Menu

Comment célébrer Noël autrement ?

Je suis toujours étonnée de découvrir comment, chaque année, mon approche de Noël change… alors qu’elle ne change pas.
En vérité, c’est mon état d’être qui change alors, je vis cette période autrement. Cette année, je souhaite vous offrir des pistes de réflexion pour que vous puissiez, si vous le souhaitez aborder vous aussi Noël autrement.

Décembre est là, le rouge, le doré et les lumières commencent à se répandre dans notre environnement. Et, alors que les polémiques autour de l’autorisation des crèches et des marchés de Noël prennent à nouveau de l’ampleur, j’aimerais amener votre attention ailleurs.

Chaque année, mon souhait est de ramener les esprit à l’essentiel pour vivre Noël autrement

Et, chaque année, c’est l’angle matériel qui me pose problème.
Même si je ne tiens surtout pas à remettre en cause la bonne volonté et l’investissement déployé par chacun à les rendre fastes et à cultiver le coté magique (surtout quand j’étais enfant).

Mes noëls, ont souvent été ternis par le jugement, les disputes autour d’un repas trop copieux et trop arrosé. Le tout accompagné d’un amas immonde de cadeaux futiles et inutiles qui finissent souvent dans un placard ou un tiroir sans jamais avoir été utilisés. Ajoutez à cela la montagne de cartons et d’emballages qui iront à la poubelles après un brève moment de gloire, la trace carbone de noël est une véritable honte pour l’humanité.  Déjà enfant, j’étais effarée de la quantité de cadeaux que je n’avais pas commandés au Père Noël et que je recevais alors, que je savais pertinemment qu’ils ne me plaisaient pas et que je n’y jouerai pas. Or, pendant ce temps, d’autres n’avaient rien et étaient dans le besoin. Je leur aurais volontiers offert mais je ne savais comment faire et, je savais que certains en seraient tristes. Je reconnais que l’intention de base était de nous faire plaisir à ma soeur et moi mais plus n’est pas toujours mieux.

Pourquoi ne retournerait-on pas à la simplicité et la sobriété ?

A la base, Noël, c’est une célébration, un repas partagé et un cadeau. Alors, pourquoi ne retournerait-on pas à cela ? Souvent, c’est par peur du jugement. Mais, franchement, qu’est-ce qui a le plus de valeur ? La peur du jugement des autres ou vous permettre de vivre un noël aligné à vos valeurs ?

Cette question est une vraie réflexion à mener car avec elle vient : quel exemple, quel rituel offrons-nous à nos enfants ?

Je vous invite, vous aussi à réaliser une introspection concernant cette célébration importante quelle que soit votre chemin de vie. Elle est d’autant plus importante si vous vous êtes engagé(e) dans un développement personnel ou sur un chemin spirituel.

Et si on vivait la célébration de Noël autrement ?

Rien ne vous en empêche, mais la question première est :

Que souhaitez-vous célébrer ?

Oui, c’est quoi Noël pour vous ?
Est-ce une fête familiale? une fête consumériste ? une occasion de faire preuve de partage et/ou de charité ? une fête religieuse ? autre chose ?

Il n’y a pas de limitation. Chacun est libre de percevoir Noël comme il le souhaite. Il n’y a pas de bonne réponse, il y a simplement la vôtre alignée avec qui vous êtes.

Pour moi, pendant de nombreuses années, c’était une contrainte sociale. Cette contrainte était construite autour de l’obligation et l’organisation des repas, des cadeaux… la peur d’oublier quelqu’un ou qu’un cadeau ne soit pas assez bien, pas assez cher ou trop cher, qu’il ne plaise pas… Devoir supporter à nouveau les même sujets à controverse… et tout cela me gâchait par anticipation le plaisir de partager et de passer un bon moment en famille. Avant de vivre ce moment parfois heureusement plus plaisant que prévu mais après plus d’un moins d’anticipation et d’aigreur d’estomac !

Mais j’ai souhaité changer cela. Je voulais retrouver la magie de noël. Me reconnecter à cet émerveillement chaleureux de noël.

Alors, j’ai choisi d’arrêter d’anticiper négativement et j’ai cherché à éliminer ce qui me gène et à mettre l’emphase sur ce qui me plait. J’ai défini mon projet de célébration pour pouvoir le créer et le réaliser.

Concevoir le repas de Noël autrement

Je suis issue d’une famille recomposée mon foyer est aussi recomposé. Cette configuration est contraignante car elle revient à organiser 4 à 5 repas sur 2 jours. Un sacré challenge ! C’est tout bonnement impossible sauf si on programme des gouters de noël.

Le résultat de l’expérience, c’est que tous les ans, nous sommes confrontés au même casse-tête. A l’issue, frustration, colère et ras-le-bol. Alors, j’ai pris la solution bis : lâcher-prise et m’organiser en fonction des premières sollicitations, le tout avec la plus grande souplesse possible en rappelant aux uns et aux autres les tenants et les aboutissant de notre casse-tête partagé.

Résultat, certains ont accepté de se regrouper ou de décalé le repas quelques jours après. D’autres restent sur leur état de fait malgré les propositions de compromis. Ce qui est bien tristes pour eux. Mais tant pis pour eux, c’est leur choix de s’entêter. Cela ne me regarde pas.

Pourquoi ne pas opter pour un repas collaboratif ?

Pour ce qui concerne le repas, miser sur un repas plus léger est souvent très personnel. Il faut apprendre à composer avec mesure pour que chacun puisse trouver son compte. Ici, c’est la communication interpersonnelle et la logistique qui se joue.

L’idée étant que chacun contribue et partage ce qui compose le repas. Ainsi, tout le monde met la main à la patte et ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas peuvent s’arranger avec les autres. Après, libre à chacun d’être honnête et de n’accepter que ce qui lui convient en son âme et conscience.
Chaque personne est libre de dire « non ». Si elle ne le fait pas, cela se joue entre elle et elle-même et selon l’expression de son libre arbitre qu’elle a choisi d’appliquer.

Si chacun est honnête et fait preuve de bonne volonté, il y aura moins d’aigreur et d’amertume dans les discussions pendant le repas 😉

Pour ce qui concerne les échanges verbaux autour du repas, évitez les sujets à polémique et mettez de l’eau dans votre vin. Ou alternez un verre d’eau, un verre de vin pour le bien de tous  😉

Opter pour des cadeaux groupés qui ont du sens ou d’offrir de l’immatériel

Au lieu d’acheter un truc pour le principe et/ou marquer l’intention, pourquoi ne pas tous se regrouper pour offrir un cadeau qualitatif qui a du sens. L’important, c’est le bonheur que cela procure. Un tas de babioles vaut-il mieux qu’un bon restaurant, une journée de spa ou de vacances, ou un accompagnement de développement personnel ou d’élévation spirituelle ?

Mon fils cadet préfère que vous lui offriez une journée d’activités avec lui : jeux de société, partie de grimaces, pâtisserie, jardinage, éclatage de papier bulle ou équeutage de haricots, dessin… plutôt que d’avoir un truc ou une chose nouvelle. Pourquoi les autres enfants ne seraient pas pareil ?
Attention, je ne dis pas que parfois il n’aimerait pas avoir quelque chose de nouveau. Mais il ne veut pas n’importe quoi. Souvent, les gens veulent lui offrir quelque chose, mais il refuse. Parce qu’il veut choisir.

Ce qu’il veut avant tout, c’est du temps à partager. Or, souvent, j’ai noté que les adultes ne sont pas prêts à cela : offrir du temps. Ils préfèrent acheter un truc vite fait. Et, les enfants n’ont qu’à s’occuper avec!

Si on habitue à cela. Si on habitue mal les enfants en leur montrant qu’on leur montre qu’on les aiment en leur offrant des choses, alors, au final ils préfèreront des choses inutiles. On les amène ainsi à rentrer dans un cycle d’amassage matériel dangereux et destructeur. Ils vont chercher à avoir toujours plus, toujours autre chose dans le but de pouvoir se sentir combler. Mais, ils n’y parviennent jamais car la seule chose qui pourrait les combler c’est de l’attention et de l’amour.

Je vais vous révéler un secret : les adultes, c’est pareil qu’ils en soient conscient ou non. Cela est aussi vrai quand ils disent le contraire. Dans ce dernier cas, c’est parce qu’ils en manque tellement qui sont rentrés dans un processus de rébellion contre l’attention et l’amour. C’est la stratégie de défense inconsciente qu’ils appliquent pour survivre à ce triste état de fait.

Vous connaissez la pratique du cadeau unique au hasard ?

Le principe est simple. On met le prénom de toutes les personnes qui fêteront Noël autrement avec nous. Puis, on tire au sort les prénoms pour que chaque personne ait à faire un cadeau à une seule autre. C’est le hasard qui détermine qui s’occupe de faire le cadeau de qui. J’adôoooore le hasard ! Il fait toujours parfaitement bien les choses. Avec lui, tout est toujours parfaitement bien orchestré pour vous faire travailler quelque chose d’important. Ce qui est plutôt chouette lorsqu’on se souvient que ce que nous célébrons à Noël, c’est le souvenir que nous sommes toutes et tous enfants de ce divin hasard

L’idée étant alors de privilégier la qualité et que chacun investisse sa bonne volonté pour trouver le cadeau idéal pour la personne tirée au sort.

Vous en avez marre de jeter des emballages et des papiers cadeaux ? Emballez vos cadeaux de Noël autrement.

Là encore, le cadeau immatériel est un bon plan. Il y a aussi les cadeaux fait maison avec des emballage fait maison. Sinon, optez pour les emballages tissus réutilisables : Le Furoshiki comme le font les japonais (cliquez ici pour visiter un blog qui en parle). Il consiste en d’astucieux pliage.

Alors, et si vous choisissiez de célébrer Noël autrement cette année ?

Prenez le temps de définir votre projet de célébration de Noël et parlez-en aux personnes concernées pour pourvoir le réaliser. Il est temps, n’attendez pas trop 😉

Soyez libre de partager vos astuces, expériences, questions…etc…

Je vous souhaite un doux mois de décembre. Il sera sous l’égide du rouge et je vous parlerais du petit chaperon rouge 😉

Ce soir à 20h30, je vous convie à participer au Webinaire gratuit :
« En Vérité, la Spiritualité est simple »
diffusé en direct sur Academie Nouvelle Vie

Pour celles et ceux qui le souhaitent vous pouvez opter pour un cadeau issu de la boutique ou offrir un accompagnement.

Belle semaine à toutes, tous, chacun et chacune 😉

Laisser un commentaire

S’inscrire à la Newsletter mensuelle

Découvrir « J’ai décidé d’être heureux/se »

Replay de la Conférence : En Vérité, la spiritualité est simple

%d blogueurs aiment cette page :