Menu

J’aimerais amener plus de spiritualité dans ma vie…

En général, cette phrase se poursuit par un “mais avec [mes enfants / mon mari/ mon travail / mon père ou ma mère ou mon frère malades / mes responsabilités / tâches … ] je ne peux pas, je n’ai pas le temps.” Et bien, aujourd’hui, j’écris pour nous offrir une bonne nouvelle : tous ces éléments n’empêchent en rien d’apporter davantage de spiritualité dans notre vie. Au contraire ! Mais comment faire pour apporter, dans ce cas plus de spiritualité dans ma vie ?

Tout d’abord, il n’y a rien à faire pour amener plus de spiritualité dans ma vie, il y a juste à Être.

Oui, elle est facile celle-là ! Je suis convaincue que vous l’avez déjà lu et entendu un paquet de fois. Et ce qui est mignon, c’est qu’au-delà de la phrase, nous sommes pas très aidés pour mettre cela en oeuvre.

Je ne vais pas ici nous offrir un accompagnement, car cela ne se lit pas, ça se vit. Chaque être vit une expérience unique conditionnée avec une multitude de paramètres. Un texte n’offre pas la possibilité de couvrir toute cette vastitude vivante et vibrante. Néanmoins, des pistes de réflexion ou d’introspection nous sont offertes ici pour que nous puissions faire certains choix et mises en oeuvres ou de réaliser des expérimentations. Si toutefois allez plus loin nous anime, requérir un accompagnement est une possibilité smile … ou pas selon nos choix.

Je suis maman et j’aimerais amener plus de spiritualité dans ma vie…

Contrairement à ce que nous pourrions penser, élever nos enfants est une tâche hautement spirituelle. Bien plus essentielle que ce que la société veut bien reconnaitre. Il n’y a rien de plus important que cela si nous nous y attelons en conscience dans la Joie et l’Amour. Même si c’est difficile, compliqué, fatigant, exténuant. Car c’est une mission extreme qui demande que nous donnions et partagions beaucoup de nous mêmes.

Ce don de Soi à l’enfant sera bénéfique s’il est vrai, plein, authentique et non-illusoire. Ne nous leurrons pas, nous ne sommes pas parfaits mais si notre intention véritable et de donner et partager le meilleur de nous même, alors nous tenons le bon bout. Dieu et se anges nous aiderons à combler les vides si nous sommes dans l’Amour en confiance et en conscience.

Il y a un message particulier pour tous les papas et mamans, mais surtout pour les mamans aujourd’hui :

Pour amener davantage de spiritualité dans ta vie, dédie-toi à être pleinement en Amour pour ton/tes enfants. Sois présent(e) à lui/elle/eux/elles. Accompagnes-le/la/les à être Soi sans trop l’aider. Aider, parfois entrave la Nature alors ne sois pas interventionniste mais présent(e) et soutenant(e). Sois un témoignage vivant de l’Amour. Et, quand tu te perds, prends un peu de distance, un peu de temps pour mieux revenir.

L’objectif étant d’apprendre à retrouver cet état de Paix éclairée plus rapidement et plus facilement lorsque nous nous en éloignons.

J’avais commencé à aborder cela dans l’article : Prisonnier d’être indispensable, lors de la Web conférence Odyssée magique de transmission de la Vie et les ateliers qui suivirent.

Laetitia TRILLEAU
Nous sommes les semeurs de graines pour l’avenir des générations futures. Soyons responsables !

Les parents ont une merveilleuse et très importante mission : préparer les enfants de la génération à venir. Ce sont ces enfants qui changeront la donne. Mais ce sont ces adultes, parents, éducateurs, accompagnants… qui préparent le terrain. Or, les parents, ont un rôle encore plus essentiels, en se transformant, en se sublimant, ils offrent un potentiel à leur progéniture.

Ensuite, ils seront un témoignage vivant pour leur enfant. Leur état d’être, leur façon d’être, de parler, d’écouter, de mettre en oeuvre, d’être présents, d’aimer ou de mal aimer… tout cela est un trésor ou une gangrenne.

Commençons à être présents pour nos proches ou notre prochain

… plutôt que de croire qu’un séminaire, une conférence, un texte… apportera plus de spiritualité dans notre vie. La spiritualité ne doit pas être un échappatoire (il y a les réseaux sociaux pour ça lol. Je n’ai pas pu m’empêcher cette boutade 😅 ) ou une espèce de solution. La psychologie, parapsychologie, la fausse spiritualité, l’ésotérisme… sont suffisamment nombreux à proposer une multitude de solutions, rituels, méthodes, techniques… ou la psychanalyse pour comprendre pourquoi. Mais les pourquoi c’est comme ça n’offre pas de porte de sortie.

La spiritualité est la Vie et elle est simple (cf. La spiritualité est simple). Tout le reste n’est pas de la spiritualité au pire, si je puis dire, c’est de la parapsychologie et cela ne sert qu’à nourrir votre intellect… et aucunement votre âme. Au mieux cela fera grandir chez nous un ego spirituel qui est un poison pour l’être. Pas sure que ce soit mieux… chacun fait ses propres choix.

La spiritualité commence par la présence véritable pour être avec l’autre en s’ouvrant à l’autre à coeur ouvert et l’observation. Etre ouvert et en présence n’est pas une tâche facile et en même temps, c’est très simple. Mais l’humain a peur d’être blessé, d’être à découvert… et pourtant, cela devrait être naturel… d’autant plus avec nos proches. Or, c’est tout le contraire. Pourquoi ? Parce que nos proches ont une valeur sentimentale pour nous. Ils nous touchent donc plus profondément. Rien que réussir à se montrer vulnérable est une grande tâche spirituelle qui demande une grande maturité. Cela demande de dépasser la peur.

Alors comment amener concrètement plus de spiritualité dans ma Vie ?

En apprenant à ouvrir notre coeur et à partager avec l’autre. Partageons la Beauté de la Nature, de l’Art.

Osons être nous même pour qu’il puisse suivre notre exemple est être Soi plutôt qu’un masque social politiquement correct. C’est ainsi que nous indiquons le chemin pour devenir divin.

Concrètement, la spiritualité est disponible pour tous à tout moment de la Vie. A nous d’apprendre à cueillir les enseignement et les apprentissages vivants qui sont offerts à nous à chaque instant.

Osons être, faire des choix. Arrêtons de vouloir aider les autres alors que nous n’avons pas commencé à nous aider nous-même. Oui, cela veut dire commencer par penser à Soi. Mais pas de façon egoiste et pas pour ne pas être egoiste. Simplement parce que c’est juste. Comment apprendre à quelqu’un à danser si nous ne savons pas danser.

La vie n’est pas une théorie, elle se vit en pratique.

Dans l’avion, on nous dit bien : “en cas de dépressurisation, mettez votre masque à oxygène avant d’aider les autres à le faire”.

Pour amener plus de spiritualité dans notre vie, c’est pareil. Commençons par nous avant de vouloir aider les autres. C’est d’ailleurs en s’aidant nous même dans notre coeur et notre âme que nous pourrons aider les autres. ce n’est pas en les aidant.

La spiritualité est pleine de subtilité.

Lorsque nous avons un parent malade ou fragile, ce n’est pas en étant épuisé(e) à son coté que nous l’aidons le mieux. Il vaut souvent mieux trouver un relai pour pouvoir être vraiment présent(e) et plein(e) de vie lorsque nous sommes à son côté, c’est en partageant cela que nous l’aiderons. Ce n’est pas en partageant fatigue, inertie et tristesse. Cela vaut aussi lorsque nous sommes en charge d’un enfant.

Chaque matin, à chaque instant, nous devrions nous poser la question de notre météo intérieure plutôt que de se questionner de la météo extérieure. Quel est mon état d’être aujourd’hui ? Comment cela vivre à l’intérieur de moi ? Et, ensuite faire les choix qui s’imposent.

Je me sens fatigué(e) ? Ok, alors commençons par une activité de ressourcement. Nous avons tous nos propres activités de ressourcement à réaliser seul(e) ou avec un proche.

Apprenons à composer avec les éléments et possibilités à notre disposition avec inspiration et créativité.

La spiritualité c’est cela aussi. Pour cela, il nous faut accepter ce qui est. Même et surtout si ce n’est pas comme nous l’aurions voulu. Cela demande de vivre dans l’acceptation. Je dis bien l’acceptation et non le renoncement. C’est aussi parfois ne pas savoir, ne pas avoir de solution et s’abandonner.

C’est choisir d’arrêter d’être sérieux pour être Vrai(e). Mais aussi ne pas se prendre au sérieux tout en étant dans une parfaite rectitude et dans la Joie.

Bref, il y a de quoi faire ! Or, chaque expérience que nous offre la Vie existe pour que nous puissions nous élever. L’apprentissage spirituel à réaliser peut-être :

  • Apprendre à faire un choix en conscience
  • Sortir du jugement et du besoin de justice pour vivre dans la justesse
  • S’aimer pour mieux aimer et être aimé(e)
  • Se re-connaitre pour ne plus avoir besoin de reconnaissance
  • Etre présent(e) évidemment
  • S’abandonner au lâcher prise, lâcher le contrôle sans devenir passif
  • S’exprimer avec bienveillance et vérité
  • Etre Soi et s’assumer dans la Joie et la douceur
  • S’écouter sans s’écouter
  • Voir au-delà de l’illusion
  • Vivre de spiritualité sans vouloir vivre de la spiritualité (sinon, nous serions foutus)
  • Trouver la Paix en Soi pour être en paix même dans les situations de stress

Il n’y a pas de limitation en dehors de celle de notre mental à voir, entendre et reconnaitre ce qui nous est offert.

Commençons par nous demander si nous sommes vraiment présent à l’autre et répondons en toute honnêteté. C’est entre nous et nous. Nous ne pourrons leurrer que nous-même. Si c’est le cas, en quoi ce mensonge nous sert-il ?

Si nous répondons que nous ne sommes pas pleinement présent à l’autre demandons-nous pourquoi ? ou pour quoi ? De quoi aurions-nous besoin pour faire autrement ? ou comment répondre à ce besoin ? Autrement, à un autre moment, en créant un autre contexte… et expérimentons, ajustons, rectifions…

Acceptons que : C’est ainsi, petit à petit, pas à pas, que j’apporterai réellement plus de spiritualité dans ma vie. Car c’est au quotidien que j’apporterai réellement apporter plus de spiritualité dans ma vie au jour le jour. Une opportunité m’est constamment offerte au moment présent. A moi de la percevoir et de la reconnaitre.

Plus de spiritualité dans ma vie, cela passe par l’observation de moi-même.

C’est-à-dire en ramenant mon regard sur moi. Pas un regard de jugement mais un regard bienveillant pour observer comment je fonctionne. Et pour appréhender ce qui se joue en moi. Découvrir plus de spiritualité dans ma vie, c’est apprendre à explorer mon univers intérieur quand je suis seul(e) ou avec d’autre(s). L’autre est alors le miroir amplifiant de mes zones sombres. Je peux lui offrir ma gratitude pour cela même si c’est difficile souffrant, inacceptable, injuste… A moi ensuite de rectifier la situation en faisant des choix en verbalisant des paroles justes et impeccables et en mettant en oeuvre des actions en conscience. Bref, là encore par mes choix assumés et responsables.

Voilà, j’espère que ce partage nous sera bénéfique dans notre cheminement spirituel. Pour rappel, il n’y a pas d’urgence. Il faut juste être dans le tempo de Dieu pour que la danse de la Vie révèle sa beauté et sa générosité.

Je nous souhaite Paix, Joie et Lumière pour cette magnifique journée 💛

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :