Menu

Expérimenter la respiration consciente – Défi zen – 3

Expérimenter la respiration consciente.

 Femme-respiration-consciente-bonheur-liberationComme nous le disions hier, la respiration consciente est certainement une des pratiques incontournables pour réussir le défi d’être plus zen et pour être en paix avec soi durablement.

La respiration consciente est une pratique ancestrale qui se retrouve dans la pratique zen, bouddhique, tantrique, méditative, hindouiste… On la retrouve également en relaxation, sophrologie, hypnose thérapeutique...

Bref, dans la majorité des pratiques visant à la relaxation, la détente ou la génération d’un état de conscience modifiée ou amplifié, il est question de respiration consciente. Mais, ce qu’il faut comprendre, c’est que le plus important, ce n’est pas la pratique ou la technique en elle-même c’est la respiration qui est la clé.

La respiration c’est la Vie

Sans respiration, il n’y a pas de vie. Ne dit-on pas prendre son prenez souffle lorsqu’on nait et rendre son dernier souffle lorsqu’on meurt ?

Le souffle vital est vecteur de vie. Or, de nos jours, on ne sait plus respirer. Il suffirait que nous recommandation à respirer pour que notre vie prenne une toute autre tournure. C’est d’ailleurs pour cela que la cohérence cardiaque à le vent en poupe. Mais même cette pratique peut-être simplifiée.

Pour faire une pause respiratoire, il vous suffit d’une série de trois inspiration et expiration profonde. Pas plus. Vous pouvez le faire partout et cela ne prend que 2 minutes maximum.

Pratiquer la respiration consciente

Bouddha l'éveilléPour l’expérimenter, immobilisez-vous dans une position qui vous convient. Vous pouvez être debout, assis(e), semie-allongée ou allongé(e). Ce qui est important, c’est que vous vous sentiez stable sur vos appuis.

Préférez une postule relâchée et confortable, cage thoracique ouverte (épaules vers l’arrière sans exagérer), les deux pieds à plat sur le sol si vous êtes assis(s) ou debout, décroisez vos jambes si vous êtes allongé(e).

Amener votre attention au centre de votre corps au niveau de votre barycentre ou de votre prexus solaire.

Inspirer profondément par le nez, sans résistance sur environ 5 secondes, vous pouvez penser « J’inspire » si vous le souhaitez mais ce n’est pas obligatoire.
Faites une courte pause.
Puis, expirez lentement par la bouche comme si vous souffliez dans une paille sur environ 8 à 10 secondes, sans rien forcer. Si vous n’arrivez pas à expirer aussi longtemps, cela n’a pas d’importance. Vous pouvez penser « J’expire » si vous le souhaitez.

Refaites la même opération au moins 3 fois et au maximum pour exécuter une série de 10 fois. Soyez tolérant(e) et prenez le temps. La plupart du temps, 3 fois suffit pour que vous ressentiez comme quelque chose qui se pose en vous là où vous avez poser votre attention. Vous savez alors que vous êtes connecté(e) à votre paix intérieure, il vous suffit de prendre le temps de la ressentir et de vous y connecter pleinement.

L’idée n’est pas de contraindre votre respiration mais que la respiration soit un moyen de vous « ramollir » de vous détendre, de vous relâcher et d’évacuer vos tensions, contractions et résistances intérieures et celles de votre corps.

Essayez de dédier au moins 3 moments par jour pour pratiquer cette respiration.

Cela prend très peu de temps et permet de faire une vraie pause. Cela est très efficace pour diminuer le niveau de stress ou pour diminuer les sensations d’angoisse. Vous calmez ainsi votre rythme intérieur, vous ralentissez efficacement pour mieux vous recentrer.

Il s’agit également d’une pratique incontournable pour développer votre présence, votre charisme et votre leadership. Le temps que vous investissez dans cette pratique, vous le regagnerez amplement grâce à l’état de paix bénéfique que vous aurez généré.

Elle est efficace dans le moment de pression et de stress pour vous détendre et/ou vous recentrer en cas de colère.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

S’inscrire à la Newsletter mensuelle

%d blogueurs aiment cette page :