Menu

Défi 21 jours de gratitude 3- Aimez-vous vous-même.

Sagesse bien ordonnée commence toujours par soi-même. ^^ Aimez-vous !

Vous, et le monde qui est en vous, êtes la base de travail initiale et incontournable pour avoir un impact sur le monde extérieur. Pour aimer la vie, l’univers ou simplement votre prochain, commencez par vous. Aimez-vous !

Vous avez raté le début du défi 21 jours de gratitude ? Il démarre ici : Défi 21 jours de gratitude 1- Sourire à la Vie

On prend souvent cet exemple des consignes de sécurité dans l’avion car cela reste très parlant.

Durant la verbalisation des consignes de sécurité, il vous est demandé de mettre votre masque à oxygène avant de chercher à aider les autres. C’est très important pour pouvoir sauver des vies.
En effet, pour sauver des vies, il faut être vivant. Sinon, nous allons tous mourrir.

Pour aimer les autres, aimez-vous !

Un maître avait dit, bien avant notre naissance :

Aimez-vous les uns, les autres.

Quelle belle invitation ! Pourtant, il aurait été bon de préciser que pouvoir bien aimer les uns et les autres et le faire de la bonne manière, il faut d’accord bien aimer un être très important et incontournable pour réaliser cette invitation. C’est s’aimer Soi.

Cela, je peux en attester en témoignage des centaines d’accompagnements que j’ai eu à réaliser. Et, je suis pleine de gratitude pour tous ces temps, ces histoires de vie, ces expériences partagées, ces moments co-créés et pour toutes les personnes qui ont choisi de me faire confiance à travers un accompagnement. Dans de nombreux cas, nous avons pu observer, constater, percevoir, que de nombreux problèmes et difficultés venait d’un désamour ou un mal-amour de soi. Cela est vrai pour ce qui concerne les relations de couple mais aussi dans tous les autres types de relations : professionnelles, familiales, amicales,… mais aussi dans le cadre de notre relation à l’argent, à l’amour, à la réussite, à la réalisation de soi…

Amour inconditionnel

L’autre est une extension de soi 

En coaching, tout comme pour les médecines ancestrales, thérapies alternatives, techniques de développement personnel, en psychologie, et même en spiritualité, il existe un principe :

Ce que nous percevons du monde extérieur et le reflet du monde intérieur.

Ainsi, l’autre, c’est Soi. Pour ceux qui ont eu la chance de participer au festival du livre de Mouans-sartoux en 2015, cela doit vous rappeler quelque chose n’est-ce pas ?

Pour les autres, le thème central était : l’autre comme moi.

Ce thème récurrent est un fait scientifique. Nous sommes fait de vide à L'autre comme moi99,999999999 %. Nous partageons donc 99,9999999% de nous avec tout ce qui existe et n’existe pas, que cela soit visible ou non, perceptible à l’oeil ou non.

Cette relativité de perception est tout à fait incroyable. Si nous prenions cela en compte à chaque nanoseconde de notre vie, notre existence humaine serait certainement bien différente, n’est-ce pas ? Qu’en pensez-vous ?

Acceptons de commencer par nous-même

Pour pouvoir soigner l’autre, il fait d’abord être en santé soi-même. Si nous ne sommes pas en forme, nous sommes moins disponible physiquement et mentalement. Ainsi, notre capacité à bien aider et bien soigner est grandement affaiblie. Il nous est alors impossible de donner le meilleur de nous-même. Pour aider au mieux son prochain et lui offrir des soins de qualité et adapté au mieux à ses besoins, il faut être soi-même disponible pour être présent(e), lui offrir une écoute active et peut-être lui apporter les conseils adaptés et judicieux, une prescription, ou autres… les mieux adaptés à ses besoins et/ou symptômes.

Or, pour écouter l’autre activement, il faut avoir fait la place en soi, être présent(e), être aligné(e) et centré(e)

Attention aux transferts.Transfert

De même, souvent, nous souhaitons soigner l’autre lorsque nous avons besoin d’être soigné(e) nous-mêmes. Ce fait est connu et reconnu dans le monde de l’accompagnement. C’est une vigilance à étudier avant de choisir de devenir accompagnant, coach ou thérapeute. Ici aussi il faut s’occuper de Soi d’abord, sinon, attention les dégâts !

En effet, le risque est alors de transférer notre propre problème, nos symptômes et notre solution adaptée à notre cas sur nos patients. Le risque est alors considérable. Or, la personne faisant le transfert n’en est pas conscient(e). A ce moment précis, son besoin interne s’exprime dans une recherche externe qui se transfert sur l’autre.

Aimez-vous en observant vos besoins au lieu de vous focaliser sur ceux des autres.

Attention, ne prenez pas cela pour une invitation à l’égoïsme. Là nous sommes à l’autre extrême. Et pourtant… A ce propos, je conseille à toute personne qui a peur que cela la pousse vers l’égoïsme de lire : Je suis la personne la plus grande égoïste qui soit

Lorsqu’une personne me contacte en m’annonçant que sa fille/mère/amie… ou son fils/père/frère/ami/compagnon… a besoin d’un accompagnement, mon gyrophare intérieur s’enclenche.
Etonnement, en écrivant cela, je me rends compte que ce q’est pas le cas lorsque c’est un manager/directeur/dirigeant pour un membre de son équipe. Je me note pour plus tard d’y être plus attentive. 

Dans un couple, ce type de transfert est légion car notre binôme est notre miroir. Il n’y a qu’à voir le nombre de couvade chez les futurs papas… Notre inconscient est un grand farceur 😉

Bref, pour pouvoir exprimer de la gratitude envers l’univers, l’autre, commençons par avoir de la gratitude pour notre moi profond.

Aimez-vous, remerciez-vous, prenez soin de vous.

Prendre soin de soiAménagez-vous un temps pour prendre soin de vous, c’est un acte d’amour pour soin. Allez chez l’esthéticienne pour un check-up global visage et corps. Offrez-vous un massage ! Aimez-vous en prenant soin de vous. 

Ce sera l’occasion de préparer votre corps à étinceler, à offrir un accueil lumineux au monde extérieur.
Ajouter à cela le sourire radieux que vous arborez depuis quelques jours et vous serez fin prêt(e) à illuminer le monde de gratitude.

N’est-ce pas un joli programme ?
Je vous aime, alors aimez-vous !

Pour aller plus loin sur ce thème, je vous conseille l’article : Réussir à s’aimer
Si vous avez l’élan de demander à être accompagné(e), il vous est aussi possible de réserver un accompagnement

Soyez libre de partager un commentaire, poser une question…

2 réponses to “Défi 21 jours de gratitude 3- Aimez-vous vous-même.

  • Charité bien ordonnée commence toujours par soi-même n’est-ce pas ?
    L’amour vient à nous en commencant par s’aimer soi-même peut-être aussi ?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.