Menu

En temps de guerre… prônons la paix !

En temps de guerre… face à la haine… sournoise, injuste, injustifiée… prônons la paix !

1129578_64334030

Ne nous méprenons pas, nous sommes bel et bien en guerre. Mais cette guerre dans laquelle nous sommes pris à notre insu est médiatique, psychologique, énergétique. Elle n’a jamais cessé d’exister. Elle change simplement de forme en fonction de l’époque. Son seul but, diviser l’humanité, nous plonger dans la lourdeur et la densité de la matière et de l’illusion. Aujourd’hui, tout est fait pour donner de l’ampleur aux actes terroristes. Quelle forme prendra-t-elle demain ? et après-demain ?

Les attaques se multiplient dans des lieux stratégiques pour blesser les peuples dans leur coeur et dans leur esprit. Et comme par tout temps de guerre, il faut continuer à vivre en se protégeant, en étant vigilant(e) sans pour autant se terrer, en préservant la paix de notre écosystème intérieur sans se cacher ou s’empêcher de Vivre. Cela est possible si nous apprenons à créer un mode de sur-vie minimaliste.

Apprenons à faire autrement en vivant dans une paix intérieure même si la guerre fait rage à l’extérieur

Face au peuple de la Terre, l’ennemi n’est qu’un petit groupe de personnes éparses avec de faibles moyens humains. Par contre, ils savent enrôler par la peur à renfort d’argent. Leur méthode est d’utiliser la colère et l’envie de vengeance ou les convictions de certains comme tremplin. Et, ils ont du temps… mais pas plus que nous. La différence principale entre eux et nous et ce qui fait leur avantage c’est qu’ils bénéficient de beaucoup, beaucoup, trop de médiatisation. Cette dernière étant amplifiée par les pour et les contre ceci ou cela. Le but de tout ce qu’ils font est d’obtenir cette médiatisation. Ils veulent faire parler d’eux car l’égrégore qu’ils servent est celui de la peur.

Plus nous parlons des acteurs de cette guerre sournoise, plus la peur grandit et avec elle l’égrégore qui les nourrit dans l’invisible. 

Il leur faut donc être vus, choquer et faire parler d’eux. Les media sont leurs meilleurs alliés tout comme les personnes qui se laissent aller à la peur deviennent des partenaires complices de leur ascension.

Et au-delà de cela, les media nourrissent le même égrégore de peur et de terreur. Ensemble, ils nous vident de notre énergie lorsque nous leur offrons notre attention, notre regard. Alors même que nous nous nourrissons à la source de leur poubelle énergétique pleine de lourdeur et de densité sclérosante (cf.  Avec quoi nourrissons-nous notre esprit ?).

Or, ils ont réussi une prouesse extraordinaire pour continuer à pomper notre énergie telles des sangsues : ils nous ont rendus addicts à l’information. Ils nous font croire que si nous ne rencontrons pas l’information plusieurs fois par jour, nous allons rater quelque chose et que cela pourrait être grave. Alors que sincèrement, en n’ayant pas d’accès à l’information même une semaine entière, nous ne pourrons vivre que mieux !

Leurs choix d’attaques sont ciblés et stratégiques.

Dans le cas présent, leur cible est indéniablement les regroupements massifs à des dates clés. Ainsi que l’attaque de lieu symbolique. Leurs attaques doivent être outrageantes pour que leur but : faire parler d’eux, amener le regard sur eux; puisse être atteint. Leur intention est d’amener le regard du monde à se tourner vers eux et à s’attarder sur eux pour générer toujours plus de peur, de haine et de terreur.

Notre regard les nourrit, tout comme nos paroles, nos engagements et révoltes vis-à-vis d’eux. Chercher à lutter contre le terrorisme ne fait que le renforcer. C’est la base de l’énergétique (cf. Et si nous arrêtions de lutter contre ?). Pourquoi croyons-nous que les chrétiens prient pour demander à Dieu de poser son regard sur eux ou de tourner son visage (sa face) vers eux ?

Ici, je tiens à rappeler que la religion islamique a aussi une base chrétienne contrairement à ce que beaucoup croient. Les soufis étant le courant le plus visible pour en attester. Prenons conscience alors de l’absurdité de la chose. Des islamistes radicaux attaquent des chrétiens… cela revient à s’attaquer eux-mêmes. Comme cela a effectivement été le cas lors de l’attentat du 14 juillet à Nice. Une grande partie des personnes qui y étaient présentes étaient des familles musulmanes et islamistes. Mais ne soyons pas dupes, cela se répète sans cesse depuis des siècles et des siècles. Grâce aux divisions du peuple humain, à l’ego, au besoin d’appartenance et de vengeance… à la culture dans laquelle nous baignons et ce qui nous a conditionné dès notre enfance (les dessins animés et histoires d’affrontement, de bagarre, de compétition malsaines, les discussions et comportements des adultes… etc….

Que pouvons-nous faire face à la guerre ?

points-interrogation Engageons-nous pacifiquement mais fermement pour que la paix prévale sur Terre.

Il n’y a finalement peu de choses à faire. Le plus urgent est d’être, de cultiver notre paix intérieure et de l’étendre autour de nous par rayonnement.
S’indigner semble adapté. Mais une indignation non nourrie ni énergiquement ni émotionnellement.

Se révolter est tout bonnement inutile. Cela revient à nourrir l’égrégore responsable de tout cela.

Etre vigilant est une nécessité incontournable en tout temps.

Prions pour que les quelques pauvres d’esprit enrôlés dans les attentats ou autres manifestations de cette guerre qui ne cesse de changer de forme retrouvent la raison et la Paix intérieure. Soyons indulgents, ils se sont eux-mêmes fait leurrer.

Prions pour que l’humanité retrouve la raison pour qu’elle ne cesse de gagner en clarté et en discernement.

Les religions ou plutôt la spiritualité universelle dont elles sont issues à la base appelle à la paix pour tous. Croire que tuer puisse servir un Dieu monothéiste est tout bonnement absurde. Lire un livre sacré permet rapidement de s’en rendre compte. Pour les religions polythéistes, c’est un peu différent, elles incluent le culte d’une majorité de dieux inférieurs qui ne vivent que par l’énergie que leur offrent les humains en les adorant (cf. la série American gods qui illustre bien ce principe)

Ce sont les hommes avides de pouvoir, tentés par leurs démons intérieurs, qui tuent, haïssent… appellent à la division ou l’extermination d’autres êtres.

Faire preuve de compassion envers ses êtres perdus et certainement endoctrinés, trop faibles d’esprit pour se rendre compte que nous sommes un seul et même peuple : le peuple de la terre.

Pour le moment, ils sont incapables de comprendre ou même de percevoir que les différences de croyances, de cultures, de valeurs, d’us et coutumes,… nous enrichissent car elles sont complémentaires. Mais cela pourrait changer dans l’avenir si un élément vient éclairer leur conscience embrumée de ténèbres. Il leur suffirait de rencontrer l’agent magique d’être touchés par la grâce pour que toutes leurs illusions tombent en un instant.

Les attentats ou autres coups stratégiques n’ont qu’un seul et unique objectif : les rendre plus forts grâce à l’importance que leur donne les média et affaiblir l’esprit des peuples de la Terre. Alors, restons forts, joyeux, heureux, proches de notre famille et de notre prochain.

Choisissons notre camps et tenons notre position avec engagement, fermeté, rectitude et Amour

Pour amener l’humanité vers une ascension, plutôt que de nous laisser chuter dans la densité, nourrissons et entretenons notre paix intérieure, notre joie de vivre, notre créativité, notre gratitude envers la Vie.

Usons de notre pouvoir créateur pour créer du beau (cf. Chacun de nous est un créateur). L’égrégore de la peur souhaite utiliser notre pouvoir en le détournant vers lui pour nourrir ses intérêts.

Choisissons de l’orienter vers ce qui nous tient à coeur de créer et oeuvrons à chaque instant en ce sens. Pour cela, il est nécessaire que nous apprenions à maîtriser nos pensées et en choisissant de ne nourrir que celles qui ravissent notre coeur et notre âme.

Gardons-nous d’offrir de la haine et de sombrer dans la peur !

Phobies, peur et repliIl est possible que nous ressentions de la colère, de la tristesse, du dégoût ou d’autres émotions et sentiments. Cela est parfaitement compréhensible. Ne sommes-nous pas humains ?

Or, l’émotion est la preuve et le témoignage que nous sommes humains et vivants. Accueillons ses émotions pour ce qu’elles sont : des émotions. Elles sont nobles et nous informent de notre état intérieur. Ressentons-les et laissons-les aller. Surtout ne les retenons pas, cela n’aurait pas de sens. Il est absurde de croire que certaines émotions sont positives et d’autres négatives. Elles sont des messagères neutres qui nous parlent de nous. Leur présence a pour unique but de nous apprendre quelque chose à propos de nous (cf. Comprendre & Transcender les émotions).

Chercher à faire autrement, en se rebellant ou en voulant lutter contre, ne pourrait que nous faire sombrer dans la haine, le combat, la colère ou la peur. Or, c’est exactement ce que veulent ces personnes à l’esprit embrumé par la haine, endoctrinées dans l’absurdité de la guerre et les entités qui les manipulent. Notre haine ne ferait que renforcer la leur et les nourrir. Ce serait contre-indiqué, sauf si nous souhaitons, nous aussi, entretenir et faire perdurer l’état de guerre.

La vengeance ne sert à rien

ange vengeurLa vengeance ne ferait que nous mettre à la même place et au même niveau que celui, ou ceux, contre qui nous souhaitons nous venger.

Selon le Bardo-Thödol, le livre tibétain des morts :

« … les actes de l’homme, commis de son vivant, physiquement, en paroles ou en pensée, déterminent son destin dans l’état intermédiaire après la mort et la possibilité d’une naissance nouvelle. Tous les systèmes philosophiques hindous affirment unanimement que les actes, non seulement ont une conséquence immédiate, mais que leur « potentialité latente » se manifeste ultérieurement lors des circonstances appropriées où chaque  situation est le résultat de sa propre cause. Cet enchaînement causal est appelé le karma. « 

Ainsi, lors de ce que les chrétiens nomme le jugement dernier, appelé état intermédiaire, vue pénétrante,…

Bref, lorsqu’à lieu le passage des kamikazes, qui ont mal interprété le message du prophète (par exemple). Pour ceux qui pensaient devenir des martyrs, les conséquences seront toutes autres.

Ces assassins qui tuent pour devenir des martyrs seront tenus de se réincarnés pour vivre et expérimenter ce qu’ils ont fait subir à d’autres humains, de la souffrance, de la tristesse… Il en est ainsi de la loi du karma, du jugement dernier, de la loi universelle ou appelons-le comme nous le souhaitons pour que ce soit confortable.

Nous n’avons donc pas besoin de chercher à nous venger. Tout sera réguler sans que nous n’ayons à intervenir.

Celui qui peut être un martyr est celui qui ne fait point de mal, qui vit dans l’amour et dans le respect de tout ce qui existe. Il endure les maltraitances que l’ignorant lui inflige avec compassion, le pardonne et prie pour son âme. Celui-là, et lui seul sera un martyr et probablement un saint car il aura connu la souffrance sans l’infliger à son prochain.

Les actions réprimandées au moment du jugement sont les mêmes quelle que soit la religion ou le courant spirituel considéré : tendance à l’aveuglement c’est-à-dire, l’envie, la haine, l’ignorance, qui génère chez soi ou chez l’autre peur, angoisse, souffrance.

La voie juste est celle du respect et de l’amour inconditionnel envers soi, l’autre, les animaux et toute chose.

Rompons la chaîne de la haine et de la guerre

rompre-chaineEnsemble, nous avons le choix de porter un message de bienveillance. Aidons nos proches à ne pas réclamer vengeance et à ne pas sombrer dans la haine, la peur ou la colère.

Il n’est bien heureusement pas question de faire comme si rien ne s’était passé mais plus de faire en sorte que ce type de crime ne soit pas perpétrer une fois de plus ne serait-ce que par le relais de nos dires ou nos pensées.

Cette guerre porte les vestiges d’autres guerres au sein desquelles, de génération en génération, chaque camp a nourri la guerre par son désir de vengeance. La vengeance n’efface rien, n’arrange rien; Au contraire ! elle perpétue les atrocités. Choisissons de briser la chaîne et de faire le vœu que la paix prévale sur le monde.

Mon positionnement ne change pas. Je l’exprimais déjà dans le plaidoyer contre une vie de peur et de haine.

La seule « guerre qu’il faille mener est celle contre l’irrespect de la Vie, l’ignorance, la pollution et le gaspillage… pour que l’humanité puisse continuer à exister.
Or, cette guerre-là n’est pas une guerre.
C’est un engagement pacifique qui passe par montrer l’exemple.

Soyons en paix !

eveil-religion-universelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :