, plus nourrissante, plus paisible, plus joyeuse,…
Il serait difficile d’expliquer cela en quelques mots.
A chaque pas en avant nous gagnons en qualité de vie.
Peut-être pas dans le sens ou vous l’entendez, en tout cas pas dans le sens ou cette phrase est utilisée habituellement.
Mais cela change radicalement la vie sans pour autant que celle-ci change.

Et pourtant, vous vivez une nouvelle vie et vous ressentez cela jusque dans votre profondeur la plus abyssale.
Cela vous rend stable, paisible, ancré.e, authentique, magnétique, charismatique… Est votre quotidien devient bien plus fluide.

Ce qui ne changera pas après un élargissement de Conscience lorsque nous manifestons notre Excellence

Le monde et ses circonstances n’auront pas changées.
Mais, nous expérimentons le monde différemment comme si nous étions là mais sur une autre couche.
Un peu comme si nous vivions en réalité augmentée. Les choses s’alignent et s’enchainent bien plus facilement.
Nous vivons moins de frustrations, de résistance…

Pour illustrer, je vous rapporte une discussion qui a eu lieu il y a quelques jours avec mon compagnon

– Non mais c’est dingue, on aurait voulu le faire, on n’y serait pas arrivé !
– C’est vrai qu’en terme de probabilité, il y avait peu de chance que j’appelle cette dame juste avant qu’elle décide de jeter tout ça et après qu’elle l’ai chargé dans un camion. L’avantage c’est que ça règle notre problème de livraison.
– C’est clair !
[…]
Une heure plus tard la dame arrive chez nous et mon compagnon reconnait un ami à lui qui conduit le camion.
– Non mais c’est pas possible ! c’est … !
– Ah ! le hasard ! Dieu est grand
– Non, c’est toi qui est magnétique. C’est tout le temps comme ça !
– C’est parce que j’écoute
– Non, c’est plus que ça
– Si tu le dis…

Je vous passe les détails parce qu’ils nous appartiennent.
Mais au final, nous avons reçu et il nous a été donné ce dont nous avions besoin.
Et cela a contenté tout le monde mais l’ami et sa compagne que nous avons remerciés tout comme les autres acteurs de l’invisible qui on permis tout cela.

J’aurais bien continué à te poser des questions car tes réponses sont passionnantes, mais le temps imparti arrive à sa fin. Merci d’avoir répondu à mes questions.

Merci de m’avoir proposé cette interview et merci de vos questions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables.