En vérité, il n’y a que l’ Amour

En vérité, il n’existe qu’une chose : L’amour… et il est infini

L’amour change tout, efface tout, transforme tout, bonifie tout.
En ce jour de Saint Valentin, je tiens à rendre hommage à l’Amour. L’Amour, le vrai à la fois inconditionnel et emprunt de liberté.
Pas à une pâle copie synthétique générée par des croyances héritées de notre société de consommation et d’un système de croyance limitant prônant la possession, l’appartenance, les obligations, la limitation.

L’amour, est un cadeau.

Mais pas un cadeau matériel. Pour autant, on peut l’offrir et le transmettre.
L’Amour est infini, sans limite, sans condition, sans plein de choses inutiles… et plein de choses essentielles.
Il est fait de regards, d’attentions, de caresses, de valorisation, de soutien et d’encouragement.
L’Amour se voit dans le reflet que vous offre le regard de la personne avec qui vous le partagez. Quand vous partagez l’Amour, il ne se divise pas en deux, il se multiplie.

L’Amour est complexe et à la fois si simple

Depuis toujours, l’Amour est un mystère qui fascine et fait des miracles. Je tiens à préciser que je n’utilise pas, ici, le mot miracle au second degré mais au sens propre du terme. Les thaumaturges en sont la preuve concrète. Ils apportent la guérison grâce à l’Amour infini qui rayonne de leur coeur.

Toute chose peut être faite en excès sauf Aimer.

C’est ce que Transurfing explique à travers 5 livres !
C’est ce qu’expliquent, disent à demi-mot, ou cachent même, toutes les doctrines anciennes et/ou nouvelles, sacrées et/ou communes. Vous pouvez les avoir toutes étudiées sans avoir compris cela. Alors, vous aurez raté l’essentiel. Mais le seul secret qui y est caché, c’est celui de l’Amour.

La seule chose qui est éternelle, qui est Tout, c’est l’Amour.

Tout le monde peut-être touché par l’Amour

Il n’y a besoin de rien pour avoir le droit à l’amour. L’âge, la condition sociale, la composante familiale, l’emploi, le physique, les goûts, les habitudes, les blessures laissées par la vie…  rien ne peut vous empêcher d’être touché(e) par l’Amour.

l’Amour véritable est totalement inconditionnel.

Même Cupidon, l’ange de l’Amour est tombé en amour pour Psyché.

L’Amour, tout le monde y a le droit dans la mesure où il s’autorise à le recevoir. Car tout le monde est digne d’Amour. L’Amour rendra meilleur le pire d’entre nous.

L’Amour enferme et fait souffrir

Faux, cela est faux et archi faux.

Le Véritable Amour, qui est inconditionnel est sans limite et empreint de liberté. Il met en valeur et amplifie les qualités de l’être, l’encourage à être lui-même dans les moindres de ses spécificités.

L’amour qui enferme est autre chose que de l’Amour. C’est de l’amour-attachement ou l’amour-possession. On rentre alors dans la composante de l’amour conditionnel.
On veut alors l’autre pour soi.
On veut le tenir auprès de nous.
On veut qu’il soit exactement comme on le souhaite et on tient consciemment ou inconsciemment à vouloir changer la personne.
On a peur qu’il s’échappe, qu’il se sauve, qu’il nous abandonne.

Cet amour-là ne baigne pas dans la confiance. Il est empreint de peur. Or, l’Amour véritable n’est pas compatible avec la peur. Car la peur est un manque d’Amour. L’Amour, c’est la foi, la confiance.

Alors oui, dans ce cas, il limite, il enferme. Il empêche l’autre, l’enferme, le contraint, le coupe de ses possibilités d’éclore, de fleurir, de se révéler pleinement tel qu’il est dans la Gloire de son essence.

Alors, les deux souffrent et c’est une dynamique d’attachement, de dépendance affective qui va s’installer en créant une relation toxique.

Pour vivre l’Amour, il faut accepter de prendre des risques

Le risque, c’est d’être Soi, pleinement, à 100% sans mentir, sans se cacher, en étant à découvert. Et ainsi autoriser et encourager l’autre à faire de même.
C’est-à-dire, accepter de se présenter sans armure, ni masque.
C’est faire le choix d’exposer notre vulnérabilité, nos atouts et défauts.

C’est aussi avoir fait un travail d’abandon des masques, d’avoir appris à être Soi. D’avoir fait sauter les verrous qui mène à notre centre, à notre essence véritable. (cf. l’article : Accepter de s’ouvrir à l’autre pour vivre une union d’amour)

Mais n’ayez pas peur d’aimer. Dans l’amour, il n’y a ni crainte, ni peur, ni jugement.
N’ayez crainte de trop aimer, l’amour se multiplie de façon exponentielle, sans limite aucune. Vous ne pouvez trop aimer. Il peut toujours y avoir plus d’amour. L’amour est une richesse dont la source est inépuisable. Il n’y a que L’Amour. L’Amour est Tout. La seule chose qui peut advenir est le manque d’Amour que génère et entretient la peur, la crainte, la haine…

Qu’en disent les livres sacrés ? et les autres

Je vous propose de vous inspirer de paroles de sagesse. Je vous invite à les accueillir en dehors de toute notion religieuse mais comme un enseignement spirituel.
Pour rappel, je n’adhère à aucun courant religieux. Si je devais avoir une seule religion, ce serait l’Amour.

Néanmoins, je sais que les livres sacrés, en dehors du bon support qu’ils représentent pour les différentes religions, recèlent de grands enseignements lorsqu’on les prends avec un certain angle de vue (parabolique). Là encore, tout est une question d’interprétation.

En cultivant l’amour, on aide chaque âme dans l’univers.

Bouddha

Revêtez-vous de l’amour, qui est le lien de la perfection

Colossiens 3:14

Seul l’amour nous donne le goût de l’éternité.

Proverbe juif

Les grandes eaux ne peuvent éteindre l’amour, Et les fleuves ne le submergeraient pas.

Cantique Des Cantiques

C’est l’amour qui a appris la magie aux humains. Lorsque vous aimez quelqu’un, vous projetez sur lui vos pensées, vos désirs, vous essayez de pénétrer dans son coeur, dans sa tête ; c’est ainsi que vous agissez sur lui, et d’après la qualité et la force de votre amour, vous faites des ravages ou vous créez en lui le Royaume de Dieu. Pourquoi croyez-vous que les femmes, justement soient devenues les plus grandes magiciennes ?

Omraam Mikhaël Aïvanhov

L’amour, comme tous les principes, ne se calcule pas, il est l’infini de notre âme.

Honoré de Balzac (Mémoires de deux jeunes mariées -1841)

Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
[…]
Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.
Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.
Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit. […]
Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.
La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.
Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier.
Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas?
Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.

1 Jean 4 : 7-21

Laisse grandir en toi un amour sans bornes de toutes les créatures.
 
Tout comme une mère protégerait son unique enfant au péril de sa propre vie, cultive un coeur sans limites envers tous les êtres. Laisse tes pensées d’amour illimité se répandre dans le monde entier.

Bouddha

Je vous souhaite tout l’Amour du Monde ainsi qu’une joyeuse et douce St Valentin.

Bigli Migli

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *