Menu

Améliorer mon estime de soi c’est re-générer mon amour propre

L’estime de soi c’est quoi ?

Il est souvent complexe de faire la différence entre l’estime de Soi et la confiance en Soi. Pourtant, ce sont deux concepts sont bien différents. L’estime de Soi a à voir avec la valeur que nous nous donnons. Elle répond aux questions : Qui suis-je ? Quelles sont mes qualités ? Mes valeurs ajoutées ? Que vaut mon temps ? mon énergie ? mon attention ou mon regard ?
L’estime de Soi c’est comment je me considère et l’image que j’ai de moi. En fonction de l’orientation que je lui donne cette représentation sera idéalisée, juste ou diabolisée. Elle correspond à une auto-évaluation de la valeur que nous nous donnons. Cette auto-évaluation intègre différents paramètre dont le premier est :

A quel point je m’aime ?

Kant écrivait à son époque :

« L’amour de soi, sans être toujours coupable, est la source de tout mal ».

Or, l’estime de Soi est avant tout l’Amour que nous portons à notre Soi; pas à notre Ego, non non. . L’erreur serait de s’identifier à notre ego. C’est-à-dire à notre personnalité : le moi. Au contraire, nous devrions nous identifier en premier lieu à notre individualité : le Soi

Oui, comme vous pouvez le comprendre, l’ego n’est pas loin, certes. Mais, une personne ayant une faible estime de Soi a glissé dans la partie sombre et lourde de l’ego dévalorisant. Dans sa partie chacal : tu es nul(le), tu ne vaut rien, tu sers à rien, tu es un(e) incapable… L’autre coté de la pente de l’Ego, serait un narcissisme mal placé, une illusion diabolique ou autre.

Mais, il y a aussi un autre paramètre qui est la valeur héritée que nous avons de nous-même. Celle-ci dépend du regard, de l’avis, de l’expression… des autres.

L’estime de soi dépend du regard des autres

Le regard que nous portons sur nous-même donne une valeur à notre estime de Soi. Mais avant cela, il y a eu le poids du regard des autres. Cela a commencé par les parents, grands-parents, éducateurs et autres figures d’autorité : quelles valeurs nous donnaient ils/elles ? Est-ce que nous étions vu et reconnu(e) comme un(e) prince(sse) ou comme un crapaud ?

Si nous avons été valorisé(e) dès l’enfance, cela aide à avoir une meilleure estime de Soi, sinon, c’est plus compliqué.

L’estime de Soi se nourrit par l’accumulation de nos réussites et succès validés par le regard et l’approbation des autres; en premier lieu. Ou est entachée pas les échecs et insuccès ayant remporté la désapprobation des autres. L’estime de Soi est hautement influencées par la représentation que les autres se font de nous et nous renvoient en miroir.

Ainsi, le harcèlement, quel que soit le moment de la vie où il opère aura une incidence négative sur l’estime de soi. Que ce harcèlement vienne de l’enfance, l’adolescence ou même adulte. Et, quel que soit le lieu d’où il a opéré : foyer, couple, travail, milieu social… Car, le harcèlement taille directement dans l’estime de soi. Or, le harceleur, intuitivement, orientera sa mauvaise influence sur les personnes ayant une estime de Soi déjà instable et/ou basse.

L’estime de soi basse et / ou instable

L’estime de soi basse

Elle se nourrit des affirmation du chacal intérieur en prenant pour soi tout ce qui peut ressembler à une critique ou une imperfection. Elle mettra des oeillère pour s’empêcher de voir toute l’estime que les autres ont pour elles.

Elles prendront comme critère pour pouvoir s’estimer : une réussite sociale, une réussite professionnelle, une barre de perfection… très haute de préférence parfaitement inatteignable.

L’estime de Soi instable

prend place lorsque les critères de croissance et de stabilisation de l’estime s’appuie sur des critères extérieures et/ou environnemental. Certain(e)s appuieront leur estime d’elle-même sur la vision d’un de leur parent, du compagnon de vie, du patron, du N+1…

La cas des personnes adaptées aux exigences de la société moderne

Pour atteindre ce but, elles déploieront une très grande énergie et beaucoup d’efforts orientés sur les critères d’évaluation (choisi selon leur propre cadre de référence) de leur estime.

Ce peut-être l’apparence, la réussite sociale, la réalisation d’une montagne de tâches et obligations… Dans le cas de personnes compétentes, efficaces qui savent déployer leurs talents et/ou qui réalisent de grandes choses sans pour autant les reconnaitre. Elles disent que c’est la chance ou que la réussite est dûe à une/des autre(s) personne(s) ou dévalorisent l’ampleur de la réussite. Toutes critiques deviendra l’opportunité de nourrir leur chacal intérieur qui leur démontrera alors à quel point elles sont nulles ! Nourrissant leur forte conviction personnelle que cette fausse vérité est une réalité démontrable puisque la preuve en est ! Merci le filtre ultra performant de notre inconscient !

Le cas des personnes inadaptées au monde

Mais, il y a aussi l’autre cas, celui des personnes (qui se sentent/pensent) inadaptées à la société (les zèbres, rebelles, marginaux, enfants indigo, cristal, arc-en-ciel…). Elles ont alors l’impression d’être toujours à coté de la plaques, accumulent les échecs, subissent la pression familiale, sociale et sociétale. Elles naviguent dans un monde qui n’est pas le leur et cherchent tant bien que mal à survivre en se contentant de cet état de fait. L’immobilisme, la procrastination, l’inconstance, l’inconsistance… deviennent leur quotidien. Elles se renferment de plus en plus sur elles mêmes. Au fur et à mesure que le temps passent, elles courbent le dos et ne prennent même plus le temps de répondre aux critiques. Elles ont les deux pieds dans un piège abscons qui les engloutit inexorablement. Et, au lieu de se débattre pour en sortir, elles ont jeté l’éponge. Considérant qu’elles se trouvent dans des sables mouvants et qu’elles sont des personnes dans un cycle d’échecs perpétuels et affligeants. Certaines vous diront qu’elles n’y peuvent rien et que c’est leur karma.

La situation semble désespérée, alors comment pourrait-on réussir à s’en sortir ?

En transformant le crapaud en prince(sse) !
Vous croyez que les contes de fée ont été écrits par hasard ? Détrompez-vous ! Les contes de fée (traditionnels) sont des contes initiatives remplis de secrets d’alchimie transformationnelle smile

Comment retrouver estime de soi ?

En premier lieu en s’appuyant sur la confiance en Soi lorsque c’est possible. A quel point est-ce que je sais que je peux me faire confiance ? Est-ce que je suis capable de réaliser des choses par moi-même ?

En s’entourant de personnes qui nous valorisent, qui reconnaissent nos qualités… mais, pour cela, il faut commencer par accepter d’être valorisé(e) et de reconnaître nos propres qualités. Et surtout, surtout s’autoriser à.
L’expérience m’a montré que dans beaucoup de cas, les personnes ayant une estime d’elles-mêmes basse ne savent pas accueillir un compliment. Parce qu’intimement, elles se disent qu’elles ne le mérite pas. Que les gens leur disent ça pour être gentil(le), leur être sympathiques, ou pour leur faire plaisir, mais c’est faux… Sauf s’il s’agit d’un(e) commercial(e) qui veut vous vendre quelque chose ! On quelqu’un qui aurait intérêt à les séduire ou les charmer… qui aurait envie/besoin de dépenser de l’énergie et de l’attention à cela ?

Donc, le maître mot c’est : s’autoriser à être estimé(e)

Ensuite, il est intéressant de redéfinir nos critères d’évaluation et notre cadre de référence.

Estime de soi guide et exercices pratiques

Avoir une vraie réflexion sur notre valeur propre.

L’estime de soi est la distance qui existe entre la version idéalisée de Soi et le Soi que nous incarnons dans la Vie quotidienne. Il est donc important d’apporter de la conscience sur ces deux versions de Soi. Et l’écart qui les sépare.

1- Prendre le temps de rédécouvrir qui/quelle est cette représentation de notre Soi idéal.

Cela passe nécessairement par une évaluation de « s’agit-il d’un moi ou d’un Soi ». Celle-ci est incontournable.

2- Se questionner sur notre vision de nous-même

Créer un descriptif de « qui je suis« . Quels sont mes qualités, mes défauts ?  mes compétences et mes lacunes ?

3- Puis viendra la phase d’ajustement

Si dans la phase 1 nous avons identifié un moi plutôt qu’un Soi, un travail de prise de conscience pour se désidentifier du premier pour s’identifier au second sera opportun.

Si la vision idéalisée est inatteignable un ajustement sera nécessaire d’autant plus si elle est héritée. Parfois, un recadrage des critères est nécessaire. Si la phase 2 est faible, une identification des qualités, une recherche de compétences, une requalification des éléments… peuvent être opportunes

Le lien entre estime de soi et la vision des autres sera à réorientée pour qu’elle devienne utile et constructive plutôt que destructrice.

L’objectif étant parfois de re-générer un projet d’établissement de qui je suis ou qui je veux être en accord avec moi Soi véritable. Ce travail de re-construction et de création passe souvent par des activités créatives et / ou manuelles, par des jeux ludiques créations…

L’idée de fond est de ré-orienter la logique individuelle de représentations de « ce qu’est une personne estimable ». Cet élément est essentiel pour réussir à atteindre un épanouissement personnel qui pourra ensuite être partagé dans le collectif à tous les niveaux : perso, pro, social…

Cette image d’une personne de valeur, d’un individu qui vaut la peine d’être connue et re-connue (pas egotiquement hein !) sera toujours une idée originale. Cette représentation sera un socle utile pour appuyer les bases de votre développement personnel et fonction de votre individualité, votre caractère et votre unicité unique.

Atteindre une estime de soi haute et stable sans rentre dans l’egotisme

Nombreux sont ceux et celles qui associent estime de soi et egotisme. Et, c’est pour cette raison qu’ils ou elles ont renoncé à nourrir leur estime. Or, l’orientation est totalement différente. Certain(e)s associent aussi l’estime de soi à de la promotion de son image extérieure prenant place lors d’événements extérieurs. Alors, certes, avoir de l’estime pour Soi permet d’être plus droit(e) dans ses bottes et d’assumer le regard des autres sur Soi mais cela n’a rien à voir avec se vanter ou se la raconter.

Non, avoir une haute et stable estime de Soi va vous permettre de réaliser de grandes choses en orientant une très grande énergie dans une grande variété de domaines avec succès. Car, vous vous autoriserez enfin à vous sentir réussir et mener à bien ce qui doit l’être conformément aux aspirations de votre âme.

Incarner qui vous être inconditionnellement

L’image extérieure que vous donnerez alors de vous-même sera peut-être meilleure, ou elle sera peut-être juste mieux assumée car cela n’aura plus d’importance. Ayant une meilleure image et une plus juste estime de vous-même, vous vous ficherez royalement de ce qu’en pensent les autres et cela rendra votre estime de vous même stable. Dans la mesure où cheminerez sur une voie juste qui est en accord avec qui vous êtes vraiment. Si le chemin sur lequel vous cheminiez n’était pas le bon, la valeur que vous vous donnez vous apportera la force de changer de voie : parce que vous le valez bien !

Mais attention, vous devrez toujours, quoi qu’il arrive rester humble. L’humilité est un gage de stabilité et du miel pour le coeur cultiviez là !

Si vous souhaitez aller plus loin et être accompagné(e) dans cette transformation de Vie, je suis à votre service. Les consultations se font en cabinet ou à distance.

Je vous souhaite une douce et lumineuse journée

Lætitia

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :