Menu

La pensée positive ne suffit pas !

be positiveLa pensée positive ne suffit pas !

Je rebondis sur un commentaire partagé suite à un précédent article « Défi 21 jours de gratitude 7-pour votre corps« . Une des lectrices a réagi en m’indiquant qu’elle pratiquait déjà la méthode de la pensée positive mais que cela ne donnait rien; à son grand regret. Et elle me demandait de lui dire : Pourquoi ?
Et bien, voici ma réponse : C’est parce que la pensée positive ne suffit pas !

Il me semble très important, effectivement, de proposer un complément sur ce thème. Il est clair que cela s’impose.
Vous pouvez trouver de nos jours un éventail très très large d’ouvrages sur la pensée positive, le secret, la clé… et pléthores de propositions du même ordre. Ces derniers allant de la réussite grâce à la projection, la visualisation, l’auto-hypnose, la pensée positive et d’autres techniques de préparation mentale.

angel-749625_960_720Parfois, je suis même choquée de voir des blogueurs/euses prendre des raccourcis peu opportuns pour en exposer une version résumée coupée au couteau. Même le plus bel ange arborant la meilleure intention possible, peut faire des erreurs de coupe. Quant bien même, l’intention de faire bien ou d’aider les autres en serait l’origine. Pourtant, une certaine bienveillance devrait nous prémunir de prendre des raccourcis qui dénaturent l’efficacité de la méthode. Mais ce n’est pas le cas.
En allégeant le processus, on en élimine des étapes clés et la nature du message en est sévèrement altéré. La réussite en devient alors peu probable voir impossible.

Il est vrai que nombre de blogueurs/euses et auteurs plus ou moins confirmé(e)s souhaitent surtout faire du contenu pour faire du contenu ou du buzz ou de l’argent. Certain(e)s même sous-traitent la rédaction de leur(s) article(s) pour « gagner » du temps. Ici, ce n’est pas le style de la maison. Bref…

Pratiquer la visualisation, la pensée positive, la projection,… c’est bien mais ça ne suffit pas.

Ironman NiceImaginez un sportif qui veut remporter l’Ironman de Nice. Il s’agit d’un célèbre triathlon connu pour sa difficulté. Des sportifs du monde entier viennent y participer. Il y a un grand nombre de concurrents au départ… et beaucoup moins à l’arrivée. Atteindre l’arrivée est déjà un défi en soit !

Notre sportif se prépare mentalement. Il visualise sa victoire, se projette dans la course, se lève tous les matins sûr et certain qu’il va gagner… Il y croit dur comme fer, se voit déjà entrain de franchir la ligne d’arrivée, ressentir la Joie de la Victoire….

Va-t-il gagner l’Ironman ainsi ?

Évidemment que non !

Il manque de grosses briques à l’édifice pour construire sa victoire !

Il faudrait pour commencer qu’il s’entraîne, qu’il se conditionne, qu’il se donne les moyens dans le monde matériel. Un Ironman, ce n’est pas à la portée du pékin moyen (vous noterez ici que cela n’a rien de péjoratif ou de raciste, j’ai moi-même des origines asiatiques). Cela implique un vrai dépassement physique et mental de soi. Cela implique de sortir de sa zone de confort, de se dépasser chaque jour un peu plus dans la matière, pas que dans la psyché. Un entraînement régulier rigoureux, un changement d’alimentation, d’hydratation… Tant de choses qui s’inscrivent dans la matière doivent être mises en place !

Pourquoi la pensée positive ne suffit pas ?

rêver, se projeterLa plupart des personnes avec qui j’ai pu échanger sur la pensée positive et autres techniques de préparation mentale, s’arrêtent pourtant à cette seule et unique technique. Attention, je ne parle pas des coach sportifs expérimentés spécialisés en préparation mental qui, lorsqu’ils sont compétents ne s’arrêtent évidemment pas à la pensée positive !
Pour les autres, heu… Je n’ sais pas comment vous dire…

Si cette méthode se suffisait à elle-même, je serai déjà multimilliardaire et PDG d’une vingtaine de sociétés innovantes à succès. J’aurais écris des centaines d’ouvrages. Je jouirais de plusieurs brevets innovants à mon actifs ! J’aurais produits plusieurs films et tout au moins changé le monde de paradigme. Mais c’est le propre des gens comme moi (les zèbres). Ils se passionnent facilement, enchaînent les idées à une vitesse fulgurante, échafaudent des stratégies plus vite que la vitesse de la pensée, mais présentent des difficultés à faire dans la matière. D’ailleurs, ça se voit de façon flagrante dans l’écriture manuscrite. (Vous comprendrez le jour où vous tomberez sur un document écrit de ma main. Ambiance : Mademoiselle a deux mains gauches et une écriture de chat).

Les synchronicités en ligne de mire.

carnival-686276_960_720Un problème similaire se pose avec les synchronicités. J’entends parfois :

Ecoute ! J’ai tout fait, tout donné, j’étais hyper motivé(e)… Mais ça n’a pas fonctionné.
sad
C’est un signe… Faut pas que j’insiste…c’est ça ?

Hein ? Quoi ! Non mais sans blague… ?!!! Vous croyez vraiment que tout va vous tomber tout cru dans la bouche ?

Ah bon ? Pourtant j’ai cru comprendre que si c’était ma voie, tout s’imbriquerait parfaitement sans effort ! 

Et bien, détrompez-vous ! Comme quelqu’un l’a déjà dit avant moi,

La réussite c’est aller d’échec en échec avec enthousiasme

Tout succès durable se construit. A l’instar de la préparation à un marathon, il y a tout un tas d’étapes préparatoires que nous ne percevons pas toujours mais qui sont nécessaires. Quand les choses sont trop faciles, je me méfie de l’éventualité d’avoir signé un contrat avec le diable. J’entends par là qu’à un moment, il va falloir payer.

Sincèrement, et sans jugement aucun, il semble que le principe de la pensée positive ait été mal perçu

Avez-vous raté la partie qui parle de constance ou est-ce qu’elle était manquante ?
Pour mieux en percevoir le fond, je vous conseille de lire « Réfléchissez et devenez riche »
de Napoleon Hill. Ce best-seller est disponible pour moins de 10 euros. Il serait dommage de vous en priver !
Il y a également un excellent livre dont je vous avais déjà parlé « Trouver son élément » de Ken Robinson.

Voici une affirmation de mon cru que je vous offre, réfléchissez-y !

La vie est généreuse avec les audacieux qui font preuve de ténacité.

Si vous vous dégonflez à la moindre difficulté, il est peu probable que vous puissiez initier les grands changements dont vous rêvez. En effet, la résistance au changement risque d’être plus forte que votre motivation.

C’est là que la pensée positive est censée vous aider. Elle est utile pour vous rappeler votre objectif pour nourrir votre motivation et vous fournir la force de persister. Mais, elle est parfois sournoise. En vous invitant à chercher le positif dans des situations qui n’ont absolument rien de positif et vous amenant à vous renier, vous corrompre et à vivre dans un déni mental très dangereux.

Avoir un projet audacieux qui de mande de la constance, c’est comme reprendre le sport après un long moment d’abstinence. Ca fait mal, c’est compliqué et ça donne des courbatures. C »st pour cela que votre motivation et votre intention profonde sont des éléments clé. Pour les (re)trouvez, l’introspection est un bon moyen pour trouver matière à vous aider à persister.

Si vous avez besoin d’un accompagnement pour la création ou la concrétisation d’un projet, soyez libre de solliciter une consultation.

Pour me communiquer vos commentaires, questions, remarques, etc… je vous invite à poster un commentaire bas de la page sur le blog.

A bientôt. Merci de m’avoir lue.

3 réponses to “La pensée positive ne suffit pas !

  • Merci pour cet article qui donnent un sens à mes échecs.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :