Menu

Se libérer du passé pour être soi-même

Se libérer du passé pour être soi-même

femme-ange-ailesSe libérer du passé pour être soi-même est une étape que chacun de nous doit dépasser à un moment donné. Les raisons et problématiques sont à la fois multiples et singulières. Les professionnels de la relation d’aide sont constamment en contact avec cette problématique. Et pour cause ! Le passé est ce qui nous a forgé.

Nous sommes la somme des expériences de notre passé.

C’est ce que nous avons vécus de bon et de mauvais, de valorisant et de détestable qui font de nous qui nous sommes aujourd’hui. (Je vous conseille d’écouter ce texte fort de sens de Shurik’n)

Certaines personnes souhaitent faire disparaître leurs casseroles, mais en réalité, plus vous chercherez à les cacher et plus elles ressortiront.

Une résistance génère toujours une résistance allant qui s’y oppose également.

Ce principe est le même que celui des poussées connu sous l’appellation “La 3ème loi de Newton”.
Il peut être énoncé ainsi :

Les “forces se produisent toujours par paires.
Si l’objet A exerce une force F sur l’objet B,
alors l’objet B exerce une force égale et opposée -F sur l’objet A “

En bref : “A chaque action s’oppose une réaction de puissance égale et opposée”

Ce principe est également vrai lorsqu’il s’agit de résistances psychologiques. Il est donc important de ne pas générer de résistance ou d’opposition. La première étape est donc d’accepter les faits du passé comme un fait passé. Cela semble effectivement simple à dire et est bien plus complexe à appliquer.

L’étape suivante sera d’accepter cet état de fait.
Prendre conscience que nous ne pouvons plus avoir d’impact sur ce qui s’est passé est une clé pour l’acceptation. Il s’agit ici d’acceptation et non de renoncement.

Quand le vécu du passé est trop lourd ou trop douloureux

route-lignes-jaunesDans cette hypothèse, il est possible de revisiter le passé pour en minimiser certains éléments en vue d’alléger les souffrances et blocages qui en découlent. La plupart du temps, apporter une vision nouvelle, plus mature, ou des nuances ou accueillir la vision de notre accompagnant qui a un autre angle de vue ou un cadre de référence différent du nôtre permet de transformer la trace laissée dans notre mémoire. Un recadrage est aussi un “outil” couramment utilisé en coaching qui se révèle très efficace.

Il est également possible de travailler directement sur les connections qui en ont découlé dans l’inconscient et le conscient. Lors des accompagnements que je propose, cela se fait spontanément en co-création. C’est un exercice ludique, créatif, créateur et vivant. A mon sens, il est inutile d’être interventionniste. L’essentiel est de suivre le flux de la vie et ce que propose le vivant dans le moment présent. Cela se réalise avec attention, soin, douceur et curiosité.

Le passé n’existe plus

Voici une notion importante qui peut aider à s’ alléger :

Le passé n’existe plus.
Le futur n’existe pas encore.
Seul le moment présent existe.
Aujourd’hui est le premier jour du reste de notre vie.
A nous de choisir ce que nous voulons en faire.

De ce présent et les choix que nous poserons en usant de notre libre arbitre naîtra le futur.
Mais rien n’est plus incertain que le futur.
Alors prenons conscience du bonheur qui est là dans l’instant présent.

Laissons partir les souvenirs douloureux du passé et les sentiments qui en découlent. Leur seul souhait est de pouvoir se dissoudre lorsque nous serons disposé(e)s à les lâcher, à leur rendre leur liberté.
Se libérer du passé devrait se faire naturellement.

Malheureusement, l’humain à une attirance pour la souffrance. C’est pour cette raison qu’il a tant de difficultés à se libérer du passer. Entretenir sa souffrance est pour lui inné. Il le fait obstinément contre toute logique.
Pour se libérer de ses souffrances, il lui faudra lutter contre ses réflexes automatique et inconscient d’humain. Contre ce penchant à l’auto-flagellation et au sacrifice de soi.

Des questions utiles pour avancer :

Comment se fait-il que nous ayons continué à entretenir notre souffrance ?
Quel est le risque pour nous de nous en détacher ?

Une fois libéré(e)s du poids du passé que nous portons délibérément (la plupart du temps inconsciemment) nous pourrons enfin être libre de vivre pleinement notre vie présente en étant nous-mêmes. Allégé et libre d’être vous, enfin !

Chacun est libre de s’exprimer  sur ce thème en postant un commentaire dans le module en dessous.

3 réponses to “Se libérer du passé pour être soi-même

  • Bonsoir Laeti,

    Pas si facile et comme je l’ai dit lors d’un lien sur facebook, c’est intéressant dans le fond mais faut vraiment suivre un cheminement étape par étape pour s’en libérer et supprimer les blocages qui nous encombrent et nous empêchent d’avancer ! Méditation, pleine conscience, ici maintenant…PNL
    A approfondir dans les actions à entreprendre !

    • Bonsoir,

      Je ne sais pas qui a publié ce commentaire… je n’arrive donc pas à faire le lien, désolée. Mais effectivement, il s’agit d’un cheminement étape par étape mais il existe des méthode vraiment efficaces pour se libérer. L’hypnose générative®, l’hypnose de régression ou les soins de nettoyage des mémoires du corps notamment. Il existe aussi d’autres techniques mais que je ne connais que par le label pour ne pas les avoir expérimentées.
      Dans tous les cas, le passé n’est pas oublié mais le détachement est au rendez-vous l’impact et les poids du passé est donc effacé. Mais la leçon et l’apprentissage reste à son niveau d’utilité.
      La méditation, la pleine conscience et l’ici et maintenant apporte un lâcher prise trop souvent temporaire. La PNL offre des protocoles mais trop légers à mon gout. De ce que j’ai expérimenté, la PNL offre un palliatif temporaire mais il est nécessaire de transformer l’information après le protocole sous peine que cela revienne.
      Merci pour ton commentaire jeune (ou moins jeune) inconnu(e) 😉

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :