Menu

La compassion, une clé de lecture incontournable

La compassion, une clé de lecture incontournable 

sunset-815270_960_720La compassion est une clé incontournable. Elle nous permet d’être en paix en ouvrant notre coeur aux autres tout en ressentant le leur. A ce titre, la compassion est complémentaire à l’empathie. Nous reviendrons à l’empathie un peu plus bas.

Attention toutefois, la compassion n’est pas de la pitié. La pitié sous-entend que nous sommes dans une posture supérieure à l’autre. En effet, contrairement à la compassion, la pitié n’est pas une posture de dévotion ou de charité, d’égal à égal envers son prochain.

La compassion c’est chercher à comprendre et partager les souffrances de son prochain. Cela se fait avec le coeur. C’est accueillir que l’autre c’est nous. S’il souffre et que nous l’aimons, que nous sommes en ouverture, présent(e)s à lui, dans cet amour compulsionnel, alors nous accueillons sa souffrances ou ses difficultés comme étant aussi les nôtres sans pour autant nous les attribuer ou vouloir lui imposer notre aide.

C’est simplement accepter que notre prochain est en difficulté ou passe une étape ou une période compliquée et que nous reconnaissons son état ou cet état de fait. Par la suite, nous pouvons choisir de lui proposer notre aide, notre présence, notre soutien… s’il le souhaite.

Quelle différence entre l’empathie et la compassion ?

L’empathie, c’est pouvoir partager ce que l’autre ressent. Il s’agit d’une posture de cordialité profonde de bonté qui nous ouvre à l’autre. Cette posture permet d’accueillir ce que notre prochain expérimente avec le renfort de “l’imagination”.

“La compassion (du latin : cum patior, « je souffre avec » et du grec συμ πἀθεια , sym patheia, sympathie) est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d’autrui, et poussé à y remédier. D’où le besoin de ce mot, ainsi que de celui d’empathie. “- selon Wikipédia

coeur en cartonAinsi, avoir de la compassion, passe par la recherche de ce que vit l’autre. L’intention est d’imaginer ce que nous pourrions ressentir si nous étions à sa place. C’est en cela que l’imagination intervient.

Avoir de la compassion, en se mettant à la place de l’autre offre un autre point de vue : celui de l’autre. Les actions, réactions et décisions de notre prochain manifeste peut alors avoir une autre saveur, un poids différent. Ce positionnement offre la capacité de comprendre le pourquoi du comment et de gagner en compréhension.

Néanmoins, il est important, me semble-t-il que j’ajoute ici un point important. Nous ne devons pas nous leurrer et nous devons être vigilant(e)s. En nous mettant à la place de l’autre, nous allons interpréter et analyser la situation de notre point de vue, selon notre histoire, qui nous sommes et notre cadre de référence… qui ne sont pas ceux de notre prochain. Il est donc essentiel de se souvenir qu’il ne le vit pas comme nous et n’a ni les mêmes besoins, ni les mêmes réactions et surtout surtout que ce qui serait la meilleure solution pour nous dans sa situation ne sera très probablement pas celle qui lui faut. Il convient donc de ne pas interférer et de ne pas intervenir sans son accord ou une demande qui émanerait de lui.

bonbon-coeurDans les prochains jours, tentez de vivre avec compassion.

La colère, certaines animosités et l’incompréhension seront diminuées, voir disparaîtront d’elles-mêmes.

Adopter la posture de votre opposant ou de votre ennemi est une expérience enrichissante. Cela implique une forme de sagesse qui vous fera grandir et vous permettre de le comprendre. Et cela, alors même que son comportement ou son attitude vous semble incompréhensible, illogique, détestable, insupportable…

Ne pas faire à l’autre ce que vous n’aimeriez pas que l’on vous fasse prendra un tout autre sens.

Ceci est le dernier module du Défi 21 jours pour être plus zen et ressentir la paix en soi.

J’espère qu’il vous aura été utile de le découvrir et surtout de l’appliquer. La théorie est une chose. Mais c’est la pratique qui nous fait nous élever et nous perfectionner. N’hésitez pas à le reprendre à votre rythme.

Merci de partager un commentaire pour m’indiquer ce que vous en avez pensé. Ce que vous à apporté ce module. Ce qui vous a manqué. Ou tout autre feedback, cela me permet d’améliorer les contenus que je partage avec vous pour répondre à vos attentes, questionnements…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :