Menu

Sortir de mon état d’épuisement

Comment sortir de mon état d’épuisement pour éviter d’affirmer Je veux tout plaquer et disparaître !

boy-828850_960_720

Notre objectif d’aujourd’hui est donc de sortir de mon état d’épuisement. Je ne sais pas si c’est une déformation d’énergéticienne qui m’oriente vers ce que je vous propose ou si c’est uniquement mon intuition. Quoi qu’il en soit, vous avez la possibilité d’essayer parce que vous êtes convaincu(e), d’essayer parce que vous êtes un bon sceptique qui préfère évaluer l’efficacité d’une méthode par l’expérience une fois le niveau de risque évaluer comme acceptable, ou d’être un sceptique fermé et ne pas le tenter. Dans tous les cas, c’est votre choix et il vous appartient.

AttentionAvant toutes choses, je tiens à vous rappeler que je ne suis pas médecin (cf. mon CV) et qu’en cas de pathologies psychiatriques, vous devez vous adresser à un psychiatre avant toute autre chose.

Après ces annonces de rigueur, revenons à nos moutons et surtout à nos pistes.

Qui êtes-vous ?

qui êtes-vous vraiment ?C’est de là que tout commence.
Qui êtes-vous ? En dehors de vos informations civiles et professionnelles, qui êtes-vous tout au fond de vous ?

C’est une vraie question que je vous pose. Qui êtes vous, au plus profond de vous-même ?
Essayez de répondre à cette question. Vous pourrez en mesurer la difficulté. Qu’est-ce qui vous différencie de tous les autres êtres humains ? Ou se trouve votre singularité, votre excellence ? Oui, tout se relie… Quelle est votre mission de vie ?

Vous êtes né(e) avec un panel des talents unique tout comme l’est votre empreinte digitale. Ce panel est la boite à outils pour réussir votre mission de vie, votre contribution au monde.

C’est en cherchant à répondre à cette question essentielle que j’ai fini par écrire ce texte.

water-263054_960_720

Votre fatigue énergétique est liée à trois facteurs :

1- Les soins que vous apportez à votre corps : Se reposer, bien manger (je n’ai pas dit beaucoup !), boire suffisamment d’eau, prendre soin de votre peau, vous apprêter, faire de l’activité physique, faire des câlins, sourire (oui lisez cet article)…

2- Le degré de bonheur auquel vous êtes. Le bonheur est un état subjectif et perceptif. En fonction de votre penchant à être optimiste ou pessimiste et en fonction de votre manière de voir les choses (le verre à moitié vide ou à moitié plein). Cela dépend aussi de vos critères d’évaluation de votre bonheur. Plus votre degré de bonheur à une moyenne élevée et plus vous avez la capacité de supporter les aléas de la vie. Cela limite votre dépense énergétique liée au psychique.

3- La distance qui vous éloigne de votre mission de vie, de qui vous êtes vraiment au fond de vous. Plus vous êtes loin et plus vous vous fatiguez. Il est donc essentiel de déterminer quelle est cette mission de vie pour vous en rapprocher.

painting-1077856_960_720

Eliminer la fatigue énergétique :

a- Prendre davantage soin de votre corps. (cf. ci-dessus) Si vous avez des enfants en bas age, vous

Photo de Sirichai Tichakorn

êtes en plein de dedans. Sinon, observez un enfant : quand il ne dort pas assez, ne mange pas à l’heure, manque de contacts charnels, d’attention, quand il ne se dépense pas physiquement… que se passe-t-il ?
Il exprime son manque d’énergie à sa façon. Vous qui êtes adulte, vous avez appris à gommer les manifestations tonitruantes. Pourtant les effets demeurent les mêmes, pensez-y !

b- Vous ressourcer. Pour cela, pratiquez l’activité qui vous met dans le flow. C’est dans la plupart des cas une activité créative ou sportive. Lorsque vous pratiquez cette activité, plus rien n’a d’importance. Le temps et le reste n’a plus d’importance.

La bonne directionc- Rapprochez-vous de votre mission de vie.
Oui, désolée… vous n’y couperez pas. Lorsque vous serez vous, et à votre place, votre dépense énergétique de résistance s’éliminera d’elle-même.

Ainsi, une de vos planches de salut est : Soyez vous-même !

Si cette étape vous semble difficile mais que vous souhaitez y travaillez, contactez-moi je peux vous proposer un accompagnement et des outils adaptés.

En étant moi-même, je pourrai sortir de mon état d’épuisement

Déployer son excellenceC’est un raccourci certes mais pour si les points a et b sont réalisés, le point c consiste à vous révéler à vous-même. Vous pouvez vous créer un mantra qui peut vous être utile du type « En étant moi-même, je suis plus fort(e) ou heureux/se ou présent(e) …

Mais, attention, je n’ai pas dit que c’était facile et que cela se ferait du tac-o-tac.

Devenir soi-même est un cheminement. A chaque nouvel instant, nous ne sommes plus la personne de l’instant précédent, et nous ne sommes pas encore celle de l’instant suivant. Ainsi, à chaque instant nous devons continuer à être attentif à nous-même. FormuleZenC’est toute la difficulté qu’il faut traverser et embrasser pour travailler votre présence et votre leadership authentique.

L’objectif ultime est bien là. Etre aligné, centré, présent et laisser s’exprimer notre leadership authentique.

Soyez libre de poster un commentaire, une question, une remarque en utilisant l’espace de commentaire ci-dessous.

10 réponses to “Sortir de mon état d’épuisement

  • Merci pour cet article

  • bonjours voila je vous explique globalement la situation mon copain est mecanicien depuis ns
    entre temps il y a eu un changement de patron et de puis plus rien ne va
    pression permanente sur lui ect
    il est de plus en plus fatiguer a fleur de peau enfin bref il ne veut pas aller voir un medecin pour au moins se mettre en aret pour s eloigner un peu de tout sa.
    je ne c est plus comment faire avez vous des solutions?
    Puis je allez voir moi meme un medecin pour lui expliquer la situation? donc voila merci d avance pour votre reponse

    • Bonjour Andrew,
      Je suis désolée de lire votre message. Tout d’abord parce que c’est toujours difficile d’être dans une situation comme la vôtre ou celle de votre copain. Mais aussi, parce que malheureusement, vous ne pourrez rien faire pour lui à part l’aimer et lui communiquer votre soutien.
      C’est à votre copain de se prendre en main et faire le nécessaire pour ce sortir de cette situation. S’il ne le fait pas c’est que consciemment ou inconsciemment cette situation nourrit quelque chose en lui.
      Lui seul pourra décider de se sortir de cette situation. Si vous ajouter du poids au problème par vos réactions, cela ne lui pèsera que plus. Alors, aimez-le et laissez-le faire comme il est bon pour lui. Simplement, vous pouvez lui signifiez que vous êtes disposée à l’aider s’il le souhaite.
      Courage.
      Je vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année.

Trackbacks & Pings

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :