Menu

Ralentir pour vivre plutôt que survivre

Ralentir pour vivre plutôt que survivre

Cet article pourrait s’appeler : plaidoyer pour s’autoriser à ralentir. Ou encore : Ralentir, une obligatoire pour arrêter d’être mort et s’autoriser à être vivant(e).

Ralentir est devenu une activité à laquelle nous avons du mal à nous consacrer.
En effet, ralentir est souvent apparenté à de la fainéantise, de l’immobilisme ou encore de la procrastination.

Pourtant, ralentir est une activité incontournable pour être plus performant(e).

Ralentir, c’est accepter de prendre le temps de faire le point, collecter des éléments, des informations, prendre le temps de recevoir l’inspiration, structurer notre pensée et/ou notre vision, s’offrir du recul par rapport au monde et/ou à notre mode de fonctionnement, nous permettre d’éclairer notre vision à court, mais surtout moyen ou long terme…

L’un des symboles les plus connus qui prêche l’intérêt de ralentir est la fable du lièvre et de la tortue. Sa morale bien connue est dans tous les esprits :

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Pourtant, j’aimerai présenter le bienfait de ralentir autrement.

Pour reprendre les symboles de cette fable, le lièvre court, s’arrête, batifole, va à droite, à gauche, sans véritable ligne de conduite ni plan précis.
Il finit par se laisser dépasser par son comportement multi-taches entre-coupé de tout et de rien.

Alors que la tortue, elle, a un plan précis, qui lui permet d’avancer pas à pas, en respectant son rythme, en ligne droite (le chemin le plus court). A aucun moment, elle ne perd l’objectif de vue. Elle est constante. Elle sait ce qu’elle a à faire, où elle veut aller et elle tient le cap. Son temps est dédié à son unique tâche : atteindre la ligne d’arrivée. Elle va droit au but.

Les bienfaits de la tortue selon le Feng-shui

Le feng shui (chinois simplifié : 风水 ; chinois traditionnel : 風水 ; pinyin : fēng shuǐ, qui signifie littéralement « le vent et l’eau ») est un art millénaire d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale (le qi, 氣/气) d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants.

– Selon Wikipedia.

Selon le Feng shui, la tortue représente tellement de choses dans une maison, que sa seule présence peut signifier bonne fortune et protection contre la malchance, mais également longévité.
Quel que soit son positionnement, elle apportera une énergie positive, mais placée au Nord elle apportera un soutien professionnel.

La tortue est l’un des 4 animaux célestes avec le Dragon, le Tigre et le Phénix.

En terme environnemental, elle est associée à la montagne.
La Tortue symbolise la protection et longévité. Sa bienveillance apporte apaisement et sécurité.
Sa longévité est connue, c’est un des rares animaux pouvant vivre plus de 100 ans. Tout comme le paresseux qui est connu pour sa lenteur…

De là à extrapoler jusqu’à dire que la lenteur permet de vivre longtemps, il n’y a qu’un pas. D’ailleurs, la science l’a prouvé. On parle de l’espérance de vie des tortues, éléphants et autres paresseux ou pas ?

Mais pourquoi ralentir dans tout cela ?

Certes, notre tortue ne ralentit pas. Elle avance à son rythme. Mais c’est bien de cela dont il s’agit. Avancer à notre rythme, celui qui nous est naturel.
Or, le monde actuel nous pousse à aller toujours plus vite. En nous pressant, en avançant dans l’urgence, le stress et la pression. Beaucoup d’humains n’arrivent même plus à concevoir ce qu’est faire rien. Ni l’utilité de ne rien faire. Ils culpabilisent à l’idée de méditer ou de contempler, car pour eux, cela signifie être paresseux ou inutiles. Pourtant, la sur-activité sans moment pour se reposer use. Se manifeste alors un autre phénomène : l’épuisement. Sans moment de ressourcement, on finit par ne plus avancer du tout, oppressé, puis les problèmes d’inflammations surgissent et/ou l’insomnie et/ou la difficulté à se concentrer… Nous faisant glisser progressivement vers la maladie ou le burn-out sans qu’on y prête gare. Nous sommes alors le lapin, on finit par être incapable d’arriver au but… contrairement à la tortue qui atteint son but sereinement en pleine possession de ses moyens, capacités et ressources.

Brasser de nombreuses choses inutiles, nous donne l’illusion d’être efficace. Pour autant, cela ne fait pas de nous des individus performants pour autant !

Où en êtes-vous dans la réalisation de ce qui est essentiel pour vous ?

Mais, quelles est la valeur que vous donner à votre idéal ? A-t-il une importance suffisante pour devenir le moteur de votre Vie ?

Ralentissez et observez ce qui a vraiment du sens selon vous… y consacrez-vous suffisamment de temps ? Où en êtes-vous dans votre quête de sens ?
Prenez-vous le temps d’Etre ?
Vous êtes-vous connecté à votre mission de vie ?
Avez-vous jamais reçu un message de votre âme ?

En quoi, est-ce que ce serait grave pour vous d’oser être heureux ou heureuse à partir de maintenant ?

J’espère que cette article nourrira bénéfiquement votre esprit et donnera à grain à moudre constructif à votre mental.

Avec tout mon amour.
Lætitia

9 réponses to “Ralentir pour vivre plutôt que survivre

  • Cet article m’a beaucoup plus, il est plein de bon sens. C’est important de se poser pour faire le point de où on en est par rapport notamment à le ou les objectifs que l’on s’est fixés mais aussi par rapport à son chemin de vie ! merci

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

S’inscrire à la Newsletter mensuelle

%d blogueurs aiment cette page :