Menu

Lever les idées fausses sur la méditation

On parle de plus en plus de la méditation et de ses vertus. Je trouve ça génial ! Mais, il circule des idées fausses ou limitatives concernant la méditation. Je vous propose donc de visiter le sujet.

Je réponds ci-dessous aux affirmations habituelles autour de comment on doit méditer. C’est parti pour la première affirmation :

On doit méditer sur quelque chose

Il y a cette drôle d’idée qui circule : il faut un sujet précis de méditation. Alors, c’est vrai, je m’entends souvent dire :

– Je vais méditer dessus.

Mais en vérité, je laisse juste faire le temps. Je laisse l’idée et tout ce qui s’y relie décanter en déposant la à mon inconscient pour qu’elle germe, infuse ou mûrisse, sans pour autant méditer activement dessus. Ainsi, pas de stress, je n’ai même pas besoin de chercher à me détendre par rapport à elle. Mon bien être mental est au top du non stress 😉

Puis, je récolte la réponse ou la solution lorsqu’elle remonte mure de mon intériorité.

J’entends régulièrement durant les séances :

– Je médite parfois, mais en ce moment, je ne sais pas sur quoi méditer.

A ce moment précis, la première fois que j’ai entendu cela, il aurait fallu pouvoir prendre un cliché de mon expression faciale. Ca devait être drôle à voir.

Non, vous n’avez pas à méditer sur un sujet ou une question.

Oui, vous pouvez le faire si c’est important pour vous. Mais cela n’a rien d’obligatoire ou de nécessaire.
Sinon, il suffit de respirer et vous pouvez juste vous autoriser à profiter d’un instant en vous connectant à l’espace de paix à l’intérieur de vous. Bon, ok, j’avoue, les premières fois, c’est pas si simple mais l’idée, c’est de réduire votre stress pas vous amener à expérimenter la gestion du stress dans l’exercice méditatif !

La méditation doit se faire avec une guidance

Non, il n’y a pas d’obligation. Mais cette deuxième idée a donné du sens à la première. Je me suis rendue compte que beaucoup de personnes utilisent des bandes audio pour méditer. Ce qui explique pourquoi il faut un sujet : pour choisir la bande audio qui va avec, pardi !

Mais, la guidance vous limite à ce que vous dit la personne qui parle. La largeur de champs de ce que vous pouvez accueillir est alors limitée. Mais cela peut-être utile pour commencer. Je vous propose d’ailleurs quelques méditations guidées ici.

Pour celles et ceux qui ne penchent pas pour la méditation guidée, il est souvent plus facile de méditer avec une musique relaxante adaptée. La vibration apporte une vraie plus-value qui peut vous porter et vous emporter plus loin et/ou plus profondément dans votre état méditatif.

La méditation se fait assise ou allongée

Beaucoup de méditants le voit ainsi. Cela reste ce qu’il y a de plus recommandé si vous souhaitez pratiquer la méditation transcendantale. Mais, si vous lisez cet article, c’est que vous n’en êtes pas là 😉

Pour tous les autres cas, vous pouvez méditer en marchant, en étendant votre linge, en jardinant, en dansant, en chantant… en réalisant une activité artistique ou créative.
La méditation est une activité qui se réalise dans un état de conscience méditatif ou amplifié.

Cela consiste à s’intérioriser, goûter le calme, la paix en Soi et pouvoir accueillir des idées nouvelles en se re-connectant à soi. J’ai adoré méditer en marchant sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle et au-delà.

Des associations proposent des activités en Meta. C’est le cas de Libre en Meta. Qui propose de vivre la méditation via la marche, la peinture, la danse, le musique…

Pour faire de la méditation, il faut s’approprier une des techniques de méditation

On ne fait pas de la méditation. On est en méditation ou on n’y est pas. Il n’y a pas de technique de méditation car elle est un état d’être. Bien sur, il existe des courants plus ou moins connus comme Vipassana mais cette technique est enseignée pour recruter de nouvelles personnes dans les temples et écoles bouddhistes. Or, même si la méditation a été rattachée à une pratique bouddhiste, elle ne l’est pas. Car, la méditation n’est pas une pratique religieuse. Et, je tiens à vous rappeler que le bouddhisme est une religion et un dogme, qui prétend le contraire pour s’approprier plus facilement des adeptes.

S’appuyer sur la respiration est très aidant mais pas obligatoire. (cf. Méditation « Relaxation des 4 saisons »). Les mantras sont aussi aidants, car ils permettent de générer un état modifié de conscience lorsqu’ils sont correctement réalisés.

Accéder à cet état méditatif permet de faire du ménage dans notre mental. Ainsi allégé, notre mental prend moins de place, ce qui nous apporte un bien-être mental, une détente qui permet de diminuer drastiquement notre niveau de stress. Cela nous apporte la paix grâce à la vacuité.

Une pratique régulière est toujours bénéfique, si vous ne rester pas dans votre mental. Car beaucoup pensent méditer mais restent prisonniers de leur tête

La méditation, c’est difficile de réussir à s’y mettre.

entraînez-vousEn vérité, ce n’est pas plus difficile que de ce mettre à un sport. Au départ, oui, effectivement on peut rencontrer des difficultés (courbatures mentales) comme au démarrage d’une nouvelle activité sportive  😉 . Il faut installer des automatismes, des habitudes, créer une nouvelle routine. Comme pour tout changement ou toute transformation, le temps que les nouveaux éléments s’installent et que l’équilibre se fasse.

Mais, cela se fait parfaitement bien si vous choisissez la manière de pratiquer la méditation qui vous convient le mieux.

Quand on médite, il faut lutter contre notre mental

Ceci est la plus grosse erreur qui soit.
Si vous lutter contre, vous avez perdu d’avance.
Car, en luttant contre, vous donner plus de force à votre mental en lui donnant de l’énergie. La notion même de lutter contre est uniquement mentale.
Quand des idées, des images ou autres vous viennent. Observez-les. Reconnaissez quelles existent, qu’elles sont là, et laissez-les s’en aller en toute fluidité. Et revenez à votre espace de paix intérieure.

Les hyperactifs, TDAH, enfants précoces, adultes atteints de surdon, zèbres et autres ne doivent pas méditer au risque d’amplifier leurs boucles mentales et leur niveau d’anxiété.

Je sais, c’est ce que préconisent les spécialistes.
Et bien, laissez-moi vous dire ce que j’en pense :

Cette affirmation est la plus grosse bêtise que j’ai eu à lire ou à entendre à propos de la méditation. 

Je fais partie de ce public, tout comme mes fils, une partie de mes neveux et une importante partie de ma famille (Oui, effectivement, cela semble héréditaire).

Me mettre à la méditation a été le cadeau le plus inestimable que je me suis offert à moi-même. J’ai enfin pu connaître ce qu’est le calme mental. Cela a tout bonnement changé ma vie. L’anxiété n’en fait plus partie. Le jeu en vaut vraiment la chandelle !

La méditation m’a également ouvert la porte pour apprendre à gérer mon ouverture empathique.

ZebreAvant cela, j’étais très agitée. Impossible de tenir en place. Mon mental était un véritable capharnaüm bouillonnant et anxiogène. Maintenant, ça, c’est fini. J’ai appris à reprendre facilement le chemin vers ma paix intérieure dès que je le souhaite. Mais ça ne s’est pas fait tout seul. Il a fallu faire preuve de constance et de persévérance.

Et, cela se confirme pour mon fils de 8 ans. Car oui, les enfants peuvent méditer. Il lui suffit de méditer 1 heure pour être calme pendant plusieurs jours. Il le fait avec un fond musical et vibratoire choisi.

Méditer ça prend du temps

La méditation c’est aussi utile que se brosser les dents, mais pour le mental.

La durée dépend de vous comme quand vous prenez votre douche. 5 ou 15 minutes par jour suffisent si vous parvenez à retourner à votre lieu de paix intérieure rapidement ou si vous pratiquez la contemplation. Avec le temps, vous pourrez profiter des transports en commun pour le faire, ou en faisant en faisant la queue, ou en attendant dans une salle d’attente… pour vous recentrer, vous réaligner et vous relaxer.

La méditation se fait dans le calme ou le silence règne

Là encore, tout dépend de vous. Personnellement, je suis capable de le faire avec les enfants qui jouent à côté. Mais cela vient avec la pratique. Vos limitations se déliteront avec le temps et la répétition.

Vous avez d’autres questions concernant la méditation ?

Postez un commentaire 😉
Je vous souhaite une magnifique semaine de calme et de paix

 

Envie d’expérimenter une séance de méditation vibratoire en groupe à Grasse ? à Mougins?

Je propose régulièrement des séances de méditation de groupe à Grasse et à Mougins dans les Alpes maritimes (06 PACA). Ces séances sont adaptées à tous.  Infos et inscriptions ici

Vous souhaitez tester à Thorame haute (04) ou à Aspremont (06) ?

Vous trouverez des propositions ici : Informations et inscriptions

Laisser un commentaire

S’inscrire à la Newsletter mensuelle

%d blogueurs aiment cette page :