Réussir votre consultation de voyance

Si vous souhaitez consulter un voyant, ou que vous le faites déjà, réussir votre consultation de voyance vous tient certainement à coeur. Il me semble intéressant de prendre conscience que cette réussite dépend du voyant et également beaucoup de vous.

Entrer dans un cabinet de voyance n’est pas un acte anodin.

En le faisant, vous acceptez que tout est possible.

Vous avez certainement une idée de ce pour quoi vous souhaitez le consulter. Mais, il est possible que ce dont il vous parlera soit totalement différent. Il est donc nécessaire d’être prêt à accepter, avant même d’y aller de perdre vos repères.

L’idée étant que vous ne savez pas ce qui va être dit. Mais, vous êtes très curieux/se de le découvrir.

Le voyant vous expose les possibilités probables de futur qui s’offrent à vous à un instant t.

La notion d’instant « t » est essentielle. La prédiction dépend des décisions que vous avez prises jusqu’alors.

En fonction de vos décisions futures, dans votre capacité à dépasser les épreuves de la vie et à dépasser certains apprentissages, vous pouvez vous déplacer de variante. Les variantes étant les possibilités de réalité qui existent déjà dans d’autres dimensions.

Les délais peuvent aussi être décalés.

Le temps est une notion complexe en voyance. De l’autre côté, le temps n’existe pas. Tout est comme suspendu. Il est donc complexe de dater les époques. Cela peut être fait par estimation, en fonction du contenu environnemental des flashs, d’une date inscrite sur un document… Mais, cela reste complexe.

Pour les lieux, c’est un peu le même acabit. Il peut vous être annoncé que vous ferez un rencontre à St Petersbourg et que vous fassiez cette rencontre dans un restaurant qui porte ce nom.

Que faut-il savoir pour réussir une séance ?

Une séance de voyance est avant tout une rencontre entre vous et le voyant. Les affinités sont une composante importante, tout comme le comportement que vous adoptez. Une interaction doit exister comme dans toute autre relation.

Le but n’est pas de montrer au voyant qu’il se trompe. Ce serait absurde.

Votre objectif est que les prédictions puissent être optimales. Pour cela, il vous faut avoir confiance en vous, en lui, en l’univers.

Savoir écouter les prédictions, sans chercher à les contre-dire

En venant, la plupart de consultants savent ce qu’ils veulent entendre. Mais, il faut que vous soyez prêt(e) à accueillir ce qui vous sera dit. Même si ce n’est pas ce que vous vouliez entendre.

Malgré toute sa magie, la voyance ne fait pas de miracle.
Ce n’est pas le voyant qui décide de ce que vous allez vivre. Il n’est qu’un messager. Il retranscrit ce qu’il perçoit.

Parler ou se taire ?

Il n’est pas ici question d’être silencieux/se tout le long de la séance, mais couper constamment la parole au voyant peut couper sa connexion.

Quel que soit le message qui vous est délivré, n’oubliez pas que le voyant est un messager.
Le message n’est pas de lui, alors, ne vous énervez pas. On ne tire pas sur le messager !
Il ne fait que retranscrire du mieux possible ce qui lui est communiqué et en fonction de ce que vous êtes prêt(e) et de ce qui est bon, juste et utile pour vous de savoir.

Soyez poli(e)et courtois(e).

Le voyant n’est pas un robot.
Il a besoin d’un petit moment d’adaptation pour se connecter à l’endroit où vous en êtes dans votre vie.
C’est un moment, où souvent, il a besoin de commencer à parler seul pour que le déroulé se mette en mouvement. Mais la séance n’est pas un jeu de devinettes. C’est un échange.
Soyez un bon participant ni trop silencieux, ni trop bavard. Et, accueillez.

La voyance influence-t-elle la vie des gens ?

Oui et non. Oui, quand le consultant décide de changer de comportement ou de décision suite à ce qui lui a été dit en voyance.

Non, parce qu’en général, les consultants ne changent rien préférant croire que le voyant s’est trompé et ils vivent ce qu’ils ont choisi de vivre.

Le déni de ce qui a été dévoilé réside parfois dans le fait qu’il est délicieux de vivre sa vie et d’avancer dans le temps sans savoir ce que la vie va vous offrir.

Ne pas soupçonner ce que vous réserve demain est un luxe que le voyant, quoi qu’il en dise vous envie.

Peut-on reprocher au voyant de s’être tromper ?

Le voyant vous expose ce qu’il voit… à l’instant t. Il ne se trompe donc pas.

Reproche-t-on à son psy d’être toujours en thérapie après plusieurs années ? à son caviste, la cuite qu’on a pris la veille avec les bouteilles qu’il vous a vendu ? à un magasin de vêtements de vous avoir vendu un pantalon qui vous boudine ?
Alors, pourquoi vouloir faire des reproches à votre voyant ?

Peut-être parce que vous désiriez autre chose et que ça ne peut pas être de votre faute…
Avez-vous tenu compte des conseils donnés ? acquis les apprentissages que vous aviez à acquérir ?
Non, sans blague… prenez vos responsabilités !

Les voyants ont un ego surdimentionné ?

Soyons clair, le métier de voyant, comme de nombreux autres métiers liés au monde du subtil sont compliqués à vivre. Accepter son don est déjà une épreuve. Le revendiquer en acceptant d’en faire son métier est encore plus complexe. Croire en notre propre capacité à faire des prédictions justes en est une autre.

Pour pouvoir faire ce métier, le voyant est confronté à de nombreuses difficultés. S’il n’avait pas une grande confiance en lui et en son intuition (qui peut sembler aux yeux du néophyte exagéré), il croulerait sous ses doutes.

Ce qui peut paraître un ego surdimentionné n’est qu’un aplomb qui peut paraître excessif. Mais sans cela, le voyant ne pourrait pas être ce qu’il est. En vivant dans le doute, on ne fait pas de prédiction.


Plus de renseignement : www.rectoverseau.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *